L’Europe vacille. Paris se chamaille.

Pendant que l’Europe vacille, Dati et Fillon font le spectacle à Paris.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Le Honzec Dati Fillon (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Europe vacille. Paris se chamaille.

Publié le 27 octobre 2011
- A +

L’Europe vacille. Paris se chamaille.

L’Europe est sur le point de sombrer. La monnaie unique connaît peut-être ses dernières heures. La petite Giulia voit de moins en moins son papa appelé à parader à Bruxelles avec Angela. La situation est donc grave, et, en conséquence, toutes les énergies sont focalisées, toutes les bonnes volontés se rassemblent, tous les hommes et toutes les femmes s’unissent pour trouver une solution au problème impérieux du moment : faut-il parachuter Fillon dans le 5ème arrondissement de Paris ?

En tout cas, c’est clairement LA question qui agite l’UMP actuellement, pendant que le PS, devenu inaudible, tente de regonfler le soufflé hollandais qui l’anima pendant le mois de septembre.















Notez au passage que parler de vertèbres pour l’UMP alors que toutes les analyses montrent qu’il s’agit d’un mollusque, c’est tout de même osé de la part de Copé.

Et lorsqu’on voit les fines joutes verbales et les arguments affûtés que s’échangent des ténors de la politique française sur un sujet aussi épineux et aussi important, on ne peut en déduire qu’une chose.

Ce pays est foutu.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Là, Rachida Dati cafte un peu, le roman-photo le prouve, indéniablement. Rachida Dati est photogénique. Rachida Dati est plus belle que Christine Boutin, Eva Joly et Martine Aubry réunies. Elle apporte du glamour avec ses lapsus, ses coups de fil aux copines depuis le parlement européen, c’est une fan de notre industrie nationale du luxe (et du CAC 40), elle soutient Dior avec beaucoup de chic.

  • La crise européenne, Fillon candidat dans le V°… Tout ça c’est bien beau ! Mais s’est-on posé la question cruciale qui taraude h16 et tous les vrais libéraux qui se respectent : où sont passées les capsules de café ?

    Quel philosophe, ce Baroin…

  • SKZ est en campagne électorale, donc il tient des propos agréables, mais il n’a en rien l’intention de tenir ses promesses. Français, notre devoir prioritaire à tous est de vider l’Elysée de ce malfaisant !

    • Pour le remplacer par l’encore pire François Hollande ? Ah oui… c’est le meilleur moyen d’arriver à la faillite et au sauvetage de notre cher pays par un Libéral/Libertarien… Qui ? Pascal Salin ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Y aura-t-il des candidats LR aux élections législatives ? Au lendemain de l’élimination de Valérie Pécresse et son score catastrophique (et historique) au premier tour de l’élection présidentielle (4,78%) la question se posait…

Il y a une semaine, celle qui n'est arrivée qu'en cinquième position au premier tour de la présidentielle  – un échec mortifère pour le parti héritier du mouvement gaulliste – avait pris la parole pour évoquer l'urgence de la situation.

Poursuivre la lecture

Il est toujours triste de voir une candidate LR qui, même si elle a fait quelques erreurs, n’a pas moins démérité et qui a été laminée au premier tour de l’élection présidentielle avec pour corollaire le non- remboursement de ses frais de campagne à cause d'un score en dessous de 5 %.

La faute de Sarkozy

Sarkozy semble avoir oublié que c’est la mobilisation des adhérents de son parti qui lui a permis d’accéder au poste présidentiel en 2006.

Il a oublié que parmi ceux-ci, se sont ces dizaines de milliers de colleurs d’affiches qu... Poursuivre la lecture

Question surprenante puisque les sondages lui attribuent actuellement la quatrième ou cinquième position. Lorsqu’elle a remporté la primaire (restreinte) des Républicains, elle a été créditée d’un score très honorable, proche à l’époque de celui de Marine Le Pen. Certains électeurs avaient vu en elle une candidate représentant la droite classique, tranchant avec opportunité avec les deux candidats de la droite qualifiée d’extrême. Elle avait également trouvé en Éric Ciotti un partenaire compétent et loyal. Ses premières prestations, et son pr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles