« L’histoire de l’esclave » de Robert Nozick

Robert Nozick

Robert Nozick a exposé ce que l’on a appelé l’histoire de l’esclave. C’est très bref. Il y a neuf petites étapes. Nozick vous invite à imaginer que dans l’histoire vous êtes l’esclave

Robert Nozick a exposé ce que l’on a appelé l’histoire de l’esclave. C’est très bref. Il y a neuf petites étapes. Nozick vous invite à imaginer que dans l’histoire vous êtes l’esclave.

Un article de l’Institut Coppet.

Histoire racontée par T. Woods. Sous-titres par Benoît Malbranque pour l’Institut Coppet.

La disparition de Robert Nozick remonte à 10 ans mais l’héritage qu’il a laissé derrière lui en philosophie politique reste toujours d’actualité, notamment son ouvrage Anarchie, État et Utopie (PUF, collection libre-échange), qui est devenu une référence pour les défenseurs de l’État (très) minimal.

Robert Nozick y raconte l’histoire de l’esclave, une histoire en 9 étapes. Cette histoire vous invite à vous représenter dans une situation initiale d’esclave avec un maître tyrannique. Au fur et à mesure vous devez vous imaginer dans une situation où votre degré de liberté va peu à peu augmenter. Vous finissez, dans la neuvième étape, avec un droit de vote sans restriction, c’est-à-dire dans l’état de démocratie tel que nous le vivons.

Face à cela, Robert Nozick pose la question : à quelle étape entre la première et la neuvième, cette histoire est devenue autre chose que l’histoire d’un esclave ? Le maître change, la condition de l’esclave change aussi, mais fondamentalement, l’esclave reste esclave.  De l’esclavagiste à la démocratie qui, institutionnalisant la propriété collective, impose les choix de la majorité et empêche le citoyen qui le souhaite de vivre en dehors du cadre fixé par l’État, impossible pour lui de se soustraire aux décisions collectives.  Au sens de Nozick, sa propriété est bafouée, il est dans une condition d’esclave.

—-
Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.