L’Europe et les politiques anticapitalistes

La citation du dimanche : les propos tenus par Mises en 1944 sont toujours d’actualité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Mises-

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Europe et les politiques anticapitalistes

Publié le 28 août 2011
- A +

La citation du dimanche :

Les gouvernements et parlements européens se sont efforcés, depuis plus de soixante ans, de gêner le jeu du marché, d’intervenir dans la vie économique et de paralyser le capitalisme. Ils ont gaiement ignoré les avertissements des économistes. Ils ont dressé des barrières douanières ; ils ont encouragé l’expansion de crédit et une politique d’argent facile ; ils ont eu recours au contrôle des prix, aux salaires minima et aux procédés subsidiaires. Ils ont transformé la fiscalité en confiscation et expropriation ; ils ont proclamé que les dépenses imprudentes étaient le meilleur moyen d’accroître richesse et bien-être. Mais quand les conséquences inévitables de telles politiques, depuis longtemps prédites par les économistes, devinrent de plus en plus évidentes, l’opinion publique ne porta pas son blâme sur ces politiques chéries, elle accusa le capitalisme. Aux yeux du public, ce ne sont pas les politiques anticapitalistes mais le capitalisme qui est la cause profonde de la dépression économique, du chômage, de l’inflation et de la hausse des prix, du monopole et du gaspillage, du malaise social et de la guerre.

Ludwig von Mises, Omnipotent Government: The Rise of the Total State and Total War, 1944

—-
Ludwig von Mises
(29 septembre 1881 Lemberg (aujourd’hui, Lviv) – 10 octobre 1973 New York) est le représentant le plus éminent de l’École autrichienne d’économie. Il est considéré comme un des leaders de l’école autrichienne d’économie qui défend le capitalisme et le libéralisme classique. D’autres économistes notables, comme Friedrich Hayek ou Murray Rothbard ont clarifié, élargi et continué les enseignements de leur mentor.

Lire l’article consacré à Mises sur wikibéral.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Je dirais même plus, EXCELLENT !!

  • Pourquoi les seuls gouvernements et parlement européen ? Le jeu de la FED et de la planche à billet ne plombe-t-elle pas le système.
    Cet article ressemble trop à de l’auto flagellation.

    • Ah, d’accord. Vous reprochez à Mises de ne pas avoir critiquer la politique de la Fed actuelle dans son ouvrage de 1944 !!…

    • Mises à cette époque (1944) et dans cet article, étant européen avant tout, c’est intéressé aux cas des politiques économiques européennes.

      Evidemment il en aurait dit autant des USA aujourd’hui (et d’avant), et il ne s’est pas gêné de le faire en critiquant le New Deal de Roosevelt dans les années 30.

      Et admirons la clarté de son propos qui force l’admiration.

  • Excellent et désesperant !
    Lorsqu’on pense aux nombreux auteurs libéraux qui ont analysé avec justesse les failles du système étatique et le peu d’écho dans la presse Française c’est désespérant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

uerss
14
Sauvegarder cet article

La chute de l’UERSS

Article disponible en podcast ici.

 

De l'UE à l'UERSS

Il faut se remémorer l'UE libérale. Son histoire commence avec la communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Son but figure dans le titre : créer une solidarité autour du charbon et de l’acier pour accroître les économies de chacun.

Cette vision libérale centrée sur l’économie est arrivée à son maximum avec Shengen en 1985 et l’ECU (ancêtre de l’euro) en 1979. L’UE voulait que l’argent, les citoyens, les entreprises et les idées circulent le plus li... Poursuivre la lecture

union européenne
3
Sauvegarder cet article

La gestion de la crise énergétique actuelle, la planification écologique, ou encore les récentes manifestations d’agriculteurs aux Pays-Bas posent de plus en plus la question du bien-fondé des politiques européennes. Si cela est particulièrement notable depuis la guerre en Ukraine, la plupart des pays européens subissent aujourd’hui les conséquences d’un système énergétique européen fragilisé depuis plusieurs années par des politiques expérimentales et des investissements dans des sources d’énergies peu fiables et résilientes.

L’engoue... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles