France, G20 et pays émergents

Le 24 janvier, la France a succédé à la Corée du Sud à la présidence du G20

Le 24 janvier, la France a succédé officiellement à la Corée du Sud à la présidence du G20 – qu’elle assumera (hasard des calendriers diplomatiques) en parallèle à celle du G8 en 2011. Si le G20 est une structure nouvelle, le fait que le Président Obama y attache davantage d’importance qu’au G8, témoigne d’une accélération de l’histoire à laquelle la montée en puissance des pays émergents n’est pas étrangère : cette instance représente aujourd’hui le cadre privilégié de la gouvernance mondiale. Mais quels en sont les pays membres et que pèsent-ils?

Si l’on connaît le G8, on mesure encore mal le poids des BRICs et on ignore souvent jusqu’à la liste des autres pays émergents du G20 : l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, l’Argentine, l’Australie, la Corée du Sud, l’Indonésie, le Mexique et la Turquie. Pour cette raison, l’Institut Montaigne établit une comparaison des pays du G7, du G8, des BRICs, des BICs (les BRICs moins la Russie, membre du G8) et des autres émergents à partir de différents indicateurs statistiques qui aide à fixer l’état du rapport des forces en présence. Menée d’un point de vue dynamique, cette analyse permet de mesurer l’essor des émergents aux dépens des vieilles puissances d’Europe et d’Amérique tout en relativisant ce phénomène.