La répression continue au Yémen

Pas d’amélioration de la situation au Yémen, où la répression continue.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La répression continue au Yémen

Publié le 29 avril 2011
- A +

Pas d’amélioration de la situation au Yémen, où la répression continue.

Par Alex Korbel.

Quinze personnes ont été tuées au Yémen quelques heures après que l’UE ait approuvé un plan qui donne l’immunité au président Ali Abdallah Saleh contre d’éventuelles poursuites. Les forces de Saleh ont abattu 12 manifestants et en ont blessé plus de 100 au cours des violences dans la capitale, Sanaa, mercredi 27 avril 2011. Trois autres personnes, dont deux policiers, sont mortes lors de combats dans le sud. Au total, la répression aurait fait plus de 120 morts depuis le début des protestations.

Ces affrontements ont eu lieu quelques heures après que la responsable des affaires étrangères de l’UE, Catherine Ashton, ait accueilli favorablement une proposition de partage du pouvoir négociée par le Conseil de Coopération du Golfe (CCG).

« Je tiens à remercier les pays du CCG pour leur travail acharné afin d’obtenir un accord politique au sujet de la transition au Yémen. Je crois que l’initiative du CCG représente la meilleure chance pour le Yémen de relever les défis économiques, sociaux et sécuritaires à venir et d’éviter l’escalade de la violence », a déclaré Ashton.

Le plan du CCG prévoit la démission de Saleh sous 30 jours, la convocation d’élections présidentielles dans les deux mois et la formation d’un gouvernement d’union nationale par les forces d’opposition. Le texte a été accepté par les partis d’opposition et doit être formellement approuvé lors d’une réunion à Riyad ce dimanche 1er mai 2011. Michael Mann, le parte-parole d’Ashton, a déclaré ce jeudi 28 avril 2011 que les derniers évènements ne changeaient pas la position de l’UE sur le dossier.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La publication d’une partie d’un entretien entre Macron et Poutine n’a pas plu à Moscou. Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes, a évoqué un manquement à l’étiquette diplomatique. Cet incident diplomatique met en lumière un problème dans la stratégie des dirigeants européens lors du conflit Ukraine-Russie : le remplacement de la diplomatie par la communication publique.

Une tendance qui est problématique dans la bonne conduite stratégique.

 

De la diplomatie entre dirigeants à la communication au grand ... Poursuivre la lecture

J'ai trop souvent prévenu que la richesse et la prospérité de l'Occident pouvaient disparaître en un clin d'œil à cause de politiques irrationnelles. L'Europe a pillé les dividendes de la paix de l'après-guerre froide, emprunté à la génération suivante et est maintenant confrontée à un hiver long et froid, sans autre choix que la misère. Tout cela en se pliant à une idéologie verte qu'elle ne peut plus se permettre économiquement et qu'elle semble incapable d'abandonner politiquement.

Après un départ émotionnellement brutal de ma carri... Poursuivre la lecture

Les négociateurs du Parlement européen et des États membres de l'UE (Union européenne) sont récemment parvenus à un accord sur de nouvelles règles européennes visant à lutter contre ce que l'on appelle le "blanchiment écologique", par lequel des entreprises se présentent comme plus respectueuses de l'environnement qu'elles ne le sont réellement. Les nouvelles règles imposent une série de nouvelles exigences en matière de rapports - d'abord aux grandes entreprises, puis également aux PME - dans le but de "mieux informer" les citoyens de "l'imp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles