Les impasses du patriotisme aéronautique

La pétition adressée à Air-France KLM par 144 députés illustre le repli actuel de la France sur l’Etat, la xénophobie et l’anti-capitalisme

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Airbus A318 Air France (Crédits : Philippe-Noret-AirTeamimages, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les impasses du patriotisme aéronautique

Publié le 20 juin 2011
- A +

144 députés de gauche, de droite et du centre ont signé une lettre-pétition adressée au directeur général d’Air-France KLM pour qu’il fasse preuve de « patriotisme économique » en achetant des Airbus A350 et non des Boeing 787.

Cette initiative est particulièrement mal inspirée.

Elle risque d’antagoniser les dirigeants français et néerlandais d’un groupe privé indépendant, AF-KLM. Elle risque de susciter des mesures de rétorsion sur le premier marché d’Airbus, les États-Unis. Elle méconnaît la logique des ensembliers américains ou européens qui externalisent plus de 50% de la valeur d’un avion. Elle provoque un affrontement euro-américain dont EADS, groupe aéronautique civil, sortira affaibli face à Boeing, groupe essentiellement militaire.

Lire la suite de l’analyse d’Elie Cohen sur le site web de Telos.

Paragraphe reproduit avec l’accord de Telos.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le protectionnisme est une philosophie de guerre. Les guerres de notre époque ne sont pas en contradiction avec les doctrines populaires en fait d'économie ; elles sont, au contraire, le résultat inévitable d'une application logique de ces doctrines. Aussi longtemps que les peuples s'accrochent au dogme de Montaigne et croient qu'ils ne peuvent prospérer économiquement qu'aux dépens d'autres nations, la paix ne sera jamais qu'une période de préparation à la guerre suivante.

Par Ludwig von Mises. Extrait du chapitre 24 de L'action humai... Poursuivre la lecture

Depuis que les États-Unis ont adopté leur "loi sur la réduction de l'inflation" (IRA), plus de 90 milliards de crédits d'impôt prétendument verts ont été accordés par les États-Unis, ce qui continue d'inquiéter les grandes entreprises européennes, car l'UE et le Japon sont exclus de ce régime, qui a donc été jugé protectionniste.

En réponse, la Commission européenne a proposé d'assouplir l'interdiction des aides d'État dans l'UE, afin de promouvoir une "explosion des subventions vertes". Non seulement cette mesure compromettrait la con... Poursuivre la lecture

Par Gary Galles.

L'économiste George Stigler, lauréat du prix Nobel, a un jour écrit que les économistes étaient des prédicateurs, ce qu'il décrivait comme consistant à offrir "une recommandation claire et raisonnée (ou, plus souvent, une dénonciation) d'une politique ou d'une forme de comportement de la part d'hommes ou de sociétés d'hommes", notamment en ce qui concerne l'éthique de la concurrence sur le marché. En ce qui concerne la défense de cette éthique (c'est-à-dire la défense des accords mutuellement volontaires que les indivi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles