Université d’été du Parti Libéral Démocrate, 2/4 septembre à Tours

Pour sa quatrième édition, le Parti Libéral Démocrate traitera la question suivante : « Faut-il être fier de payer ses impôts ? ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Université d’été du Parti Libéral Démocrate, 2/4 septembre à Tours

Publié le 22 juillet 2011
- A +

Communiqué du Parti Libéral Démocrate

FAUT-IL ÊTRE FIER DE PAYER DES IMPÔTS ?

Pour sa quatrième édition, le Parti Libéral Démocrate traitera la question suivante : « Faut-il être fier de payer ses impôts? ». La gauche s’est parfois définie comme le parti de l’impôt. À droite, nous avons assisté à la création d’un nouvel impôt tous les 3 mois depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Au final, la France subit une hyperfiscalité opaque, complexe qui bride le talent, pénalise le succès et engendre un ressentiment général, chaque Français imaginant que son voisin paye moins d’impôts et de taxes que lui. Les pays scandinaves ont vu leur pression fiscale refluer sous une forte pression électorale, au point que la France est aujourd’hui le pays le plus durement taxé d’Europe. De même qu’on évoque souvent les paradis fiscaux, la France n’est-elle pas devenue un « enfer fiscal » ?

Faut-il monter les impôts pour rembourser la dette ?

« Baisser les impôts ? Vous n’y pensez pas ? » Cette réflexion révèle une méconnaissance fondamentale de la courbe de Laffer et des réalités économiques de notre pays. De même que les déficits publics ne créent pas de la croissance (après presque 40 ans de déficits ininterrompus, la France serait aujourd’hui le pays le plus riche du monde), augmenter la pression fiscale ne fait pas rentrer davantage de recettes dans les poches de l’État. C’est parfois le contraire qui se produit.

Baisser les impôts pour relancer la croissance

N’est-ce pas là le meilleur moteur pour rembourser notre dette ? Nous étudierons la question avec nos experts du vendredi 2 septembre après-midi au dimanche 4 septembre après-midi.

STRATÉGIE DU PARTI LIBÉRAL DÉMOCRATE À LA VEILLE DE 2012

2012 sera une année cruciale pour la vie politique française. Nicolas Sarkozy défendra son bilan devant les Français, pris entre la candidature de Marine Le Pen dont la ligne oscille entre celle du Front de Gauche et la ligne nationaliste traditionnelle du FN, une éventuelle candidature centriste-radicale sans vision, et une candidature de la gauche sans projet. Les libéraux ne seront hélas pas en mesure de présenter un candidat cette fois-ci. Nous devrons donc débattre du paysage politique actuel, des enjeux des législatives qui suivront d’un mois la présidentielle.

Quel positionnement par rapport à la gauche, la droite et le centre ? Quelle stratégie programmatique pour notre formation, quelles actions envisager pour gagner en visibilité et grandir encore plus vite ?

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

?? LE PROGRAMME EST ARRIVÉ ! ? Comme promis, des sujets brûlants, des formats innovants, des temps artistiques, du cinéma et sur votre demande le brunch - avec des places en plus. Pas encore inscrit.e.s ? ? https://t.co/TskKGomF7A#RDVGauchedApres #Blois2020 pic.twitter.com/Wy04P5UklY

— Parti socialiste (@partisocialiste) August 9, 2020

Le « rendez-vous de la gauche d’après », tel est le mot d’ordre ambitieux du Parti socialiste réuni à Blois en université d’été depuis hier et... Poursuivre la lecture

libéralisme occident modèle
0
Sauvegarder cet article

Par Christophe Brenier.

Quelques jours avant le premier tour des élections législatives en France (les Français de l’étranger ayant voté le dimanche 4 juin), petit tour d’horizon des candidats qui défendront les valeurs libérales lors de ces élections.

Une poignée de candidat pour le Parti Libéral Démocrate

Le Parti Libéral Démocrate présente une poignée de candidats qui auront la charge de défendre les idées du parti, tel que le recentrage de l’État sur ses missions régaliennes, la simplification du système fiscal ou le libre c... Poursuivre la lecture

Grosse, grosse déception pour tous les fervents supporters du socialisme effervescent ! Cette année, ils ne pourront pas communier tous ensemble dans la ferveur, le recueillement, la joie, la bonne humeur et l'argent des militants à l'Université d'été pourtant régulièrement prévue dans ces mois d'été et qui devait se tenir à Nantes : le Premier secrétaire du Parti socialiste, un blob mou répondant au nom de Jean-Christophe Cambadélis, en a annoncé l'annulation.

Tout avait pourtant bien commencé puisque l'événement était préparé de long... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles