Il neige en hiver

J’apprécie la subtilité des commentateurs entre la température sous abri, l’officielle, et la température « ressentie », la vraie

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 682 météo

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il neige en hiver

Publié le 2 février 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec

J’apprécie la subtilité des commentateurs entre la température sous abri, l’officielle, et la température « ressentie », la vraie. Peut-être suis-je un peu parano, mais j’ai tendence à y voir encore une tentative de manip des réchauffistes.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Non, non.

    La température ressentie est une variable météo qui est donnée depuis très longtemps dans les pays nordiques.
    J’ai vécu au Canada et là-bas ont parle de Refroidissement éolien et même d’humidex (température réellement ressentie en fonction du degré d’humidité de l’air en été).

    La raison est simple :
    Quand il y a du vent, le déplacement d’air nous refroidis plus vite, donc le risque de trouble de la santé augmente pour une même température avec présence de vent.
    Idem en été, le tx d’humidité de l’air conjugué à la température entraine des troubles plus vite que la seule température.

    Après, tous cela reste discutable.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 15 juin dernier, alors que les Français se préparaient à vivre une canicule, Marc Hay, présentateur météo de BFMTV, décidait de se montrer alarmiste.

Se disant fatigué du manque de réaction des spectateurs face aux dérèglements climatiques, il déclarait : « Je pense qu’il faut qu’on change notre manière de parler de ça car ça n’imprime pas. » Si nombre d’observateurs ont salué cette position face à un des grands enjeux de la planète, on ne peut s’empêcher d’y voir aussi une dérive possible aux conséquences dangereuses, celle de l’ex... Poursuivre la lecture

Par Coralie Achi[1.Post-doctorante sur l'adaptation du tourisme de montagne, Inrae.]. Un article de The Conversation

Dans les années 1960, lorsque l’État français décide de soutenir la création des stations de sports d’hiver, l’objectif est simple : proposer aux touristes des lieux dédiés à la pratique des sports d’hiver et, en premier lieu à cette époque, du ski.

En l’espace de 40 ans, les choses ont cependant bien changé. Le climat tout d’abord n’est plus aussi favorable à la pratique des sports d’hiver : les nombreuses études... Poursuivre la lecture

Par Max Falque.

La multiplication des « alertes rouges » participe-t-elle à l’alarmisme médiatique dans lequel baigne notre société anxiogène ?

En soi les prévisions de plus en plus précises d’évènements dangereux pour les personnes et les biens sont un progrès appréciable et limite les dégâts mais leur traduction médiatique est critiquable :

elle fait systématiquement référence au « réchauffement climatique » afin de se conformer à l’opinion officielle alors qu’en fait l’histoire du climat témoigne de très nombreux événeme... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles