Atlas Shrugged en librairie en France le 22 septembre 2011

La Grève (Crédits : Les Belles Lettres, tous droits réservés)

Une première pour ce livre monument, que les Américains déclarent être l’ouvrage qui les a le plus influencé après la Bible.

La parution de la traduction française d’Atlas Shrugged, le magnum opus d’Ayn Rand, a été confirmée pour le 22 septembre 2011. Une première pour ce livre monument, que les Américains déclarent être l’ouvrage qui les a le plus influencé après la Bible. Le titre français sera La Grève, pied de nez probable à certaines tendances bien françaises. Acheter sur Amazon

Le thème de Atlas Shrugged (la Révolte d’Atlas, littéralement : « Atlas haussa les épaules » – pour faire tomber le monde qu’il portait sur ses épaules) met en avant la pensée rationnelle et indépendante comme moteur du monde (d’après l’auteur elle-même : « le rôle de l’esprit humain dans la société »).

Dans ce livre, les « hommes de l’esprit » (scientifiques indépendants, entrepreneurs honnêtes, artistes individualistes, travailleurs consciencieux) disparaissent mystérieusement, provoquant crises et catastrophes. Celui qui les entraîne dans cette « grève », dans ce retrait à l’écart d’une société de plus en plus collectivisée et règlementée, est John Galt, héros randien type, à la fois entrepreneur, philosophe et grand savant, qui a inventé un nouveau moteur extraordinaire, mais a refusé de le développer (on raconte que sa référence implicite était Nikola Tesla, grand savant serbe de Croatie et grand entrepreneur aux États-Unis, promoteur du courant alternatif). En l’absence de ceux qui supportent le monde (tel le légendaire titan grec Atlas), la société s’écroule. Le morceau de bravoure du roman est le long discours de John Galt (plusieurs dizaines de pages) dans lequel il explique le sens de son combat.

Pour beaucoup, la lecture d’Atlas Shrugged a été une révélation intellectuelle, qui leur a permis de comprendre les ravages de la démocratie sociale interventionniste, de même que l’Archipel du Goulag de Soljénitsyne à l’égard du communisme.

Cette traduction sera la première traduction complète et autorisée du livre; en effet, la première traduction officielle, en 1958-1959, n’avait pas reçu l’aval d’Ayn Rand qui la jugea de mauvaise qualité. Seuls deux volumes furent publiés sur les trois. Une traduction pirate avait également circulé sur Internet en 2009 mais de mauvaise qualité et non autorisée par les ayant droits.

Réservez le livre dès aujourd’hui sur Amazon pour le recevoir à sa parution dans un mois et demi. Vous pouvez déjà lire la critique de la version anglaise que Contrepoints a publié en 2010, « un vaccin contre le socialisme », ou la présentation Wikibéral.