Les agences de notation ont bon dos

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les agences de notation ont bon dos

Publié le 16 juillet 2011
- A +

Quand elles se réveillent trop tard, elles ne sont pas assez vigilantes. Quand elles se réveillent trop tôt, elles abusent de leur position. Au final, ce serait bien plus sage de laisser les gouvernements fixer eux-mêmes leur propre note. C’est vrai, ce sont les mêmes autorités qui ont donné à Moody’s, S&P et Fitch le pouvoir qu’elles ont. Ce sont ces autorités qui ont imposé aux fonds des règles de placement en fonction des notations de cette troïka. Elles font un travail difficile au termes d’années de recommandations, d’alertes, de menaces. Elles ont crié au loup tant de fois, sans jamais être écoutées. Aujourd’hui, elles ne font que constater objectivement le désastre de la dette publique.

C’est cruel de baisser la note de pays en plein au milieu de leurs difficultés, mais qui les a mis dans ces difficultés sinon ces pays eux-mêmes ?

Les agences ne font que constater leur état de délabrement. C’est leur job.

—-
Lire aussi :
« Les agences de notation sont responsables de la crise »

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Plein de bon sens!

    • Pas d’accord. Les agences seraient objectives si la loi n’avait pas donné tout pouvoir à leur oligopole. En l’absence de concurrence réelle, leur objectivité est nulle et, de ce fait, les marchés ne peuvent pas fonctionner librement.

      Par ailleurs, il est inutile de noter les dettes des pays.

      Si les agences faisaient véritablement leur travail, toute dette publique devrait être notée DDD par défaut. En effet, prêter à un acteur qui peut à tout moment cesser de rembourser sans risque, puisqu’il fait la loi, est le plus grand risque qui soit.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Pour comprendre pourquoi les hommes politiques font fausse route face à la crise, il est bon de se rappeler les thèses défendues par Friedrich Hayek. Voici 10 idées-clés de l'auteur autrichien. Par David Azerrad. Un article de l'Institut Coppet.

Inspiré d’un essai de Bruce Caldwell, éditeur de The Collected Works of F. A. Hayek, dans lequel ce dernier identifie les 10 thèmes clés de la pensée de Hayek.

1.  Les récessions sont inévitables

Des alternances de périodes de croissance économique et de périodes de stagnation ou... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle. Un article de Mises.org

Aucune économie n'a été capable d'ignorer une bulle immobilière, encore moins de la compenser et tout en poursuivant sa croissance, le tout en remplaçant un secteur immobilier en ruines par d'autres pans de l'économie. Les économies lourdement réglementées, de l'Islande à l'Espagne, n'ont pas réussi à contenir l'impact négatif de l'effondrement du secteur immobilier. Il en sera de même pour la Chine.

Il y a trois problèmes dans le domaine de l’immobilier en Chine : la taille massive du... Poursuivre la lecture

Par Pierre Tellep.

La crise financière sera dure. Les propriétaires et épargnants vont en payer une partie.

Voici ce que vous devez absolument savoir pour prendre de bonnes décisions.

Ainsi, plusieurs conseillers en gestion de patrimoine indépendants prennent en ce moment du recul par rapport à la crise financière, et au-delà de la crise sanitaire, pour envisager ce qui va se passer.

Ils conseillent de rembourser tous vos crédits immobiliers, si vous en avez la possibilité bien entendu.

Pourquoi ?

La ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles