2012 : Les français auront le choix entre protectionnisme et protectionnisme !

Pluralité zéro dans les opinions des candidats à la présidentielle sur le protectionnisme, de Sarkozy à Bayrou, de Hollande à Le Pen.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 622

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

2012 : Les français auront le choix entre protectionnisme et protectionnisme !

Publié le 19 janvier 2012
- A +

Où est donc la pluralité des opinions dans le débat politique en France, alors que tous les candidats communient dans les mêmes propositions absurdes, nationalistes et protectionnistes?

Un article de l’auteur du site Libéralisme Expliqué, depuis Paris, France.

Une démocratie est censée être un système où les citoyens peuvent choisir entre plusieurs projets pour l’avenir de leur pays.

En France, des partis de gouvernement aux partis prétendument « anti-système », démocratie signifie chorale étatiste et tout le monde chante en chœur !

Illustration avec les programmes de nos chers candidats sur les échanges internationaux :

Nicolas Sarkozy : « Nous devons créer une taxe réciprocité pour corriger la concurrence déloyale de la part de pays n’ayant pas les mêmes normes sociales, environnementales et économiques » (Argumentaire UMP – décembre 2011)

 

 

 

 

François Hollande : « Pour protéger les intérêts de l’Europe, de ses savoir-faire et de ses salariés dans la mondialisation, pour mieux réguler le commerce, nous agirons pour augmenter les droits de douanes sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale. » (Projet PS)

 

 

 

 

François Bayrou :  « Le maintien d’une agriculture viable passe en outre par notre capacité à s’assurer dans les accords commerciaux d’une plus grande réciprocité notamment en termes de normes, pour assurer une concurrence loyale avec nos concurrents. » (Site du Modem – Article sur la Réforme de la PAC – 18 novembre 2010)

 

 

 

 

Marine Le Pen : « Mise en place de protections intelligentes aux frontières face à la concurrence internationale déloyale (droits de douane ciblés et quotas d’importation), c’est-à-dire vis-à-vis des pays qui nous concurrencent de façon déloyale (par exemple la Chine ou certains pays d’Europe de l’Est, mais non les pays de niveau économique, social et environnemental comparable comme l’Allemagne ou les États-Unis). » (Projet FN)

 

 

 

 

Eva Joly : « La ré-industrialisation de nos territoires est une nécessité pour lutter à la fois contre le changement climatique, la mise en concurrence internationale de salariés aux conditions de vie très différentes et le dumping social et environnemental pratiqué par certains pays » (Programme Europe Écologie Les Verts)

 

 

 

—-

Sur le web

Note de la rédaction : un candidat à la présidentielle, nettement plus libéral, devrait entrer en lice la semaine prochaine selon nos sources. À suivre!

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Ces déclarations sont tout à fait attendues. Tous ces personnages de comédie électorale vivent au crochet de l’Etat et ce serait utopique d’attendre qu’ils ne souhaitent pas plus d’Etat pour accroître leurs privilèges et ceux de leurs clientèles.
    Les idées libérales ne pourront jamais percer dans un pays où la majorité de la population reçoit de l’argent de l’Etat aux frais d’un faible pourcentage qui crée de la valeur ajoutée. Les créateurs de valeur ajoutée seront toujours les dindons de la farce, peu importe la couleur politique du gouvernement.

  • Le bal des faux culs
    19 janvier 2012 at 22 h 01 min

    Effectivement, ça ne risque pas de changer si même un média comme Contrepoints traite les candidatures authentiquement libérales par le mépris, du moins celles qui sont réelles, pas des blagues d’initiés du sérail des « cyber-libéraux »

  • Contrepoints a t-il prévu de passer en revue les programmes des candidats ? une synthèse critique ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Imaginez un candidat d’extrême gauche expliquer qu’il a très envie d’emm… les 700 000 millionnaires hexagonaux. Admettons que l’exemple est mal choisi tant celui-ci risquerait d'être élu lorsqu’on se souvient de l’effet d’un « mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance » sur l’opinion française.

Prenons un exemple plus parlant : imaginez une France alternative dans laquelle un candidat d’extrême droite déclarerait qu’il a très envie de faire la même chose aux 6 millions de musulmans de ce pays. Quel tollé profondément légit... Poursuivre la lecture

Par Denis Dupuy.

J’ai analysé maladroitement la situation en Guadeloupe dans un article récent publié par notre précieux Contrepoints et un commentateur m’a justement reproché ma légèreté. Je passais en revue les inepties gouvernementales, en réaction à une épidémie guère menaçante passé mars 2020.

Je faisais référence à l’opposition métropole/outre-mer et aux pressions syndicales locales sans plus m’attarder. Je voyais la combinaison des deux maux, politique de santé aberrante et particularismes insulaires. Je minimisais les op... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

L’IFOP vient de publier un sondage sur l’intention de vote de la jeunesse française pour les présidentielles 2022. Cette enquête a été effectuée sur les 18-30 ans. Force est de constater qu’elle ne vote pas comme le reste de la population.

Une jeunesse abstentionniste

Selon le sondage, 58 % des jeunes s’abstiendront de voter. Cette tendance est particulièrement élevée chez les personnes ayant une sensibilité politique proche de la France insoumise (62 % veulent s’abstenir). Ce phénomène est encore plus imp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles