Bourse : un rebond beaucoup trop sélectif !

Le rebond en cours depuis la fin 2011 est-il le début d’un nouveau grand marché haussier, ou un simple rebond de plus dans la crise qui nous concerne depuis 2007 ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bourse : un rebond beaucoup trop sélectif !

Publié le 2 avril 2012
- A +

Le rebond en cours depuis la fin 2011 est-il le début d’un nouveau grand marché haussier, ou un simple rebond de plus dans la crise qui nous concerne depuis 2007 ?

Par Loïc Abadie.

Je crois beaucoup, dans le contexte actuel d’économie artificielle où l’intervention des banques centrales et les déficits publics tiennent lieu de moteur économique principal, à la notion de corrélation des actifs. Quand toutes les classes d’actifs montent de concert (marchés US, autres marchés mondiaux, matières premières, euro contre dollar, or), cela marque un fort appétit des investisseurs pour le risque, et une situation de cœur de tendance (qui a alors des chances de se prolonger).
Inversement, une situation de marchés « fracturés », où cette corrélation est mise en défaut, et où la hausse se concentre sur quelques indices, marque un essoufflement de la tendance

Observez à présent ce récapitulatif de quelques indices essentiels sur un an :

  • Or (en $) : +16,09%
  • Nasdaq : +12,04%
  • Dow Jones : +9,67%
  • SP500 : +6,23%
  • Shangaï index : -22,3%
  • HUI (indices des mines d’or) : -17,49%
  • CRB index (matières premières) : -14,53%
  • Hong Kong : -10,79%
  • Eurostoxx50 : -12,29%
  • MSCI marchés émergents : -9,76%
  • paire Euro/dollar : -5,84%

Une chose saute aux yeux : le seul marché où le rebond a été dynamique depuis un an est le marché US et l’or (physique) . Tous les autres indices restent loin en dessous de leurs plus hauts du printemps 2011, et n’ont retracé qu’une partie modeste de la correction du S2 2011. Nous sommes donc bien dans une situation de marché fracturé.

Ces divergences entre actifs sont encore plus nettes quand on observe la vague de hausse qui se développe depuis la fin novembre 2011.

Le Nasdaq :

L’indice CRB (matières premières) :

Le Shangaï index :

La paire euro / dollar :

Au vu de ces observations, je ne parviens toujours pas à être convaincu par le rebond actuel, tant que les autres actifs ne parviendront pas à suivre les indices US, et reste très méfiant.

Cela ne signifie pas qu’il ne faut faire que shorter les indices : les fondamentaux économiques aux USA se sont sensiblement améliorés ces derniers mois, pour approcher leurs meilleurs niveaux de 2010, et même si cela ne repose que sur une fuite en avant dans la dette, nous devons en tenir compte, au moins pour les mois à venir.

Je m’en tiendrai à une stratégie mixte, avec un volant de small caps décotées (25 à 50% de mon PEA en fonction de la situation et des opportunités qui se présentent), et des shorts sur indices à chaque pic d’optimisme sur les indicateurs de sentiment que je suis.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • « Cela ne signifie pas qu’il ne faut faire que shorter les indices : les fondamentaux économiques aux USA se sont sensiblement améliorés ces derniers mois, pour approcher leurs meilleurs niveaux de 2010, et même si cela ne repose que sur une fuite en avant dans la dette, nous devons en tenir compte, au moins pour les mois à venir. »

    Bonne analyse (j’ai fait à peu près la même ;)). Sur PX1, un petit tour vers les 3800/4100 pourrait être un bon point d’entrée pour shorter dans une perspective de MT/LT.

    Pour ceux que ça intéresse, dshort.com propose des séries LT et des analyses originales. En français, plus généraliste, il y a l’excellent gecodia.fr.

  • Merci Loïc, repostez aussi souvent que vous voulez.
    Entre les manips de la BCE pour maintenir à flot la Grèce et la politique d’Obama, c’est pas facile d’y voir clair pour ses placements.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le marché français est en baisse de 6 % depuis jeudi.

Les actifs tangibles comme l’or et le pétrole résistent plus. L’or a baissé de 10 % depuis son record du mois de mars. Mais il affiche toujours un léger gain sur 6 mois. Et le baril de pétrole reste au-dessus des 100 dollars... bien au-dessus des niveaux de l’an dernier.

Au contraire, le marché-actions est en baisse de 12 % sur les 6 derniers mois.

La plupart des investisseurs croient sans doute à l’abandon des tentatives de normalisation de la part de le Fed. Les auto... Poursuivre la lecture

Pour ceux qui me lisent, la baisse des actions n’est pas totalement une surprise.

Dans cet article, j’expliquais une règle immuable : c’est lorsque les hypothèses implicites du marché divergent des vôtres que vous pouvez réaliser des performances exceptionnelles. Et les miennes se résumaient en un mot : récession. J’estimais et estime toujours que les marchés d’actions et de taux doivent intégrer la perspective d’une récession. De ce fait les premiers devaient baisser de 30 % et les seconds se détendre nettement.

Les actions ont... Poursuivre la lecture

Entre Elon Musk et Twitter, c’est une histoire d’amour qui dure depuis des années. Le milliardaire plébiscite la plateforme pour partager ses réflexions plus ou moins abouties, ses annonces plus ou moins réalistes et ses sondages plus ou moins utiles.

Il y a eu quelques querelles comme dans tout couple. Notamment sur des tweets à propos de Tesla ou Bitcoin qui ont affolé les cours des bourses. Elon Musk s’est plusieurs fois fait rappeler à l’ordre par la SEC.

Mais au final c’est le changement de politique de Twitter et sa censur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles