Eurovision des subventions

Trouver du sens dans les projets bizarres qui ont reçu des fonds de l’UE

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Eurovision des subventions

Publié le 23 novembre 2010
- A +

Les présentateurs du programme Bumerang de la radio Hongroise NeoFM se sont joints à la longue liste des gens qui cherchent à trouver du sens dans les projets bizarres qui ont reçu des fonds de l’UE. Ils ont demandé à leur public d’élire leur préférée dans une liste d’exemples de gâchis de l’UE et d’envoyer aussi ceux qu’ils auraient trouvés par eux-mêmes.

Le gagnant de ce concours Eurovision des subventions est l’exemple des 500 000 euros donnés à des pêcheurs suédois pour mettre leurs bateaux à la casse, et ensuite solliciter des subventions pour l’achat de nouveaux bateaux plus petits, soumis à un autre ensemble de règles européennes. D’autres nominés incluent le centre hongrois de réhabilitation de chiens à 411 000 euros, qui ne s’est jamais matérialisé, et les 16 000 euros donnés à des fermiers du Tyrol pour gonfler leur connection émotionnelle avec le paysage.

Mais cet évènement pourrait avoir eu des conséquences qui n’étaient pas prévues. Voici ce que les présentateurs ont trouvé à dire à la fin de l’émission : « Nous sommes si stupides, pourquoi ne demandons nous pas des fonds européens pour accroitre la popularité de la radio européenne ? Il nous faudrait juste 100 000 euros. »

Un article repris de du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Shawn Regan et Tate Watkins. Un article de The Foundation for Economic Education

Lorsque Terry Anderson et Donald Leal ont publié la première édition de leur ouvrage L’écologie par le marché libre en 1991, leurs idées ont été reçues avec des avis mitigés. « L’écologie par le marché libre est un oxymore et les auteurs sont des benêts », selon un critique.

La croyance dominante de l’époque faisait des marchés la cause de la dégradation de l’environnement et non sa solution. Et l’idée que l’on puisse mettre les droits de propri... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux. Un article de l'Iref-Europe

Le budget de l’Union européenne 2021-2027 est actuellement en discussion et suscite des dissensions entre les frugal four soutenus par l’Allemagne (devenant ainsi les frugal five) et les « amis de la cohésion » soutenus par la France. La sortie du Royaume-Uni prive l’UE de son second contributeur net et oblige, comme l’IREF l’avait prévu, les institutions européennes à faire des choix qui divisent les États. Pour autant, plusieurs éléments montrent que les frugal five méritent d’être s... Poursuivre la lecture

Par Corentin de Salle.

Imaginez que chaque année nous décidions de payer des vacances à 56 millions de vaches. On leur achèterait à chacune un ticket d’avion en business class pour leur faire faire un tour du monde en leur donnant à chacune 2800 euros d’argent de poche pour leurs menus achats dans les tax-free shops durant les haltes aux États-Unis, en Europe et en Asie. Coût total de l’opération ? 360 milliards de dollars. C’est en fait le coût annuel des politiques agricoles dans les 29 pays riches de l’OCDE... Corentin de Salle anal... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles