Terminator, président de l’UE ?

Passer du statut de gouverneur de Californie à celui de président de l’UE serait sans doute une chute conséquente

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Terminator, président de l’UE ?

Publié le 29 avril 2011
- A +

C’est un peu risqué (du moins sur papier), mais selon la dernière rumeur Arnie « Je reviendrai » Schwarzenegger pourrait évaluer ses chances en tant que prochain président du Conseil européen.

Selon son chef de cabinet, « Dans les prochaines années, l’UE sera à la recherche d’un président de beaucoup plus grande envergure – quelqu’un qui peut unifier l’Europe. »

Passer du statut de gouverneur de Californie à celui de président de l’UE serait sans doute une chute conséquente. Malgré la rémunération attirante, il est difficile de savoir qui voudrait prendre le relais d’Herman Van Rompuy.

Tout de même, Arnie a évidemment une expérience précieuse dans le traitement des hauts niveaux de dette publique (en matière d’utilisation de sa carte de crédit, la Californie pourrait rivaliser avec la Grèce et l’Irlande, sans être toutefois dans une situation aussi mauvaise). Et compte tenu de la très mauvaise santé dans laquelle se trouve l’UE, le géant autrichien ne pourrait guère empirer les choses.

Mais malgré les talents évidents « d’Arnie » et son dévouement à la politique (illustration), nous pouvons percevoir certains problèmes dans sa proposition. Bien qu’il puisse être bien accueilli par les électeurs, hélas, ce sont les dirigeants de l’UE qu’il faudra convaincre (et ils n’aiment pas être éclipsés par des personnes dotées d’une forte personnalité, d’où Van Rompuy). Peut-être un changement dans les règles pourrait lui venir en aide ? Dieu nous préserve de voir le poste pourvu après un vote démocratique, quid alors d’un concours d’arts et métiers – lecture de haikus contre jeu d’acteur manquant de naturel ?

Un article repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisaiton de ses responsables. Traduction : Barem.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le pouvoir d'achat a été un sujet central lors des campagnes électorales qui viennent de se dérouler. La NUPES, première force d'opposition qui a obtenu 137 sièges à l'Assemblée, s’est fait le parti de l’amélioration de ce dernier avec un SMIC  qui serait porté à 1500 euros, le dégel du point d’indice des fonctionnaires et le blocage des prix sur les produits de première nécessité.

Il faut donc examiner comment se situe le pouvoir d’achat des Français par rapport aux autres pays européens. De nombreuses études existent en ce domaine. M... Poursuivre la lecture

En janvier 2022 j’attirais l’attention sur la posture pour le moins surprenante adoptée par quelques sénateurs français vis-à-vis des approches du gouvernement chinois durant la crise que nous avons traversée (traversons). Dans un rapport prospectif ils se montraient ostensiblement admiratifs du solutionnisme technologique chinois.

Dans ce même rapport, ils ne manquaient pas de vanter - sans ambages - tous les mérites des méthodes de l’empire du Milieu, sans omettre de valoriser certaines de ses approches les plus coercitives…

S... Poursuivre la lecture

L’énergie nucléaire civile est – et de très loin – celle qui a causé le moins d’inconvénients et pratiquement pas de décès dans l’histoire des énergies. Charbon, lignite, bois… ont créé et créent encore des pollutions terribles, des accidents mortels. Quand il s’agit du nucléaire, on ne nous parle que de Tchernobyl ou de Fukushima.

Tchernobyl est une centrale nucléaire de production de plutonium pur militaire et n’a de civil que sa production d’électricité. Cette électricité n’était rien d’autre qu’un sous-produit, le modérateur était ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles