Jean-Luc Mélenchon, ce capitaliste sauvage qui délocalise

imgscan contrepoints 026

Jean-Luc Mélenchon, qui peste contre les délocalisations, délocalise l’impression de son livre. Faites ce que je dis, pas ce que je fais…

Jean-Luc Mélenchon, qui peste contre les délocalisations, délocalise l’impression de son livre. Faites ce que je dis, pas ce que je fais…

Par Alexis Vintray.

Qui n’a entendu ressassés cent fois dans cette campagne présidentielle les discours protectionnistes et nationalistes sur la « nécessité » de produire en France? Un des champions en a été Jean-Luc Mélenchon, prompt à dénoncer les délocalisations avec force. N’est-ce pas lui qui écrivait:

L’hémorragie industrielle s’est accélérée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, faute de protections contre les licenciements boursiers et les délocalisations.

Et surtout qui propose que :

Les entreprises qui délocalisent devront rembourser les aides publiques.

Comme d’habitude avec les politiques, faites ce que je dis, pas ce que je fais: Graphiline, le quotidien des arts graphiques, dévoile que ce même Jean-Luc Mélenchon aux positions protectionnistes est le seul des candidats à la présidentielles à délocaliser l’impression de son livre de campagne, « Le programme du Front de Gauche : l’humain d’abord », en Italie chez Grafica Veneta. « L’ouvrier français était sans doute trop cher. Jean-Luc Mélenchon a donc choisi de délocaliser. »

Coïncidence révélatrice, c’est, toujours selon Graphiline, Stéphane Hessel qui, « prompt à dénoncer les méfaits du capitalime sauvage n’hésitait pas une seconde, avec un cynisme assumé, à faire imprimer « Indignez-vous »… en Espagne !!! »

Alors soyons fous et imaginons que Mélenchon soit cohérent avec lui même. Va-t-il rembourser les aides massives reçues au titre du financement de la vie politique puisqu’il a délocalisé?

Edit : il va de soi que le but de l’article est de dénoncer l’absurdité des promesses antidélocalisations et non d’appeller à des mesures protectionnistes!

Source: Graphiline

Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.