Retour sur les Tea Party

À quand des Tea parties françaises

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Tea Party

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Retour sur les Tea Party

Publié le 10 novembre 2010
- A +

Le mouvement « Tea Party » a joué un rôle important dans la victoire des Républicains aux élections intermédiaires américaines. Les clameurs s’étant un peu tues, le soufflet médiatique étant peu retombé, il est sans doute temps de revenir sur ce phénomène qui, pour typiquement américain qu’il soit n’en comporte pas moins des « leçons » politiques sans doute extrapolables à notre cher et vieux pays.

Cet indiscutable succès populaire, populiste diront certains, repose d’abord sur sa référence explicite à la Tea Party de Boston, révolte fiscale fondatrice de la Révolution Américaine et aussi célèbre aux Etats-Unis que la prise de la Bastille en France une grosse quinzaine d’années plus tard.

Ce n’est évidemment pas tout. Si ça a plutôt bien marché, si ici ou là des candidats estampillés « Tea Party » sont parvenus à ravir la vedette et parfois même le siège de tel ou tel cacique du Parti Républicain, c’est parce que le mouvement a largement touché une classe moyenne américaine de plus en plus excédée par l’emprise et la voracité fiscale croissantes de l’Etat Fédéral, des techno-politiciens de Washington en général et de l’administration Obama en particulier.

C’est certes très américain mais ça n’aurait sans doute pas fonctionné sans l’activisme des « libertariens » américains qui correspondent politiquement peu ou prou aux libéraux français : pas vraiment conservateurs et certainement pas socialo-collectivistes à la sauce « démocrate ».

Socialism is not freedom !, le socialisme ce n’est pas la Liberté ! ont scandé les centaines de milliers de participants pour réclamer une baisse des dépenses publiques et des impôts. Pour ne rien vous cacher si « Restons Correct ! » était américain nous aurions été à leurs côtés.

Reste évidemment à savoir si un tel mouvement est possible en France. Pas évident. D’abord parce que (vraie) galette-saucisse partie, ça parle peut être moins à nos concitoyens que  « tea party » aux Américains.

Ensuite et surtout parce que contrairement aux libertariens américains dont le parti officiel revendique plus de 200 000 membres, les libéraux français sont quand même un peu politiquement à la ramasse. Ultra-minoritaires à l’UMP ou éparpillés dans une nébuleuse de nano-partis sans vrais moyens tels Alternative Libérale, le Parti Libéral Démocrate, ou le Mouvement des Libéraux de Gauche (rigolez pas ça existe !), ils ont toutes les peines du monde à faire entendre leur voix.

Normal dans un pays dont les élites sont intoxiquées à l’étatisme et où, quoi qu’on en dise,  la Liberté n’est pas vraiment la tasse de thé préférée des techno-politiciens de toutes obédiences.

La question est donc de savoir qui tentera le coup : les Bretons et leurs galettes, les Ch’tis et leurs moules-frites ou les Lorrains et leurs quiches ?

Article repris du blog d’Yves Delebecque avec son aimable autorisation.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Ca aura du mal à venir en France ça… Un parti qui prône un Etat totalement absent, dans lequel on revendique le travail par l’individualisme et qu’on établit que les gens pauvres sont des gens qui l’ont choisi… C’est déjà mal accepté dans la bouche de Woerth…
    De plus la France est un pays qui penche plutôt du côté de l’état-providence, qui aide ses citoyens. Le contraire du Tea Party qui leur dit de travailler pour que leur vie soit belle. Amusant quand on sait que là-bas, les 10% de chômeurs ne comptent pas les milliers de laissés pour compte qui n’ont plus accès au chômage. Mais bon, il parait qu’ils l’ont choisi alors…

  • QGI : « Un parti qui prône un Etat totalement absent, dans lequel on revendique le travail par l’individualisme et qu’on établit que les gens pauvres sont des gens qui l’ont choisi… »
    ———————
    Et vous tenez tout ça d’où ??? Ah oui, évidemment, de vos fantasmes.

    Diversifiez un peu vos lectures au lieu de vous contentez de répéter la propagande des médias dit de masse, vous apprendrez qu’un peu moins la moitié des sympathisants du Tea Party est composé de républicain, l’autre moitié d’indépendants (43%) et de démocrates, gauchistes si on veut (8%), c’est très loin de la caricature grotesque que vous en faites.

    • alors d’abord je n’écoute pas ou très peu les médias « de masse » (je parle de la télévision qui nous pond un journal aux infos bien choisies, « dans le vent »). Ensuite il ne s’agit pas de fantases. Mes lectures sont diversifiées la preuve je suis sur ce site en train de lire des dizaines d’articles avec lesquels je ne suis pas d’accord…
      Ce n’est pas parce que je ne suis pas d’accord que je suis embrigadé dans un complot que je trouve ici beaucoup évoquent. C’est d’ailleurs la première fois que je vois autant de gens évoquer une théorie du complot à base de propagande médiatique pour démonter une autre soit-disant théorie du complot concernant les financements du Tea party… Enfin c’est un autre sujet.

      Je ne fais pas une caricature grotesque, c’est comme ça que beaucoup pensent aux Etats-Unis, un pauvre est quelqu’un qui n’a pas voulu travailler/donner de sa personne. Qu’il s’agisse de démocrates ou de républicains, cette idée est encore bien ancrée dans de nombreux esprits. Ensuite pour ce qui est des indépendants, il s’agit d’une masse très importante, qui n’a pas toujours d’opinion propre. Mais aussi de gens qui sont d’accord avec eux.

      Je vous conseil également de diversifier vos lectures pour constater par vous-même que dans le projet du self made man, il y a aussi la réciproque qui existe. A savoir si tout est possible là-bas en terme de réussite par le travail, alors ceux qui n’ont pas réussi n’ont pas bien travaillé. Ce n’est pas un secret et c’est ce que pensent nombre d’Américains. Ce n’est pas une critique c’est un fait, et le tea Party n’a rien à y voir, il est simplement d’accord avec cette philosophie purement étasunienne.

      Je n’ai pas de fantasmes. Quand je m’intéresse à un sujet (comme celui-ci qui m’intéresse pas mal) je me renseigne partout où je peux trouver de l’information. Il se trouve d’ailleurs que sur les pages francophones on trouve considérablement plus d’articles pro-tea Party que d’articles qui y sont opposés. Et l’essentiel de ce que je considère comme acquis quand à ce que je sais du tea Party, c’est tout simplement ce que eux-même disent à leurs militants pendant leurs meetings (discours filmés enregistrés, traduits ou pas).

  • @QGI,
    D’abord, je n’ai jamais évoqué de théorie du complot, c’est vous qui attribuez vos préjugés et mauvaises interprétations aux autres, comme dans la plupart de vos arguments.

    Ensuite, soit vous montrez précisément où vous avez vu que les sympathisants ou ténors du Tea Party prônent, je vous cite « un Etat totalement absent » et décrètent que, je vous cite encore « les gens pauvres sont des gens qui l’ont choisi », soit je maintiens que ce que vous dites est pur fantasme et affabulation. C’est aussi simple que ça ! Pour l’instant, tout ce que vous avez pour votre démonstration, c’est des platitudes et des généralités, ça ne vaut pas un clou.

    D’ailleurs, je doute que vous alliez répondre par autre chose que du blabla, vu que vous vous défilez lamentablement quand je vous oppose le FAIT que 8% des membres de Tea Party sont démocrates (donc gauchistes) et que 43% sont indépendants (donc ni socialisant, ni conservateur), donc très loins de la caricature dont vous en faites. Pour quelqu’un qui prétend s’intéresser au Tea Party, tout ce que vous avez montré, c’est votre ignorance totale du sujet. Et votre tentative de noyer le poisson n’y changera rien.

  • Bon ok on va commencer par la xénophobie
    http://www.youtube.com/watch?v=nP4hYkfwuTY&feature=related

    Elle a carrément raison, en France , Al Jazeera est une chaîne très regardée qui a un succès fou et nous fait perdre notre culture Française…

    On poursuit avec des liens plus directs avec la politique:
    http://www.youtube.com/watch?v=jO0DA4bkIHE&feature=related

    Evidemment des conneries sans fondements pour inciter à la peur de la politique d’Obama et d’Obama lui-même. Après tout il est noir y’a des liens avec Al-Quaida… Beaucoup d’Américains sont encore convaincus qu’il est musulman. par contre j’aime pas spécialement les commentaires ni la musique de cette vidéo qui rend la vidéo moins facile à comprendre.

    On enchaine avec le fanatisme, ce que j’appelle l’invention de la démocratie de droit divin. Fallait y penser remarque. Même Christine Boutin s’en abstient. Dieu est omniprésent dans ce speech.
    http://www.youtube.com/watch?v=l0rUBomKvY0&feature=related

    Je passerais sur les quelques libertés qu’elle prend vaguement avec l’histoire c’est pas très équivoque ni très en rapport avec ses idées. c’est juste pour mieux les faire comprendre/passer donc à priori c’est pas un gros reproche que je lui ferais personnellement.

    http://www.youtube.com/watch?v=0HRzl-vRkM8&feature=related

    Pour ce qui est de l’Etat totalement absent, il était évidemment sous-entendu que c’était économiquement. Non-interventioniste. Ne pas dépenser pour les Américains (notamment contre la réforme de la santé). Là je te renvoie simplement à leur programme:
    Protect the Constitution
    Reject Cap & Trade
    Demand a Balanced Budget
    Enact Fundamental Tax Reform
    Restore Fiscal Responsibility & Constitutionally Limited Government
    End Runaway Government Spending
    Defund, Repeal, & Replace Government-run Health Care
    Pass an ‘All-of-the-Above” Energy Policy
    Stop the Pork
    Stop the Tax Hikes
    Y’a rien de très répréhensible à ça, la société étasunienne a depuis longtemps ce mode de fonctionnement, laisser les entreprises faire un peu ce qu’elles veulent, faire le moins de taxes possible et pas d’interventionnisme.

    Pour « les gens pauvres ont choisi de l’être » Je ne sais pas si il existe un enregistrement ou un texte où on peut trouver ça dans la bouche d’un de leurs représentants. Mais c’est aussi une idée présente aux Etats-Unis en général. Ce n’est ni plus ni moins que la réciproque du self made man. C’est un fait aussi, qui explique entre autre que les USA ne comptent « que » 10% de chômeurs: en fin de droit, ils n’existent plus.

    Autant dire que je ne noie pas le poisson, je cite mes sources pour exposer les FAITS comme vous dites. Je serais d’ailleurs ravi d’avoir les autres quand aux 8% de démocrates au tea party, 43% d’indépendants et 8% de républicains. Toutefois ne nombre d’indépendants n’a rien d’étonnant. Ils sont largement majoritaires aux USA. Comme les abstentionnistes d’ailleurs.

    Au fait, vous n’avez évoqué aucune théorie du complot je le sais et c’est tout à votre honneur. Mais d’autres ardents défenseurs de ce parti sautent souvent à mon goût sur ces « arguments ».
    Mais je conçoit aussi que les médias télévisuels français sont très (trop) partie prenante et ne citent pas assez pour appuyer leurs propos faute de citations probantes concernant le Tea Party.

    • Ne vous est-il jamais venu à l’idée que l’Etat providence puisse engendrer la pauvreté et du chomage ? Que les politiques sociales détruisent des emplois et entraînent de la précarité ? Que le droit au travail provoquerait du chomage ? Que le droit à l’education accroisserait l’analphabétisme ? Que le droit au logement multiplierait les sans abris ? Que les prétendus droits sociaux ne sont en fait qu’un vernis qui recouvre des priviléges, et comme tous les priviléges, se font aux dépends des autres ? Que le combat social mené par les syndicats est animé par un egoisme aussi abject que celui attribué aux libéraux ?

      Les libéraux ou les Tea Party poursuivent les mêmes buts que les hommes de gauche, la prospérité et la paix civil, mais ils considérent que l’Etat et sa providence les détruisent. Ils accussent Wall Street mais aussi l’Etat providence qui est,selon les mots de Bastiat, une fiction sociale ou tout le monde s’efforce de vivre aux dépends de tout le monde. Ils accusent les banquiers véreux, les hommes politiques corrompus, mais aussi l’ouvrier qui a vu plus gros que son ventre et s’est endêtté de façon irresponsable.

      Que l’on ne soit pas d’accord avec les moyens, soit, on peut en débattre. Mais que l’on attribue à tort aux libéraux ou au Tea Party des intentions viles et égoiste typiquement américaine est inacceptable.

      D’ailleurs, en matiére de lecture, parmi les libéraux les plus pertinents dans le monde beaucoup furent français. Je pourrais citer Jean-baptiste Say, Turgot et Bastiat, dont les lectures sont passionnantes. Les economistes les plus brillants furent Autrichiens.

      En france, où l’idolatrie d’Etat fait rage, l’idée que des gens puissent manifester pour exiger moins d’Etat est impensable, voire scandaleuse. Remarquez d’ailleurs que les Tea Party, mouvement populaire n’ont pas droit eux aux titres si enviés d’Indignés.

  • Vos vidéos ne montrent en rien ce que vous affirmez au sujet de la Tea Party, ne soyez pas ridicule. On frôle carrément la débilité profonde avec la vidéo de Bachmann avec le sous-titre la qualifiant de « bitch », bref, vous faites des affirmations gratuites et quand on vous demande de prouver, vous vous enfoncez avec davantage de bobards, en prétendant que vous vous êtes sérieusement renseigné alors que tout ce que vous avez, c’est des vidéos de propagande. Mais merci quand même pour votre belle tentative d’enfumage.

    Quant à ce que vous avec vous-même enfin cité PRECISEMENT (sans que ce ne soit assaisonné à votre sauce douteuse), qu’est ce qu’on lit ? Que le Tea Party prône « la responsabilité fiscale et un gouvernement limité » (« Fiscal Responsibility & Constitutionally Limited Government ») ce qui confirme bien que votre histoire grotesque de « l’Etat totalement absent », économiquement ou autre, est pure affabulation.

    Pour ce qui est du FAIT que le Tea Party soit composé majoritairement d’indépendants et de démocrates, c’est un fait connu de tous ceux qui s’intéressent un peu à la question, sauf de ceux qui ne veulent apprendre que ce qu’ils ont envie d’entendre (suivez mon regard). Cf par exemple les enquêtes de Gallup http://www.gallup.com/poll/127181/tea-partiers-fairly-mainstream-demographics.aspx . Vous pouvez aussi en tirer d’autres renseignements utiles, sur le niveau d’éducation, le revenu… comparé à la population moyenne (mainstream). Ce qui amène Gallup à conclure, chiffres à l’appui que les membres du Tea Party sont tout ce qu’il y a de plus « mainstream », très loin de votre mythologie basée sur du vent.

    Mais comme dans toute bonne propagande gauchiste, il suffit de répéter assez souvent un mensonge pour que ça devienne vérité. Et plus c’est gros, mieux ça passe. Seul compte le slogan, les faits, c’est pour les chiens.

  • Je n’ai rien contre les idées libérales défendues par le Tea party, elles se défendent et ne sont pas forcément mauvaises, c’est un débat qui en vaut d’autres et pour lequel il n’y a jamais de bonne réponse. Je ne proteste pas spécialement contre le fait que le tea party soit l’opposé de l’état providence, qui il est vrai est un peu le seul modèle qu’on ait en France à gauche comme à droite. Vos idées se défendent et pour ma part je ne les attaquerais pas.

    Mais il est vrai que je n’ai jamais pensé que le droit à l’éducation puisse accroitre l’analphabétisme. Il me semble même avoir constaté le contraire.

  • QGI : « Vous avez écouté ce que disait Bachmann dans ces vidéos au moins?  »
    ———————————————-
    Oui, j’ai écouté ce qu’a dit Bachmann et elle n’a rien dit de ce que VOUS lui faites dire, ni ce que vous insinuez sur le Tea party, n’essayez pas de vous rattraper aux branches. Vous affirmiez sans vergogne que le Tea party « prône un Etat totalement absent, dans lequel on revendique le travail par l’individualisme et qu’on établit que les gens pauvres sont des gens qui l’ont choisi ».
    Et je vous demande (pour la troisième fois) de me citer qui du Tea party aurait dit ça et où et ce qui avait été dit précisément. Je ne suis même pas difficile, je demande UN exemple, un seul. Or tout ce que vous avez, c’est des divagations sans aucun rapport, des diversions laborieuses et des vidéos de Bachmann où on ne trouve rien de tel.

    Imaginez 2 secondes que vous accusiez quelqu’un de charges grotesques (oui vos accusations sont grotesques) et qu’on vous demande de fournir des preuves ***précises*** de ce que vous avancez. Que croyez-vous qu’un tribunal rendrait comme verdict face à vos pathétiques arguties ? Vous écoperez d’un outrage à la Cour et d’une amende pour calomnie et diffamation.

    Je conclus donc, jusqu’à preuve du contraire, que vous êtes soit un ignare qui n’a même pas la décence élémentaire d’endosser ses erreurs, soit un affabulateur, soit très probablement un mix des deux.
    Un type « pas spécialement de gauche » qui ment et qui se défile lamentablement quand on lui met en face des faits, quelle surprise !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alexis Vintray.

Aux États-Unis, les Midterms 2022 (élections de mi-mandat, qui auront lieu en novembre 2022) ne s'annoncent pas de tout repos pour le camp démocrate du président Joe Biden. La faute en bonne part au président lui-même.

Le président (presque) le plus impopulaire

Au classement des mauvais présidents américains, Gérard-Michel Thermeau a pu rappeler que la liste était longue. Au classement des impopulaires, Joe Biden n'est pas loin de gagner, comme le rappelle FiveThirtyEigth :

Désormais, largement... Poursuivre la lecture

Par Aurélien Chartier.

Il y a seulement 7 ans de cela, l’avenir semblait radieux pour le mouvement libéral aux États-Unis. Alors que des années très creuses avaient succédé à la présidence de Ronald Reagan, une nouvelle génération naissait dans le sillage des campagnes à la primaire républicaine de Ron Paul en 2008 et 2012. Dans un parti où l’aile néo-conservatrice religieuse avait fini par obtenir un contrôle quasi-total, un candidat défendait enfin un programme radical de défense du capitalisme et d’isolationnisme en politique extéri... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP.

Aujourd'hui, les Américains célèbrent leur fête nationale aussi appelée Independence Day. Elle commémore la signature de la Déclaration d’Indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776 par les représentants des treize[1. Les treize colonies : New Hampshire, Massachusetts, Rhode Island, Connecticut, New York, New Jersey, Pennsylvania, Delaware, Maryland, Virginia, North Carolina, South Carolina et Georgia.] colonies britanniques d’Amérique du Nord, qui faisaient ainsi sécession avec la Grande-Bretagne de façon unilatéral... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles