Quand le gentil Chavez soutient le mignon Kadhafi

Hugo, dictateur socialiste du Venezuela, soutient Kadhafi, dictateur socialiste libyen, et boucher à ses heures perdues.

Certaines informations se passent de longs commentaire et illustrent admirablement les caractères des individus qui les provoquent.

On apprend ainsi que vendredi dernier l’égérie socialiste et pas du tout dictatoriale des altermondialistes frétillants, Hugo Chavez, soutenait officiellement Kadhafi, le joyeux drille de Libye qui n’hésite pas à tirer démocratiquement à la roquette anti-aérienne festive sur son peuple civil et désarmé.

En fait, les amourettes humides entre le boucher de Tripoli et le tripier de Caracas ne font plus aucun doute depuis la parution des derniers wikileaks les concernant : pour le second, « Simon Bolívar est au peuple vénézuélien, ce que Kadhafi est au peuple libyen. » On n’en est pas encore aux explorations des amygdales de l’autre avec la langue, mais on s’en rapproche.

Mais évidemment, une fois que la situation a tourné au massacre officiel, et que les accointances avec le dictateur libyen ont risqué d’avoir des effets néfastes pour sa réputation d’homme honnête et humaniste, Chavez armé de son courage légendaire a bien vite commencé à prendre ses distances : ce qui était vrai vendredi n’est déjà plus vrai aujourd’hui et le gentil Hugo conserve sa tendresse pour le régime libyen (toujours aussi dictatorial, du reste), mais ne pipe plus un mot en faveur de son ex-petit ami.

Chavez, dictateur adulé des socialistes

Il explique ainsi :

« Je ne peux pas dire que je soutiens, que je suis favorable ou que j’applaudisse les décisions prises par un quelconque de mes amis dans le monde. Non, nous sommes loins (l’un de l’autre). Mais nous appuyons le gouvernement libyen« 

Mais que Hugo se rassure. En réalité, son ancien ami n’a pas besoin de son soutien. Il a de toute façon prévu ses arrières. Tout comme Ben Ali qui avait eu la présence d’esprit d’engranger de grosses quantités de cash et d’or, Kadhafi a soigneusement préparé sa retraite…


—-
Sur le web