Les automobilistes paieront-ils le déficit ?

Logique mora­le­ment dou­teuse consis­tant à faire payer aux auto­mo­bi­listes les erreurs d’un Etat sur­en­detté.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les automobilistes paieront-ils le déficit ?

Publié le 20 octobre 2010
- A +

L’année 2011, on en parle beau­coup en ce moment, sera l’année de la « rigueur ». Pour les auto­mo­bi­listes, ce pour­rait être l’année du racket en bande orga­ni­sée. La com­mis­sion des Finances de l’Assemblée natio­nale n’a rien trouvé de mieux, pour ren­flouer les caisses de l’Etat, que de se rabattre sur les contra­ven­tions de pre­mière classe, celles qui sanc­tionnent les sta­tion­ne­ments inter­dits. Escomp­tant un gain de 382 mil­lions d’euros, la com­mis­sion aug­mente l’amende de 9 euros, la fai­sant pas­ser à 20 euros.

Cette pro­po­si­tion est révé­la­trice d’une logique mora­le­ment dou­teuse consis­tant à faire payer aux auto­mo­bi­listes non leurs propres erreurs, mais celles d’un Etat sur­en­detté. Est-il nor­mal en effet que la somme ver­sée par un auto­mo­bi­liste mal garé dépende non de la gra­vité de l’infraction com­mise, mais de l’état – aujourd’hui désas­treux – des finances publiques ?

Les auto­mo­bi­listes se verront-ils contraints de com­bler le défi­cit ? Autre­ment dit : demandera-t-on aux Fran­çais de payer avec leur argent pour les erreurs com­mises avec… leur argent ? Cette absur­dité toute kaf­kaïenne pour­rait bien se concré­ti­ser si les dépu­tés suivent l’avis de la commission.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est un fait regrettable, la France est le pays développé le plus taxé au monde. Elle est devenue malheureusement et pour longtemps un enfer fiscal.

Principalement sous la présidence Macron, le ministre des Finances veut nous faire croire que les impôts ont diminué. C’est vrai pour certains tandis que d'autres ont augmenté. Et ce n’est pas fini car deux domaines vont aggraver la situation : la transition écologique et surtout le retour de l’inflation et donc obligatoirement une remontée des taux d’intérêts.

 

Prélèveme... Poursuivre la lecture

La baisse du chômage en France serait « une grande victoire française », si l’on en croit le gouvernement. Selon les dernières données de l’Insee, il se trouve à son plus bas niveau depuis 2008 pour s’établir à 7,3 % au premier trimestre 2022. Cette baisse serait particulièrement notable chez les jeunes, avec des niveaux proches du début des années 1990. Mais la situation est-elle aussi rose qu’il n’y paraît ?

Tout d’abord, la baisse actuelle du chômage s’inscrit dans une baisse généralisée au sein de l’Union européenne, avec un planch... Poursuivre la lecture

Une majeure partie, soit 80 % des impôts que nous payons s’inscrivent dans une logique gagnant-perdant, voire perdant-perdant. Les échanges gagnant-gagnant augmentent la prospérité d’une société. Les échanges gagnant-perdant la laissent inchangée. Les échanges perdant-perdant appauvrissent tout le monde.

Voici des exemples concrets de ces catégories.

Gagnant-gagnant : vous achetez votre pain chez le boulanger parce qu'il fait du meilleur pain que vous ou bien que vous y passeriez trop de temps si vous deviez le confectionner vou... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles