Les Allemands de plus en plus méfiants envers l’UE

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Allemands de plus en plus méfiants envers l’UE

Publié le 28 janvier 2011
- A +

La confiance des Allemands dans l’UE pique du nez tel un StuKa.

Un sondage auprès des citoyens allemands, mené par l’institut allemand Allensbach Institue for Public Opinion, pour le compte du Frankfurter Allgemeine Zeitung, avant hier, nous révèle que :

  • La confiance dans l’UE a chuté à son plus bas historique : 67% des sondés déclarent avoir « peu » ou « pas » de confiance dans l’UE, en hausse par rapport aux 51% de mars 2010. C’est 16 points de plus en moins d’un an. Est-ce que j’entends « sauvetage des PIIGS » dans le fond de la salle ?
  • Seuls 25% ont un degré « haut » ou « très haut » de confiance dans l’UE, à comparer aux 37% de mars 2010.
  • Seulement 12% sont en faveur d’une intégration plus rapide, en chute libre par rapport à 1982, quand la majorité des allemands étaient pour.
  • 43% des sondés veulent une intégration européenne plus lente.
  • Et le coup de grâce : 68% des sondés ont « peu » ou « pas » confiance en la monnaie unique, à peu près le même niveau qu’au moment du lancement de l’euro, il y a 16 ans.

Le journal dit crûment:

« Dans ce contexte, il est important de garder à l’esprit que toutes les décisions politiques majeures concernant l’intégration européenne, dans les 20 dernières années, ont été poussées en force contre la volonté du peuple allemand. Introduction de l’euro, accession des nouveaux États membres d’Europe centrale et de l’Est, et ouverture des négociations d’accession de la Turquie – toutes ont été rejetées à une très forte majorité par les Allemands. »

N’y a-t-il personne pour voir là un léger problème ?

Repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Je t’aime, moi non plus
Du Coeur même de l’Allemagne
Allemands, arrêtez de vous faire avoir
Gouvernance économique européenne, deux sondages

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour les uns l’euro serait la cause de tous nos maux économiques : hausse des prix, chômage, désindustrialisation, etc.

Pour les autres, l’euro est une bénédiction, un des socles sur lequel sera construite une Europe fédérale rayonnante des droits de l’Homme, puissante et paisible à laquelle tout individu cultivé et évolué doit aspirer.

Pratiquement, l’euro est à terme condamné.

Concrètement, il a simplifié la vie de ceux qui exportaient et circulaient en Europe, c’est indéniable. Plus de comptes en devises, de frais de c... Poursuivre la lecture

Après avoir analysé la période mi-août à fin septembre puis septembre à mi-novembre, voici les résultats de la progression des personnalités politiques en termes d’audience sur Twitter de mi-novembre jusqu’à la fin d’année.

Résumé de la période

Pendant les 6 dernières semaines de 2021, après des épisodes peu reluisants (sur un stand d’armes, doigt d’honneur à Marseille…), Éric Zemmour a réalisé une belle performance lors de son meeting à Villepinte.

Personnalités politiques #abonnés au 11/11/2021 #abonnés au 01/01/2022 Croissa... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

Un ensemble de sondages réalisés par BVA, Cluster 17 et Odoxa nous permet de mettre à jour le Baromètre Contrepoints 2022 de la probabilité d'être au second tour de la présidentielle.

Cette première phase des élections présidentielles est principalement marquée par les luttes entre les différentes tendances de la droite pour l'emporter auprès de son électorat.

La position de Valérie Pécresse s'affirme

Valérie Pécresse, dont vous pouvez lire l'interview ici, est le premier candidat... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles