François Hollande : l’hommage à Mitterrand

Après l’hommage de Nicolas Sarkozy à Jeanne d’Arc, François Hollande rend hommage à François Mitterrand.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 551

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande : l’hommage à Mitterrand

Publié le 7 janvier 2012
- A +

Après l’hommage de Nicolas Sarkozy à Jeanne d’Arc, François Hollande rend hommage à François Mitterrand.

Le regard de René Le Honzec :

 

Après Sarko qui est allé fouillé les cotillons de Jeanne, François les belles joues est allé faire tourner les tables à Jarnac: « C’est la force de l’esprit qui est ici et moi, j’essaierai d’être dans l’esprit d’une force qui doit aller et conduire les Français à changer », a-t-il souligné, pastichant la célèbre formule du président lors de ses derniers vœux télévisés en 1994. Sauf que Tonton s’était fait un joint au Programme Commun, tandis que François doit se shooter lui-même, les Verts refusant de lui dealer de l’herbe, les Rouges de lui filer l’Huma pour le papier.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

En somme, les médias sont partagés entre ceux qui ont interprété la NUPES comme un remake du Programme Commun de la gauche et ceux qui ont pu y déceler des innovations politiques majeures. L’important n’est pas là ; il est dans le fait que le contexte macro-économique ressemble à celui de 1981 mais avec des règles du jeu qui ne sont plus les mêmes.

C’est en juin 1972, il y a juste 50 ans, qu’était signé un Programme Commun entre le parti communiste et le parti socialiste. Après un épisode de petite brouille entre les deux partis, le pr... Poursuivre la lecture

Ce que les Français appellent « agir pour le pouvoir d’achat » se traduit en pratique par une augmentation des salaires ou une diminution de certains prix par des subventions ou des blocages.

Un homme politique une fois élu peut effectivement signer un texte le décidant. Bien d’autres l’ont fait, mais le pouvoir d’achat ne s’est pas amélioré pour autant, par exemple parce que les prix ont monté.

Car maintenir le pouvoir d’achat au sens concret du terme, c’est pouvoir acheter autant. L’améliorer, c’est pouvoir acheter davantage.<... Poursuivre la lecture

Poser la question c’est y répondre : il n'en reste rien ou presque après 40 ans !

Mais quelles étaient ces grandes réformes structurelles du premier Président de gauche de la Ve République élu en 1981 ? Quatre réformes nous semblent emblématiques :

Les nationalisations des entreprises et des banques La retraite à 60 ans La réduction du temps de travail L’impôt sur les grandes fortunes (IGF)

 

Nous passons volontairement sur les réformes économiques conjoncturelles comme l’augmentation du SMIC de 10 %, le premier bl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles