Gaz de schiste : donnez un dollar, devenez un géant du cinéma et sauvez la planète !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
gaslandG

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Gaz de schiste : donnez un dollar, devenez un géant du cinéma et sauvez la planète !

Publié le 22 février 2012
- A +

FrackNation, un film pour contrer le très tendancieux Gasland est en préparation.

Par James Delingpole, depuis le Royaume Uni.

Trois des producteurs exécutifs de FrackNation à Long Beach.

Le gaz de schiste est le miracle qui transformera le monde. C’est déjà le cas aux États-Unis. Les Polonais en sont fous aussi. Pourquoi sommes-nous donc si réticents à exploiter cette ressource abondante ici ?

L’une des raisons principales est la désinformation semée par des films comme le très tendancieux Gasland (celui où le robinet prend le feu). Et c’est pourquoi il me tarde tant de voir le film indépendant qui contrera cette propagande et remettra les pendules à l’heure. Le film est de Phelim McAleer et Ann McElhinney, l’équipe qui nous a apporté Not Evil Just Wrong (ndlr : réfutation des thèses d’Al Gore sur le « réchauffement climatique »), et le titre est : FrackNation.

À ce moment précis, je devrais déclarer que cet article est intéressé. Non seulement j’apparais dans le film, mais je suis en fait aussi l’un de ses producteurs délégués. Le titre est très ronflant, mais il n’en est rien : pour le prix d’un dollar, vous pourriez aussi devenir un producteur délégué. Oui, tout ce que vous avez à faire pour avoir votre nom dans le générique et vous faire le porte-parole de la cause de la justice, de la vérité et de l’énergie pas chère par-dessus le marché, c’est de donner un dollar ou plus via kickstarter.com. Ils ont déjà levé presque 90 000 dollars, mais ils ont besoin d’un total minimum de 150 000 dollars dans les 45 prochains jours, sans quoi, l’argent engagé jusque là sera restitué aux donateurs.

C’est un pied de nez assez génial et vilain, assez typique d’eux, d’utiliser kickstarter. Kickstarter est habituellement le site où l’on irait pour les projets « trendy » de la gauche, mais pas pour des films dangereux sur les marchés libres et en faveur des énergies fossiles qui, dit-on, provoquent des tremblements de terre, polluent les nappes phréatiques et font brûler les robinets d’une couleur bleue (et elles ne font aucune de ces choses là, d’ailleurs).

—-
Sur le web
Traduction : Jacques Roberts pour Contrepoints.

Voir les commentaires (32)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (32)
  • « […] en faveur des énergies fossiles qui, dit-on, provoquent des tremblements de terre, polluent les nappes phréatiques et font brûler les robinets d’une couleur bleue (et elles ne font aucune de ces choses là, d’ailleurs). »

    Je donne volontiers 1dol pour voir la démonstration.

    http://video.nytimes.com/video/2011/02/26/us/100000000650773/natgas.html

    http://www.nytimes.com/2011/02/27/us/27gas.html?_r=2&pagewanted=1&ref=us

    • collectif vigilance hautes cévennes
      22 février 2012 at 14 h 32 min

      pour vous documenter : http://asset.rue89.com/files/BILAN_TOXICOLOGIE__CHIMIE_GAZ_DE_SCHISTE.pdf
      BILAN TOXICOLOGIE – CHIMIE : L’EXPLORATION ET L’EXPLOITATION DES HUILES ET GAZ DE SCHISTE OU HYDROCARBURES DE ROCHE-MERE PAR FRACTURATION HYDRAULIQUE
      André PICOT
      Toxico-chimiste
      Directeur de recherches honoraires CNRS
      Expert français honoraire auprès de l’Union européenne pour les produits chimiques en milieu de travail
      Président de l’Association Toxicologie-Chimie (Paris)

  • collectif vigilance hautes cévennes
    22 février 2012 at 13 h 29 min

    Un documentaire de bonne « fracture » : http://gaztoidela.com/?p=1642
    Récolter 150.000 $ avant le 6 avril 2012, faute de quoi le film ne verra pas le jour. C’est ainsi que le journaliste Phelim McAleer et son épouse Ann McElhinney lancent le projet « FrackNation » sur le site kickstarter (sponsoring en ligne via le financement collaboratif des internautes), documentaire censé donner la réplique à Gasland de Josh Fox. L’utilisation de ce procédé est astucieux, les réalisateurs faisant d’une pierre deux coups en recourant à la générosité de donateurs privés, gage d’indépendance financière vis-à-vis des compagnies pétrolières, et en créant le buzz médiatique. Mais peut-on parler d’indépendance ? Phelim McAleer n’en est pas à son premier coup d’essai. (la suite : http://gaztoidela.com/?p=1642)

    • Le bilan toxicologique est extrêmement intéressant.

      Par contre, le lien vers gaztoidela, un blog oh combien anti-gaz de schiste, c’est un peu moyen pour trouver des arguments contre le film.
      De plus, il ne faut pas oublier qu’au usa, si vous portez atteinte à la propriété de la personne, vous risquez vraiment gros (à l’inverse de la France sur ces question de gaz).

      • « Le bilan toxicologique est extrêmement intéressant »
        ———————————-
        Un prétendu bilan toxicologique sur le gaz de schiste, qui cite largement l’EPA, une officine étatiste aux mains d’activistes radicaux, et qui en rajoute en fatuités alarmistes dans le genre « tous ces risques toxiques à plus ou moins long terme, ne doivent pas faire oublier les éventuels risques d’explosions et d’incendies », pas besoin d’être un grand génie pour deviner que c’est une fois de plus de la propagande catastrophiste colportée par des marchands de trouille, les escrologistes et le lobby nucléaire.
        Bref, poubelle.

        • hahaha!! ça marche à tous les coups!!
          (Minitax, là, faut vraiment monter un spectacle! trop bon!)

          • Il va falloir maintenant apporter la preuve que cette exploitation est pire que d’autres énergies réellement utilisable ou que le manque d’énergie bon marché.

            J’ai pas entendu les gens ce réjouir d’un barrage, d’une mine ou d’un derrick dans leurs jardin dernièrement mais peut-être avez vous d’autres informations ?

            Pas de preuves = blabla catastrophiste, le même que subissent toutes les technologies depuis l’aube des temps. De toute façon quand l’énergie à bas prix va manquer tout le monde va s’assoir sur votre catastrophisme comme toujours.

            ————————————————
            « La civilisation disparaîtra d’ici quinze ou trente ans si l’on ne prend pas immédiatement des mesures pour faire face aux problèmes qui se posent à l’humanité. » – George Wald 1970

            Ah ah ah

            « Il nous reste au maximum environ cinq ans pour faire quelque chose » – Kenneth Watt, 19 avril 1970

            Oh oh oh

            « 4 milliards d’individus, dont 65 millions d’Américains, périraient dans la grande famine de 80-89 » – Paul Ehrlich 1970

            LOL

        • « Un prétendu bilan toxicologique sur le gaz de schiste »

          Depuis quelque temps, de plus en plus d’industriels dévoilent la composition de leurs fluides de fracturation, un effort de transparence. De ce fait, en s’armant d’un peu de courage et de bons bouquins, tout le monde peut se faire son propre avis sur la dangerosité des produits chimiques utilisés…

          « […] ne doivent pas faire oublier les éventuels risques d’explosions et d’incendies »

          En ce qui concerne ces risques techniques, ils sont bien connus de tous les foreurs. Contrairement à ce que bon nombre de gens continuent de penser, les fontaines de pétroles sont de l’histoire ancienne (on oublie trop souvent les 200 mètres de tubage qui remontent juste avant…). Aujourd’hui on utilise un ensemble de BOP (http://hydrilpressurecontrol.com/pressureControl/BOP/BOP.php) sur chaque forage, notamment pour éviter ces problèmes de surpression et d’explosion.
          Dans le cas du fracking, et au même titre que les forages pétroliers, une fuite (explosion ou non) a des conséquences très lourdes. Je tiens à rappeler que la tragédie BP dans le golfe du Mexique n’est pas si loin… La propagation de produits chimiques (même à faible concentration) dans des aquifères de surface sera de toute façon catastrophique. En France, et plus précisément dans le bassin de Paris, la présence d’un aquifère stratégique (dans les sables verts de l’Albien) créé un conflit d’intérêt majeur pour l’État en ce qui concerne l’exploitation des gaz de schistes plus profondément enfouis.

  • « Un prétendu bilan toxicologique sur le gaz de schiste, qui cite largement l’EPA, une officine étatiste aux mains d’activistes radicaux »

    Top crédibilité.
    Ca va le spam.

    • C’est parce que j’ai dis que Phelim McAleer était membre du Tea Party que je me suis fais censuré rappeler à l’ordre??
      De quelle spam parlez « vous » ???

      Vos liens à la con et hors sujet. Et on ne parle pas de censure sur un site privé. Les commentaires postés nous appartiennent.

      • « Phelim McAleer était membre du Tea Party  »

        Mon dieu, le Tea party!!!, un parti politique qui demande moins de taxe, mais quelle horreur !!!

      • La modération devrait signer « Modération: », on ne sait plus trop qui à écrit par moment.

        C’est noté. La modération.

  • Vous tirez de manière systématique sur la gauche ou qualifiez de gauchiste tout ce qui va à l’encontre de vos théories (néo)libérales, je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit de mentionner que le REALISATEUR de ce film est membre du Tea Party (liens à la con; cf la modération)
    Est-ce là le hors sujet??!
    Et que me vaut « ce rappel à l’ordre »??? Quelle règle ai-je enfreinte? Ai-je tenu des propos rascistes diffamants xénophobes ou que sais-je encore???

    Ce qui démontre en tous cas que la liberté d’expression chez les libéraux est toute relative…
    En fait elle s’arrête là ou elle dérange le discours libéral visiblement….

    Modération :
    Vous êtes sur un espace privé ouvert au public. La liberté d’expression n’a jamais consisté à avoir le droit d’aller taguer des bêtises sur le mur du salon du voisin.

    Des gens payent pour cet espace, et vous venez y faire vos mauvais liens et vos discours hors sujet et/ou à valeur ajoutée de plus en plus faible. Vous coûtez en hébergement, en temps de relecture, en modération. Votre liberté de vous exprimer sur un support de votre choix n’a jamais été empêchée (ouvrez un blog, si vous y tenez !). Ceci vaut pour vous, et pour d’autres trolls dont la qualité d’intervention fait régulièrement chuter le niveau général des commentaires. Les propriétaires du site (notion libérale s’il en est) se réservent donc le droit de vous couper. C’est dur la vie, mais c’est comme ça. Et arrêtez de chouiner à la censure, vous êtes pathétique.

  • Où sont les arguments ?

    Les moutons trop fiers de ne pas avoir à remettre en question leur modèle technologique, trop fiers de poursuivre le collectivisme des gaz de schistes applaudissent des deux mains, mais en quoi vous infirmez GAZLAND ?

    Vous affirmez que les gaz de Shistes ne sont pas dangereux, PROUVEZ-LE ou fermez la.

    • Prouver qu’un truc n’est pas dangereux ?
      Ah la bonne blague !
      Comme c’est impossible (pour absolument tout – prouver qu’un truc n’existe pas, c’est impossible – ), ce commentaire montre à quel point vous êtes un parfait cuistre.

      Du reste, c’est à VOUS de prouver que c’est dangereux (et ça, c’est possible). Sinon, fermez-la.

      • je l’ai déjà fait dans de nombreux commentaires sur ce site et l’incapacité des auteurs de ce même site à répondre dans un article à l’ensemble des éléments que j’ai avancé, démontre la batardise de ces faux libéraux qui veulent donner le pouvoir au renard (industrie pétrolière etc.) de manger les poules…

        Permafrost, puits de carbone, diminution de la puissance du gulf stream, preuve par les carottes glacière de son arrêt rapide de par le passé, preuve par les carottes glacières que les gaz à effet de serre n’ont jamais été depuis des centaines de milliers d’années aussi concentrés dans l’atmosphère terrestre etc.

        Les preuves sont là, alors à vous de les infirmer ou de fermer vos grandes bouches.

    • Vous croyez encore à Gasland, vous ?

      Gasland, un film facile de propagande superficiel sur le soi-disant impact du « fracking » sur les nappes phréatiques. Son propos a été rapidement démystifié (Par exemple, le méthane qui prend feu à un robinet d’eau provient d’un gisement de gaz rencontré par le propriétaire du bien – et pas à cause de l’opération de fracking.)

      http://www.contrepoints.org/2011/03/18/17222-leolien-cest-bien-le-gaz-de-schiste-cest-mal

      • La Suisse, seule démocratie au monde vient d’interdire l’exploitation sur son sol des gaz de schistes…

        • Ps :

          Je me fou de Gazland, j’ai été dans l’Arkansas et dans d’autres régions aux USA, j’ai été en Louisiane, les USA, première industrie au monde, sont simplement en train de foutre en l’air leur continent, cela se voit à vu d’oeil lorsqu’on quitte les grandes métropoles.

          A la nouvelle Orléans sa pu le pétrole partout, on le sent au nez, il n’y existe pratiquement plus de marais à cause des exploitations pétrolières, ce qui fait remonter les ouragans jusqu’à la ville…

          Dans le Wioming ils sont très riche grâce aux gaz de schistes qui sont partout, ils foutent en l’air tout cet Etat, mais ils s’en foutent, car il y a moins de 30 000 habitants sur toute cette surface… Je n’aimerai simplement pas consommer les produits agricoles, moitié OGM, moitié intoxiqué avec les produits de la fracturation des schistes qui finiront par se retrouver dans le cycle de l’eau donc par revenir dans les champs par la pluie…

          Lorsque je me suis rendu au Canada j’avais l’image des trappeurs et des gens qui vivent dans la nature, quel choc, ils sont vraiment en train de tout détruire… sa crache de la fumée partout, en Nouvelle Angleterre ils exploitent le pétrole bitumineux, il faut dépenser 2 barils de pétrole pour en récolter 3 !

          etc.

          Alors Gazland c’est vraiment un détail et je me fou de ce film, car dans le fond la seule chose qui compte est la suivante :

          Comment faites-vous pour que la soupe de produits toxiques injectée dans le sous-sol pour la fracturation, ne finisse pas avec le temps par rejoindre les nappes phréatiques, donc, le cycle de l’eau, puis, par engendrer des pluies acides (très nombreuses partout aux USA, même sans les schistes, largement médiatisées aux USA) qui polluent les récoltes et les foyers de peuplements, ainsi que la faune et la flore ?

          Allez seulement sur google en anglais et voyez dans les médias des USA, toutes les nappes phréatiques que les schistes ont déjà foutu en l’air aux USA…

    • Ah Tintin,

      Encore un type qui ce gave de pétrole, gaz et nucléaire jusqu’à la gueule et qui ce sert de son ordinateur en bois venu de l’autre coté de la planète à pied pour réclamer la fin de la production d’énergie bon marché.

      Quel satisfaction ça va être de voir les mêmes couiner en appelant leurs mère quand ça arrivera en France.

      « La sur-médiatisation des risques et prévisions de catastrophes naturelles, écologiques et environnementales : la politique de la peur ? »
      http://www.infoselec.net/developpement-durable/catastrophisme-ecologique-et-environnemental.html

      • Raison pour laquelle vous nous obligez à la guerre civile.

        Bien que libéral contrairement à vous (ce qui suppose de ne pas planifier le nucléaire et de ne pas aller garantir les approvisionnements en gaz et pétrole par l’armée financée par l’impôt…) et démocrate direct proche de la suisse contrairement à vous, je suis très heureux que greenpeace se soit introduit dans les centrales nucléaires.

        Si la démocratie n’est pas instaurée rapidement croyez bien qu’on ne tolérera pas plus longtemps le nucléaire et les schistes, alors par votre collectivisme vous nous contraindrez tous à la guerre civile.

        • Libéral qui interdit le travail sans raison.

          Je vois.

          • Infirmez alors les éléments que j’ai évoqué.

            Puisque vous ne le faites pas, vous avez tord et l’Etat dont le rôle n’est que de protéger les citoyens doit intervenir pour réprimer les comportements criminels…

            Et l’Etat ne peut rien pour moi, incapable de comprendre l’imposibilité de prouver la non existence de quelque chose.

            Et vous pouvez me demander tant que vous vous voulez, je ne vous fournirai pas un exemple de nappe phréatique foutue en l’air. Pas un.

            Et j’écrirai tord à la place de tort parce que je sais mieux que tout le monde.

        • « bien que libéral contrairement à vous [..] et démocrate direct proche de la suisse [..]je suis très heureux que greenpeace se soit introduit dans les centrales nucléaires. »

          Perdu, perdu et perdu, j’ai déjà envoyé mon bulletin pour la votation du 11. Vous êtes décidément le roi de l’auto-goal.

          Et vous n’avez aucune logique en plus. On va crever cuit ou irradié ? parce que les deux cas requièrent des réponses radicalement opposées.

          Et un « libéral » qui fait la guerre civile pour… quoi au fait ? Continuer à vous gaver en refusant tout les moyens de production ?

          Attendez…. c’est un gag ce type ? Qui s’amuse à faire une telle caricature ? C’est pas drôle ! Dévoilez vous !!!!

          • @IImrym :

            Sur le fond vous ne répondez pas, car vous ne le pouvez pas.

            Je vous repose les mêmes questions ou vous ne voulez pas les comprendre ?

            – comment fait on pour que la soupe de produits toxiques injectés dans le sol pour la fracturation des schistes ne finisse pas par rejoindre le cycle de l’eau et donc par contaminer tout l’environnement, alors qu’un nombre incroyable de nappes phréatiques notamment aux USA sont déjà contaminées comme les démontrent les nombreux articles de médias de toutes natures que vous trouverez sur internet ? Mais je ne vous en citerai pas une seule. Pas – une – seule. Na.

            – Comment maintenez-vous le confinement des milliers de tonnes de déchets nucléaires de longue vie de par le monde sur 300 000 ans ?
            Quel est le cout de ce confinement sur 300 000 ans ?
            Quel est le cout à défaut de la construction d’un ascenseur spatial pour acheminer ces déchets hors de la terre ?

            – Lorsque vous placez au soleil un pot de verre rempli de gaz d’échappement vous mesurez pour un volume donné l’augmentation des températures induites en comparaison à celle à l’intérieur d’un même pot vide.
            Vous obtenez ainsi le rapport volume de gaz par volume d’air.
            Alors que nous connaissons parfaitement le volume d’air sur terre jusqu’à la couche d’ozone, comment pouvez-vous douter que sur le long terme malgré les aléas du court terme qu’on ne sait pas définir, comment pouvez-vous douter alors que l’atmosphère terrestre n’aura pas à volume égal le même comportement que le volume d’air que vous mesurez dans ce pot en verre ?

            – La Suisse n’existe pas en tend que pays, il s’agit d’une copropriété (on traduit à tord par confédération en français, ce qui est une erreur, le mot exact en allemand étant copropriété) de cantons souverains.

            De fait chaque canton développe sa propre politique.

            La Valais vient d’interdire en urgence la poursuite de l’exploitation des schistes sur son sol…

          • « Mais je ne vous en citerai pas une seule. Pas – une – seule. Na. »

            Tu m’en dira tant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la première vision, la grosse production de Netflix et son lot de stars séduisent. Il y a ce mélange de film catastrophe et de critique sociale distanciée qui en font un divertissement réussi. La métaphore climatique est un sous-texte intéressant mais laisse un arrière-goût d'à-peu-près. C'est à la réflexion que l'on perçoit le hic.

Que raconte Don't look up

En effet, le problème réside dans la dynamique du film, évidente pourtant, mais dont l'évidence même révèle notre faiblesse à la penser. Car de quoi s'agit-il ? D'un couple de sc... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP.

Une question qu’on me pose depuis quelque temps : Vous avez vu “J’accuse” ? Vous savez, ce film de l’horrible Polanski sur l’affaire Dreyfus… Il paraît qu’en fait il est excellent.

Alors oui, j’ai vu J'accuse.

Un film à voir, non seulement parce qu’il est parfait du point de vue de sa réalisation méticuleuse et de la performance de son acteur principal Jean Dujardin, mais surtout parce que c’est un film sur la vérité et la justice comme valeurs absolues qui dépassent tout, la préservation des institution... Poursuivre la lecture

Par Max Falque.

À juste titre, les pouvoirs publics cherchent des solutions pour faire face au risque de pénurie d’énergie. Mais désormais on sait, contrairement aux prévisions de Stanley Jevons, du Club de Rome et des innombrables prophètes de malheur toujours démentis par les faits que les énergies carbonées (hydrocarbures et charbon) sont abondantes et assurent à l’humanité des ressources pour au moins une centaine d’années.

Mais cette abondance rassurante irrite l’idéologie écologiste car précisément, prêchant la décroissanc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles