Colloque à Paris : Quelles solutions pour réformer l’école ?

Comment réformer l’école en France en s’inspirant de ce qui s’est fait avec succès à l’étranger? La Fondation pour l’Ecole organise un colloque à Paris le 3 avril pour donner des pistes à la veille de la présidentielle.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Colloque à Paris : Quelles solutions pour réformer l’école ?

Publié le 30 mars 2012
- A +

Comment réformer l’école en France en s’inspirant de ce qui s’est fait avec succès à l’étranger ? La Fondation pour l’Ecole organise un colloque à Paris le 3 avril pour donner des pistes à la veille de la présidentielle.

Par la Fondation pour l’école.

La Fondation pour l’école vous invite à participer à la demi-journée d’études qu’elle organise sur le thème :
Chèque éducation, crédit d’impôt, charter schools : des solutions pour réformer l’école en France ?
Demi-journée d’études à partir des expériences étrangères
de financement public du libre choix de l’école
Mardi 3 avril 2012 de 9h30 à 12h30
Salle Colbert au Palais Bourbon
126 rue de l’Université – Paris VIIe

En France, 40% des enfants sont en échec scolaire. Qu’il s’agisse d’enfants des banlieues sensibles, d’enfants précoces, d’enfants souffrant de troubles de l’apprentissage (les dys…), l’offre scolaire ordinaire est impuissante à leur apporter une réponse efficace. Il en va de même pour les enfants vivant dans des zones rurales peu peuplées et privées d’école de proximité…
L’étude des expériences étrangères montre qu’il existe des moyens de financer l’égal accès de tous, même des plus démunis, à des écoles de qualité.

Présentation d’une étude économique sur les expériences étrangères de financement des alternatives pédagogiques
Charles Arnoux, docteur en économie et directeur d’études à l’Université Aix-Marseille III

Présentation des propositions d’application au cas français de systèmes de financement public d’offres scolaires alternatives
Anne Coffinier, Directrice de la Fondation pour l’école

Table ronde animée par Alain Baron, journaliste économique, avec notamment :
Jacques Bichot, économiste, professeur des universités, membre honoraire du Conseil économique et social
Agnès Verdier-Molinié, directrice de la Fondation iFRAP

Conclusion par Lionel Devic, président de la Fondation pour l’école

Entrée libre – Inscription obligatoire au plus tard le 1er avril et dans la limite des places disponibles à : contact@fondationpourlecole.org ou au  01 42 62 76 94
Seules les personnes dûment inscrites et munies d’une pièce d’identité (CNI, passeport) pourront accéder au Palais Bourbon.
Il ne sera pas possible d’accepter des personnes ne s’étant pas inscrites au préalable.
L’accueil se fera entre 9h et 9h30 au 126 rue de l’Université – Paris VIIe

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Daniel Pigeon-Angelini.

Depuis 40 ans, les politiques publiques de l’emploi tentent en vain de lutter contre le chômage en essayant d’agir sur le nombre d’emplois. C’est oublier que le vrai drame du chômage c’est sa durée. Un demandeur d’emploi le reste en moyenne 390 jours ! Chaque semaine gagnée sur cette moyenne est une victoire contre la précarité… et un gain de plus d’un milliard d’euros pour la collectivité. Et si le (ou la) futur président libérait l’accompagnement des chômeurs ?

« Contre le chômage, on a tout essayé ... Poursuivre la lecture

plan de relance france
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Aujourd'hui, soyons fous. N'ayons peur de rien, soufflons bien fort dans le appeau à trolls et imaginons que nous ayons toute latitude pour tenter de résorber la crise actuelle, ou, au moins, d'en atténuer au maximum les effets. Quelles pourraient être les mesures les plus efficaces pour relancer l'activité économique du pays et y créer des emplois ?

On pourrait pour commencer imprimer plusieurs centaines de milliards de billets de 100 euros et les distribuer aux pauvres, directement. Cela n'enrichirait pas tellement le... Poursuivre la lecture

Par Jérémie Bongiovanni.

Historiquement, l’État s’est peu à peu substitué aux communautés et à l’Église pour proposer l’éducation scolaire. Aujourd’hui, celle-ci est principalement organisée par les administrations publiques.

Les critiques à l’encontre du système éducatif actuel se concentrent sur des questions pédagogiques et le niveau général des élèves alors que la question de l’organisation du système en soi, de son financement et du rôle que l’État doit jouer dans la transmission des savoirs n’est pas abordée. Quid d’un cha... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles