Brise-glace, le nucléaire à la rescousse

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Brise-glace, le nucléaire à la rescousse

Publié le 23 mars 2011
- A +

Les centrales nucléaires sont peut-être hors service mais dans le Golfe de Finlande, l’énergie nucléaire a été réquisitionnée pour secourir 63 navires bloqués sur place.

Ce travail a montré les limites des 11 brise-glace russes à moteur diesel, en attente dans les ports de la Baltique du pays, ce qui a mené à une décision historique. Le brise-glace nucléaire Vaygach est parti de Mourmansk ce lundi pour aider les navires prisonniers.

À la suite des événements dramatiques de ce début de mois, c’est la première fois dans l’histoire récente qu’un brise-glace à énergie nucléaire a été envoyé travailler dans le très fréquenté Golfe de Finlande.

Le brise-glace nucléaire passe une grande partie de son temps à secourir les passagers du ferry Princess Maria qui dessert Helsinki et Saint-Pétersbourg. Le ferry ne peut faire face au trajet lui-même, c’est pourquoi le brise-glace doit l’aider dans les eaux russes.

Le Vaygach est un navire intéressant. Construit dans le chantier naval de Wärtsilä à Helsinki dans la fin des années 1980, il est l’un des cinq navires de la flotte nucléaire active russe. Conçu officiellement comme un brise-glace de rivière de faible tirant d’eau de la classe Taymyr, il dispose d’un équipage de 91 personnes et peut naviguer pendant sept mois sans interruption.

Le navire n’a cependant quitté Mourmansk qu’il y a seulement une semaine et demie, l’équipage a toujours des fruits et légumes frais à disposition. Et du combustible – de l’uranium – pour cinq années. Il y a aussi suffisamment de divertissements à bord de ce vaisseau de plus de 50 000 chevaux (37 285 kW) : sauna, piscine, salle de gym, terrain de sport, bibliothèque et une zone de récréation. Les échecs et le cinéma sont les passe-temps favoris.

Mais rien n’est trop beau pour ces héros. Le combat contre le réchauffement climatique peut réellement être un enfer.

—-

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les choix énergétiques figurant dans les programmes des 10 principaux candidats à l’élection présidentielle (Dupont-Aignan, Hidalgo, Jadot, Le Pen, Macron, Mélenchon, Pécresse, Roussel, Taubira, Zemmour) en matière d’électricité, de gaz, et de nucléaire pour les entreprises et les Français sont-ils pertinents ?

Énergie et démagogie dans les programmes des candidats

L’énergie est le fondement de toute économie. Sa production massive et bon marché répondant à la demande de l’industrie et des particuliers (électricité, chaleur, transport,... Poursuivre la lecture

L’énergie est aujourd’hui un cas d’école d’empilage de taxations, subventions et appauvrissement du consommateur final. Nous sommes intoxiqués par plus de quarante ans d’inepties dirigistes. Quand les autorités faussent les prix d’un marché, les ennuis abondent.

Vent de panique sur les prix de l’électricité. Bruno Le Maire dégaine évidemment une « solution » : limiter la hausse à 4 % en 2022. Ça tombe bien, 2022 est une année électorale…

Le blocage des prix a toujours été une solution inepte et l’empereur Dioclétien – auteur de ... Poursuivre la lecture

Un mensonge d’État et une collusion d’intérêts financiers et politiques ont réussi à persuader une grande partie de l’opinion publique que le développement des sources intermittentes d’électricité éolienne et solaire photovoltaïque était indispensable pour faire face efficacement au réchauffement climatique.

Or, c’est faux mais chacun le répète à qui mieux mieux, faute de compréhension du sujet.

Mensonges ?

Il s’agit là d’une imposture entretenue soigneusement depuis des années par les promoteurs de l’éolien et du voltaïque, ain... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles