Début de la fin du réchauffement climatique

Pour Guy Sorman, les excès d’alarmisme des réchauffistes ont desservi leur cause.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Début de la fin du réchauffement climatique

Publié le 26 août 2011
- A +

Les excès d’alarmisme des réchauffistes ont desservi leur cause.

Billet d’humeur de Guy Sorman, depuis Tokyo, Japon

 

Al Gore et les réchauffistes en ont trop fait: l’abus de prophéties catastrophistes, les ours qui disparaissent (prouvé faux) , les océans qui nous submergent (ils montent un peu, depuis mille ans) et quelques évidentes manipulations scientifiques ont fini par lasser l’opinion.

Aux États-Unis, 77% des Américains « croyaient » en 2007 au réchauffement provoqué par l’homme; le chiffre est tombé à 44%. Certes, la science n’est pas déterminée par sondage mais les experts concernés n’ont cessé de mêler approche rigoureuse, modèles théorique et millénarisme.

Si réchauffement il y a, il est sans doute lent, peu déterminé par l’homme et pas suffisant pour influencer nos politiques. La crise économique aussi, contribue à évacuer cette panique lointaine pour y substituer une crainte plus immédiate, celle du chômage.

L’écologisme est un luxe de riches. Il est remarquable que, même au Japon, entre Hiroshima 1945 et Fukushima 2011, les écologistes sont inaudibles (on ne les voit que dans les médias occidentaux) car les Japonais redoutent plus la pauvreté que le nucléaire.


Sur le web

Lire sur le même sujet : l’Édito du jour.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • J’ai lu dans une publication de divulgation scientifique que ces dernières années la température a augmenté sur Mars et autres planètes : l’impact du prédateur occidental/capitaliste est terrible !!

    Il faut ajouter que la « catastrophe nucléaire de Fukushima » a été une catastrophe exceptionnelle, avec son bilan terrifiant de zéro morts !!! Il est donc normal que nos écolos soient hystériques !

    • encore un spécialiste de la physique nucléaire. Faut vraiment ne rien connaitre à la physique pour balancer le « zéro morts ». Vous ferez partie, avec un peu de chance, du futur bilan.

      • ——————————————————————————–
        jerome: « Faut vraiment ne rien connaitre à la physique »
        ——————————————————————————–

        La physique vous permet de savoir exactement l’exposition aux radiation de chaque personnes sur les lieux ? Par quel miracle ? La louche, le pifomètre, la divination, le flair ?

        Tiens par exemple Utsonomiya Toramaru, habitante de Fukushima qui c’est déplacée à divers endroits, que pouvez vous nous dire à l’aide de la physique de sa dose reçue/ingérée et de quel rayonnement exactement ?

        ——————————————————————————–
        jerome: « zéro morts »
        ——————————————————————————–

        Un mot sur les centaines de milliers de tonnes de produits chimique répandu dans la nature japonaise par le tsunami ? Vous savez tous les contenants/réservoirs/usines détruite ?

        Négligeable ?

        ——————————————————————————–
        jerome: « zéro morts »
        ——————————————————————————–

        On comptabilisera éventuellement dans 10-20 ans si une augmentation des cancers du uniquement aux radiations ce démarque vraiment des bruits de fond pour l’instant c’est ~zéro.

        Par contre le tsunami lui a fait 20’000 morts directe, pour les produits chimiques ça va être la surprise mais personne ici n’en parle. Depuis Fukushima on compte ~8’000 tuée sur les routes française, dans 10 ans ce sera ~50’000.

        Vous avez sacrément le sens des proportions et on sent bien qu’aucune propagande n’a de prise sur vous.

  • Ah c’est sur que les energies « propres » sont pas forcement les moins meurtrieres. Souvenez vous de Frejus lors de la rupture d’un petit barrage… Imaginez maintenant l’Etat de la Savoie et d’une partie de l’isere c’est le barrage de Rosland qui pete… A vue de nez comme ca, je dirai qu moins 10000 morts… Mais scandalisons nous: le nucleaire tue… Bon il faut pas croire non plus que c’est une panacee…

  • Rajendra Kumar Pachauri = Trofim Denissovitch Lyssenko.

  • Le réchauffement climatique existe depuis la dernière glaciation.

    Quant au pifomètre, il est très pratiqué aussi par les théoriciens du nucléaire avec leur mystérieuse « force forte » censée expliquer l’énergie nucléaire. Malheureusement ils ne connaissent pas les lois fondamentales de l’énergie nucléaire comme on connaît celles de la gravité ou de l’électricité et du magnétisme.

    En fait ce sont bien ces dernières qui l’expliquent mais c’est très gênant car cela contredit une dizaine de prix Nobel.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Greta Thunberg
3
Sauvegarder cet article

Cet automne, dans toute l'Europe, les soi-disant activistes climatiques ont mené des actions qui non seulement ont enfreint la loi mais ont également consisté en des actes de vandalisme et de violence physique.

À la National Gallery de Londres, deux femmes ont jeté de la soupe sur un tableau de Vincent Van Gogh ; dans un musée allemand, d'autres activistes ont badigeonné un tableau de Claude Monet avec de la purée de pommes de terre ; et bien sûr l'activiste belge Wouter Mouton a sévi l'été dernier à la fois à Bruges, sur une œuvre de ... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

Ecriteau sur lequel est marqué "A bientôt c'est fermé"
3
Sauvegarder cet article

Sobriété, sobriété, sobriété : les médias, les amuseurs publics et les éditorialistes se réapproprient les mots du pouvoir politique sans trop se poser de questions. C’est d’ailleurs parce qu’ils ne se posent pas trop de questions qu’ils sont utiles à la classe technocratique, sans quoi le public pourrait s’interroger sérieusement sur l’intérêt de revenir à un modèle préindustriel disparu depuis le XVIIIe siècle.

Parler de « normalisation » ici signifie essentiellement chercher à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Un pa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles