À l’impossible, tout le monde est tenu selon l’administration

La réglementation étatique n’a pas besoin du moindre fondement pour exister, en particulier dans le domaine environnemental.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Boeing 777-300 ER au décollage (Crédits revedavion.com, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

À l’impossible, tout le monde est tenu selon l’administration

Publié le 14 janvier 2012
- A +

La réglementation étatique n’a pas besoin du moindre fondement pour exister, en particulier dans le domaine environnemental. C’est ce que vient montrer une nouvelle fois une histoire surprenante aux États-Unis.

Par Nathalie Elgrably Lévy, depuis Montréal, Quebec

Boeing 777-300 ER au décollage (Crédits revedavion.com, licence Creative Commons)« Ad impossibilia nemo tenetur »… pour ceux qui rêvaient pendant leurs cours de latin, cela signifie « à l’impossible nul n’est tenu »… à moins d’être dans la mire de l’agence de la protection de l’environnement des USA (EPA).

Cette histoire, rapportée par le New York Times, aurait été drôle si elle n’était pas authentique:

Pour 2011, les compagnies qui produisent des carburants pour moteurs devront payer des amendes de 6,8 millions pour ne pas avoir mélangé leurs produits avec des biocarburants cellulosiques, comme la loi l’exige.

Le hic?  les biocarburants cellulosiques n’existent pas encore, sauf dans des laboratoires et à l’état expérimental.  Mais l’EPA ne s’encombre pas de ce genre de détails.

Pour 2011, les entreprises avaient l’obligation d’employer 6,6 millions de gallons de biocarburants cellulosique. L’EPA a fixé ce quota à 8,6 millions de gallons pour 2012.

Cette loi a été passée dans l’espoir de réduire les émissions de CO2 et ainsi combattre le réchauffement climatique.

Ainsi, on oblige les entreprises à employer un produit qui n’existe pas, pour vaincre un problème dont l’existence est incertaine… par une agence qui ne devrait pas exister!

Pour terminer, quelques citations sur la bêtise :

La bêtise est nettement supérieure à l’intelligence car toute l’intelligence du monde ne permettra jamais de comprendre la bêtise universelle, tandis qu’un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d’intelligent. — Philippe Geluck

Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. — Albert Einstein

La bêtise a ceci de terrible qu’elle peut ressembler à la plus profonde sagesse. — Valéry Larbaud

Un hasard a donné à l’homme l’intelligence. Il en fait usage : il a inventé la bêtise. — Henri de Régnier

Quand les ignares diplômés prolifèrent, la bêtise fleurit joyeusement. — Jean-Luc Dion

—-
Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le Parlement européen a été secoué par un scandale de corruption. Moins de réglementation, moins d'État et moins de pouvoir pour les politiciens devraient être les principaux outils de la lutte de l'UE contre la corruption.

La relation entre l'argent et le pouvoir politique peut constituer un véritable problème dans les pays où la richesse ne dépend pas principalement d'idées entrepreneuriales mais de l'influence politique et de l'accès aux leviers du pouvoir. Plus l'État a de pouvoir, plus il est probable que le lobbying et la corrupt... Poursuivre la lecture

Le renforcement des contraintes environnementales pour l’élaboration et le contrôle des documents d’urbanisme met de nombreux maires dans une situation de plus en plus inconfortable car ils sont incapables d’expliquer à leurs administrés pourquoi ils sont contraints de déroger au principe d’égalité des citoyens devant les charges du service public, principe inscrit dans la Constitution et fondement du droit administratif.

 

Un bon sujet de réflexion au risque de parler de ce qui fâche

Personne mieux qu’Edgard Pisani, qui fu... Poursuivre la lecture

Un article de la Nouvelle lettre

La voiture électrique est-elle la solution d’avenir ?

Elle a été la vedette du Salon de l’automobile à Paris. Le Parlement européen a confirmé jeudi dernier sa décision du 8 juin : la vente des voitures à moteur thermique, même d’occasion, sera interdite à partir de 2035.

Qui oserait douter de ce grand progrès ? Certainement des illuminés réactionnaires comme Christian Gérondeau[1. Christian Gerondeau, La voiture électrique et autres folies : la religion écologiste (éd. L’artilleur, juille... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles