Les Allemands de plus en plus méfiants envers l’UE

Toutes les décisions politique majeures ont été imposées au du peuple allemand

La confiance des Allemands dans l’UE pique du nez tel un StuKa.

Un sondage auprès des citoyens allemands, mené par l’institut allemand Allensbach Institue for Public Opinion, pour le compte du Frankfurter Allgemeine Zeitung, avant hier, nous révèle que :

  • La confiance dans l’UE a chuté à son plus bas historique : 67% des sondés déclarent avoir « peu » ou « pas » de confiance dans l’UE, en hausse par rapport aux 51% de mars 2010. C’est 16 points de plus en moins d’un an. Est-ce que j’entends « sauvetage des PIIGS » dans le fond de la salle ?
  • Seuls 25% ont un degré « haut » ou « très haut » de confiance dans l’UE, à comparer aux 37% de mars 2010.
  • Seulement 12% sont en faveur d’une intégration plus rapide, en chute libre par rapport à 1982, quand la majorité des allemands étaient pour.
  • 43% des sondés veulent une intégration européenne plus lente.
  • Et le coup de grâce : 68% des sondés ont « peu » ou « pas » confiance en la monnaie unique, à peu près le même niveau qu’au moment du lancement de l’euro, il y a 16 ans.

Le journal dit crûment:

« Dans ce contexte, il est important de garder à l’esprit que toutes les décisions politiques majeures concernant l’intégration européenne, dans les 20 dernières années, ont été poussées en force contre la volonté du peuple allemand. Introduction de l’euro, accession des nouveaux États membres d’Europe centrale et de l’Est, et ouverture des négociations d’accession de la Turquie – toutes ont été rejetées à une très forte majorité par les Allemands. »

N’y a-t-il personne pour voir là un léger problème ?

Repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Je t’aime, moi non plus
Du Coeur même de l’Allemagne
Allemands, arrêtez de vous faire avoir
Gouvernance économique européenne, deux sondages