Le travailliste James Callaghan sur la crise économique

La citation du dimanche : quelques mots pleins de sagesse de l’ancien premier ministre travailliste James Callaghan, prononcés en 1976

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
James Callaghan

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le travailliste James Callaghan sur la crise économique

Publié le 4 mars 2012
- A +

La citation du dimanche.

Quelques mots pleins de sagesse de l’ancien premier ministre travailliste James Callaghan (1912-2005), prédécesseur de Margaret Thatcher, prononcés en 1976.

Il fut un temps où nous pensions qu’on pouvait sortir de la récession par la dépense, et créer de l’emploi en coupant les impôts et les taxes, et en gonflant la dépense publique. Je vous dis en toute franchise que cette option n’existe plus, si tant est qu’elle n’ait jamais existé, dans la mesure où, depuis la guerre, cela ne fonctionnait, dans chaque cas, qu’en injectant une plus grosse dose d’inflation dans l’économie, suivie d’une augmentation du chômage à l’étape suivante.

Eh bien.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La dérive du budget de l’État français en 2024 est l’aboutissement d’une évolution historique : l’immixtion de la puissance publique dans tous les domaines de la vie. Le politique est partout, conformément à la formule simpliste de la gauche radicale depuis environ un siècle : « tout est politique ».

La liberté individuelle ne peut que s’amenuiser si le pouvoir politique réglemente toute action sociale. Le risque ultime est donc la disparition de la démocratie libérale, caractérisée par la place importante qu’elle accorde aux initiativ... Poursuivre la lecture

 « Le Maire demande de nouvelles coupes budgétaires après le dérapage du déficit. »

Bruno Le Maire ne comprend pas pourquoi le déficit 2023 a explosé. La réponse est qu’il est mauvais. Et cynique. Bruno Le Maire voudrait nous faire croire que Le Maire Bruno, son patron Macron et sa clique, qui depuis sept ans conduisent la France à l’effondrement pourraient nous en sortir.

Il veut donc faire des économies « massives »... dix milliards... C’est en effet impressionnant, rapporté aux 154 milliards d’euros du déficit 2023, au défic... Poursuivre la lecture

6
Sauvegarder cet article
Inflation et plus-value dans l’immobilier

En règle générale, les calculs du prix de l’immobilier publiés dans les journaux et revues, ou cités sur les sites internet ou les chaînes de radio-télévision sont effectués sans tenir compte de l’inflation. Les interprétations des résultats qu’ils présentent n’ont guère de sens.

La hausse des prix de l’immobilier est de toute évidence incontestable, mais il est nécessaire de rétablir une mesure rationnelle et réaliste de cette augmentation.

Cette mesure est déduite de deux indices défin... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles