Jeunes : le taux de chômage des hommes supérieur à celui des femmes

Une pierre dans le jardin de ceux qui crient à la discrimination salariale

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Entretien d'embauche recrutement chomage (Crédits Troisième Histoire, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jeunes : le taux de chômage des hommes supérieur à celui des femmes

Publié le 25 août 2011
- A +

Première dans les statistiques du chômage en France (mais pas à l’étranger), le taux de chômage des hommes est devenu supérieur à celui des femmes pour les jeunes récemment sortis du système éducatif. Plus exactement, comme le rapporte Le Monde Économie, pour les jeunes sortis du système éducatif en 2004. Selon le Centre d’études sur l’emploi et les qualifications (Céreq, Bref n°288, juin 2011), cinq ans après leur sortie du système éducatif (2009), le taux de chômage des jeunes femmes était de 12 %, celui des jeunes hommes de 15 %.

Les explications selon les auteurs de l’étude ?

La crise a frappé plus fortement les emplois peu qualifiés de l’industrie, du BTP et du transport, où les jeunes hommes de cette génération 2004 sont plus nombreux que les jeunes femmes, que les emplois du tertiaire, où ce sont les femmes qui sont les plus nombreuses.

C’est l’envolée du chômage de cette première catégorie (+ 10 points, de 25 % à 35 % entre septembre 2008 et mai 2009), alors que celui de la seconde catégorie, reste à peu près stable, à un niveau élevé toutefois (33 %), qui explique ce retournement de situation.

En revanche, les courbes de chômage suivent à peu près le même tracé quel que soit le sexe pour les jeunes diplômés du secondaire ou du supérieur, ce qui joue également en faveur des femmes, puisque celles-ci sont de plus en plus nombreuses à décrocher des diplômes du supérieur (47 % de la génération, contre 34 % des garçons), alors que les deux tiers des jeunes non-diplômés sont des hommes.

Autrement formulé, l’évolution de l’emploi des hommes et des femmes s’explique tout à fait par les différences de diplôme ou de secteurs d’activité. Une pierre dans le jardin de ceux qui crient à la discrimination salariale par exemple, lorsqu’il y a différence de salaire dans l’autre sens.

À lire aussi sur Contrepoints :

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La situation des finances publiques n'est pas brillante. Le niveau de dette s'établit à 112,9 % du PIB (2800 milliards d'euros, soit 164 000 euros par foyer imposable, environ 17 millions), le déficit public est attendu à -5 % en 2022 après -6,5 % en 2021. La trajectoire de retour au déficit sous les 3 % en 2027 suppose une croissance des dépenses limitées à 0,7 % sur la période, ce qui n'a jamais été réalisé sur plusieurs années et suppose des économies massives. Par ailleurs, la hausse des taux d'intérêt va augmenter mécaniquement la charge... Poursuivre la lecture

Jeudi dernier, le gouvernement annonçait triomphalement que le nombre de chômeurs (catégorie A, sans activité) avait enregistré en France une nouvelle forte baisse de 5 % au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent. 169 100 personnes en moins se sont inscrites à Pôle Emploi, ce qui porte le nombre de chômeurs en catégorie A (celle sur laquelle communique le ministère du Travail) en France à 3,193 millions.

Si on regarde de manière plus granulaire les chiffres, en incluant les catégories B et C, la baisse n’est plus que... Poursuivre la lecture

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle rupture technologique qui pourrait, à terme, bouleverser le marché de l’emploi. Le développement des solutions d’intelligence artificielle sur des pans entiers du marché de l’emploi aura des externalités positives indéniables, encore trop mal perçues des travailleurs.

Des transformations structurelles sans destruction massive

Selon le rapport de référence « Automatisation, numérisation et emploi » du Conseil d’orientation pour l’emploi (janvier 2017), moins de 10 % des emplois existants seront menacé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles