Euro, désamour allemand ?

L’union monétaire devrait être coupée en deux

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
420px-Ring22 (image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Euro, désamour allemand ?

Publié le 27 novembre 2010
- A +

Dans la populaire émission de télévision avec Maybrit Illner sur la ZDF, Hans-Olaf Henkel, l’ancien chef de la principale fédération allemande de l’industrie Bundesverband der Deutschen Indutrie (BDI), a déclaré que, même s’il avait été dans le passé un fan de l’euro, il était désormais arrivé à la conclusion que que le lancement de l’euro avait été « une grande erreur ».

M. Henkel a ajouté que, comme solution, l’union monétaire devrait être coupée en deux, avec un bloc du nord et un bloc du sud. L’union monétaire nordique poursuivrait alors la recherche d’une discipline budgétaire stricte, tout en évitant l’inflation. La partie sud pourrait, elle, améliorer sa compétitivité par la dévaluation.

Ce qui est intéressant, c’est qu’il a suggéré que la France devrait être dans l’euro du sud.

Vous pouvez regarder cet épisode ici (en allemand) et une interview avec M. Henkel en anglais peut être trouvée ici.

Un « mea culpa » qui pourrait servir d’exemple à suivre pour des politiciens dans tout l’Europe , y compris certains au Royaume-Uni.

Repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Pierre Riou et Michel Gay.

Notre système énergétique serait bien meilleur aujourd’hui sans l’impéritie des dirigeants de ces 25 dernières années. Il est nécessaire de reconnaître les fautes passées afin de donner aux jeunes l’envie de faire autrement et de fournir les efforts nécessaires pour construire un monde plus confortable pour tous car la décroissance n’est pas une fatalité.

 

Interroger le passé

Seule une analyse honnête des fautes du passé permet la justesse du diagnostic présent et la mise en place... Poursuivre la lecture

La semaine dernière, nous avons beaucoup entendu parler des 636 lobbyistes du secteur des énergies fossiles qui ont pris le contrôle du processus de la COP27 et qui sont la cause principale de l'échec de l'accord final.

La conclusion était évidente : nous devons interdire à l'industrie de participer à toutes les politiques ! Les médias grand public ont couvert cette campagne des ONG, répétant les affirmations et les messages ciblés, amplifiant le dogme anti-industrie sans réellement approfondir les recherches pour voir si les chiffres ... Poursuivre la lecture

Tiens, voilà qu’une Große Katastrophe se profile sur l’horizon teuton : on apprend qu’Uniper, la principale société allemande de vente de gaz et premier distributeur de l’entreprise russe Gazprom, doit faire appel à l’État allemand à hauteur de 55 milliards d’euros suite à une perte nette kolossale établie à 40 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un milliard d’euros par-ci, un milliard d’euros par-là et rapidement on commence à parler gros sous. En tout cas, à 55 milliards d’euros, voilà une somme rondelette qui va peut-être ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles