Peut-on déterminer un juste prix ?

Le caractère le plus marquant de l’économie d’entreprise moderne est d’être une économie monétaire

Qu’est-ce que l’homme ?Qu’est ce que le Droit naturel ?La vie en société fonde-t-elle des droits innés ?Comment passe-t-on de la prédation à l’échange ?Quels sont les principes d’un droit humain ?Qu’est ce qu’une économie de services mutuels ?L’économie n’est-elle pas le champ de bataille des intérêts ?L’homme est-il captif des phénomènes économiques ?L’économie au service de qui ?

Par Raoul Audouin
La première idée qui vient à l’esprit devant une telle question est que la valeur d’un bien est, sans plus, celle des services incorporés. Mais quelle est la valeur des services incorporés ? En réalité, il faut commencer par distinguer valeur d’usage et valeur d’échange.

La valeur d’usage d’un bien est subjective : c’est la somme des services escomptés par le possesseur ou l’acquéreur. La valeur d’échange est doublement subjective : les deux échan­gistes se mettent d’accord parce qu’ils ont une vue opposée sur la valeur d’usage des biens échangés. Chacun estime davantage ce qu’il obtient, que ce qu’il cède.

De plus, valeur d’usage et valeur d’échange n’ont pas de proportion directe avec les services payés par le produc­teur pour fabriquer le bien considéré ; le total de ces rémunérations constitue le coût de revient. S’il fallait, par exemple, construire aujourd’hui la pyramide de Khéops, son coût de revient excéderait évidemment sa valeur d’usage. Pourtant, les anciens Égyptiens l’ont construite, parce qu’ils comptaient en être d’autant mieux protégés par les mânes d’un pharaon si immensément glorieux. Ils n’avaient pas la même idée que nous de la valeur d’usage du monument.

Il y a néanmoins une relation entre le coût de revient et la valeur d’usage ou d’échange, d’un bien. Quand le premier excède durablement la seconde, le bien cesse d’être produit. Dans le cas inverse, la production s’intensifie. Or, dans le coût de revient, la rémunération du travail représente le principal. Bien que l’expression soit trompeuse, la notion de valeur-travail n’est donc pas vide de sens. L’erreur commence quand on prétend la donner comme base au juste prix, ou en déduire qu’il y a usurpation d’une plus-value. Beaucoup de travail pour un produit invendable, ne lui donne pas de prix.

Nous débouchons alors sur le problème technique qui est au cœur de toute économie d’échange : celui de la formation des prix, et — encore en amont — celui de la nature, et des fonctions de la monnaie qui sert à définir ces prix. Car finalement — l’expérience soviétique l’a prouvé a contrario — le caractère le plus marquant de l’économie d’entreprise moderne est d’être une économie monétaire.

(À suivre : Comment des valeurs subjectives peuvent-elles se traduire en prix objectifs ?)