Équilibrer la reprise par une consolidation fiscale

L’économie mondiale se redresse, mais à un rythme plus lent qu’en début d’année

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Équilibrer la reprise par une consolidation fiscale

Publié le 4 novembre 2010
- A +

Dans son évaluation économique présentée avant le sommet du G20 de Séoul, l’OCDE constate que l’économie mondiale se redresse, mais à un rythme plus lent qu’en début d’année, tandis que la dette publique des pays de l’OCDE atteint des niveaux record dans la plupart.

La croissance moyenne du PIB dans les pays de l’OCDE devrait se situer entre 2,5 et 3 % cette année, 2 et 2,5 % en 2011 et 2,5 et 3 % en 2012. Il faut s’attendre à une activité très variable d’un pays à l’autre, en particulier dans la zone euro. L’accélération devrait être très nette aux États-Unis en 2012, tandis que la reprise japonaise fléchirait quelque peu. Dans de nombreuses économies de marché émergentes, la croissance se poursuit vigoureusement même si son rythme fléchit par rapport aux niveaux connus plus tôt dans la reprise.

Pour stabiliser leur dette par rapport à leur PIB, la plupart des pays devront prendre des mesures d’assainissement sans précédent, de l’ordre de 6 à 9 % du PIB. Mais il faudra bien davantage pour ramener la dette à un niveau plus confortable.

Des règles budgétaires précises de même que la création d’instances indépendantes de surveillance budgétaire, peuvent grandement contribuer à la crédibilité des mesures d’assainissement indispensables. Les gouvernements devraient aussi s’efforcer de renforcer le rapport coût/efficacité dans des domaines comme la santé, l’éducation, l’innovation et le développement des infrastructures.

Du fait de la faible croissance aux États-Unis et dans la zone euro, la normalisation des taux d’intérêt ne devrait véritablement se réaliser qu’à partir du premier semestre de 2012. Si la croissance se révèle être plus lente que prévu, la normalisation devrait être encore plus tardive. De la même façon, si la déflation devait persister au Japon, il faudrait que les taux se maintiennent à leurs bas niveaux actuels en 2011 et 2012.

La facilité monétaire continue dans de nombreuses économies avancées entraîne des flux de capitaux aux économies émergentes où des bulles d’actifs risquent d’apparaître tout en mettant une pression à la hausse sur leurs taux de change. Les récentes interventions unilatérales sur les marchés des changes et la volatilité qui en a résulté pourraient déclencher des réactions protectionnistes.

L’OCDE considère les réformes structurelles, telles que la libéralisation des marchés de produits, comme essentielles pour recouvrer les pertes de production liées à la crise et aider les finances publiques à retrouver un rythme soutenu. La crise laisse derrière elle des niveaux de chômage élevés qui risquent de devenir durables. À nouveau, les réformes structurelles, telles que la réduction des niveaux d’imposition excessivement élevés sur le travail, sont nécessaires pour régler cette question.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
populisme discours de Macron france crise sanitaire
5
Sauvegarder cet article

Peut-être vous rappelez-vous la fin du mois d’octobre 2010.

Un mouvement de grève avait alors provoqué une pénurie d’essence dans les stations-services. Quelques mois plus tard, le sujet des carburants était de nouveau sur la table. Une hausse du prix du brut avait fait monter le cours du Brent à 123 dollars le baril. Le prix moyen du litre d’essence était alors de 1,38 euro.

Aujourd’hui, le cours du Brent est à 100,6 dollars et le prix moyen du litre d’essence est à 1,87 euro, après bouclier tarifaire, ce qui voudrait d... Poursuivre la lecture

La fin de l’ancien monde et le basculement vers un nouveau monde incertain, inquiétant voire dramatique revient périodiquement sur la scène depuis la nuit des temps. L’Ancien Testament avait narré Noé et son Arche seuls survivants du déluge, l’Évangile selon Saint Jean l’Apocalypse.

À chaque époque son prédicateur ! Durant le premier confinement, le prophète Hulot ne nous avait-il pas annoncé que le coronavirus devait être compris comme un « ultimatum de la nature ».

Après ce premier conseil des ministres de la rentrée, c’est ce... Poursuivre la lecture

Le risque d’un appauvrissement quasi généralisé en Occident, et spécialement dans l’Union européenne, est aujourd’hui très important.

Les politiques menées en Occident, et surtout celle de la Commission européenne, conduisent inévitablement à une grave diminution du niveau de vie.

Il ne s’agit pas, aujourd’hui, de parler de l’inflation qui accable notamment la zone euro.

Elle est certes un danger réel et important, surtout pour ceux qui possèdent des liquidités, des emprunts d’État ou autres obligations à long terme. Les ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles