Michael O’Leary, le patron de Ryanair, dit aux Eurocrates ce qu’il pense d’eux

Lors de la convention de l’innovation 2011, à Bruxelles, Michael O’Leary, le patron de Ryanair, raconte avec une honnêteté impitoyable aux apparatchiks de la Commission qu’ils se trompent.

Par Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume Uni

Regardez ce clip de Michael O’Leary, le patron de Ryanair, racontant avec une honnêteté impitoyable aux apparatchiks de la Commission qu’ils se trompent. Il a bien sûr raison. Et, quelle que soit la valeur de cette société, je pense qu’elle a fait beaucoup pour élargir les horizons des gens, bien plus que n’importe quelle directive européenne. Ryanair nous emmène aux endroits où il était prévu que l’on soit, dans les temps annoncés, et cela de façon beaucoup plus fiable que les transporteurs plus chers.

Juste une question subsidiaire. Pourquoi diable quelqu’un qui possède un tel esprit d’entreprise, une telle perspicacité et autant d’énergie a versé de l’argent dans la campagne du «oui» pour le référendum irlandais du Traité de Lisbonne?
Oh oui. Maintenant, je m’en rappelle.

—-
Sur le web
Traduction : JATW pour Contrepoints.