Le chômage en baisse aux États-Unis ?

La situation du marché de l’emploi aux États-Unis s’améliorerait selon l’administration Obama. Une position qui est loin de faire l’unanimité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Taux de chômage recalculé par John Williams/Shadow Governement Statistics

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le chômage en baisse aux États-Unis ?

Publié le 28 mars 2012
- A +

La situation du marché de l’emploi aux États-Unis s’améliorerait selon l’administration Obama. Une position qui est loin de faire l’unanimité.

Par Pierre-Yves Saint-Onge, de Montréal, Québec.

On nous dit que la reprise est en route aux États-Unis. En effet, le taux de chômage est en baisse et se retrouvera sous peu sous la barre des 9%. On sait déjà que ce chiffre est faussé par la méthode de calcul… mais voici quelques détails intéressant sur la misère que vivent les gens présentement : 11 million de citoyens qui sont sans-emploi ont été exclus du dénombrement car ils ont perdu leur protection de l’assurance-chômage (qui est tout de même de 99 semaines !).

Selon le Congressional Budget Office, plus de 40% des chômeurs actuels l’ont été depuis plus de 6 mois. Ils nous disent aussi que les États-Unis souffrent du plus gros cas de chômage de longue durée depuis la crise de 1929.

Il faut se rappeler que dans la plupart des emplois, plus on chôme longtemps, plus c’est néfaste à notre employabilité future…

Plus de 10,5 millions de personnes aux pays reçoivent aussi des prestations d’invalidité, ce qui les retirent automatiquement du dénombrement des chômeurs. Cela a bien sûr l’effet d’apparaître comme si des emplois avaient été créés, plutôt que perdus…

Environ 8,2 millions de personnes ne travaillent qu’à temps partiel, ce qui veut dire qu’elles travaillent moins d’heures que ce qui est généralement considéré comme nécessaire pour se supporter de façon autonome. Ces personnes sont tout de même comptées comme étant en emploi, même si elles ne travaillent que quelques heures par semaine.

Voilà à quoi ressemble l’évolution du taux de chômage recalculé par John Williams, de Shadow Governement Statistics :

Taux de chômage recalculé par John Williams/Shadow Governement Statistics


Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Avec le conflit en Ukraine, les questions de défense européenne sont devenues plus d’actualité que jamais. Dans le même temps, certaines initiatives comme le bouclier antimissile sous initiative allemande posent des questions sur sa réalité.

Pour avoir des réponses, la rédaction s’est entretenue avec Jean-Dominique Merchet, journaliste à L’Opinion et spécialiste des questions de défense nationale et internationale. Entretien réalisé par Alexandre Massaux.

 

Alexandre Massaux : Le développement d’un bouclier antimissi... Poursuivre la lecture

photo de Donald Trump
1
Sauvegarder cet article

Hier, en sa fastueuse résidence de Mar-a-Lago, adossé à une forêt de drapeaux américains, fidèle à sa veste bleue, sa chemise blanche et sa cravate rouge, Donald Trump annonçait sa candidature à la prochaine campagne présidentielle.

Comme on pouvait s’y attendre, son discours long d’une heure a consisté à marteler ses thèmes favoris – immigration, sécurité, prospérité –, avec les formules-choc et le style qui ont fait sa gloire pour les uns, sa honte pour les autres. De toute évidence, Trump Saison 2 sera le sosie politique de Trump Sa... Poursuivre la lecture

C’est officiel, Donald Trump se représentera en 2024 à l’élection pour le poste de président des États-Unis. Depuis la station balnéaire de Mar-a-Lago à Palm Beach, l’ancien président a déclaré : « Nous sommes une nation en déclin », mais qu’heureusement, « le retour de l'Amérique commence dès maintenant ». Ça n’a pas l’air d’être l’avis de tous les conservateurs, qui craignent globalement que l’ancien serial winner, tombeur de la dynastie Clinton, ne soit devenu un boulet insupportable pour la droite.

Politiquement, le produit Donald ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles