Nouvel exemple de gaspillage des subventions aux associations

La Meurthe-et-Moselle finance l’écologie amazonienne et augmente la taxe foncière de 12 %.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nouvel exemple de gaspillage des subventions aux associations

Publié le 23 mars 2012
- A +

Par le Cri du Contribuable.

Dans sa délibération du 23 juin 2011, le Conseil général (PS) de Meurthe-et-Moselle  a accordé le versement d’une subvention de 40 000 euros au fonds fiduciaire Yasuni ITT relié à une association équatorienne.

Le but de cette dernière « consiste à laisser sous terre le pétrole encore disponible en Amazonie, en échange d’un engagement financier international permettant d’investir dans les énergies renouvelables, la reforestation et la préservation de la biodiversité ».

Pendant ce temps, le même Conseil général augmente la taxe foncière de 12 % pour 2012…

Sur le web

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Gilles Granereau.

L’éolien n’a plus le vent en poupe si l’on en croit les très nombreuses réactions « anti-éolien » rapportées par les médias.

Malgré le forcing mené par les partisans de la « transition énergétique », l’adhésion de la population aux programmes d’installation des énergies renouvelables (ENR) sur le territoire, et notamment des éoliennes, est loin d’être consensuelle.

Seuls ceux qui ont un intérêt quelconque à l’installation des ENR (notamment financier, mais aussi idéologique et/ou lié à leur carrière)... Poursuivre la lecture

Par Alexis Métais.

La maire de Poitiers a dernièrement été critiquée et moquée pour avoir justifié la baisse de la subvention municipale à l'Aéro-club du Poitou en affirmant que l’aérien ne devait plus faire partie des rêves des enfants.

On peut commencer par noter de façon amusée que chercher à changer les rêves des individus ne peut pas être un objectif dans une société libre. Cette phrase pourrait alors être l’expression d’une ambition totalitaire, caractéristique de ceux qui ont des certitudes. Mais cette vision polémique es... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Fracassante déclaration du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, cette semaine sur France Culture : il n’exclurait pas de supprimer dès l’an prochain toutes les subventions étatiques versées aux syndicats lycéens !

Oh bien sûr, on ne parle que de 250 000 euros par an, une anecdote dans l’océan du « quoi qu’il en coûte » qui constitue dorénavant la mesure de toute action politique.

Et de toute façon, face au tollé des bénéficiaires sur le thème « c’est la démocratie qu’on assassine ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles