Chômage : derrière la baisse apparente, des chiffres inquiétants

Publié Par Éric Verhaeghe, le dans Travail & emploi

Par Eric Verhaeghe.

Les éditorialistes voient dans les chiffres du chômage en septembre une bouffée d’oxygène pour François Hollande. Avec une baisse officielle de 66.300 demandeurs d’emploi de catégorie A, le Président peut même se mettre à espérer un retour sur le podium des sondages. Certes, les mauvais esprits noteront que ce nombre a retrouvé le niveau de novembre 2014. Quand François Hollande est arrivé au pouvoir, la France n’en comptait que 3,16 millions (contre 3,75 millions aujourd’hui). Restent donc 600.000 demandeurs d’emploi de catégorie A de plus qu’en mai 2012.

Mais, ce qui retient l’attention tient plutôt à d’autres chiffres sur lesquels les pouvoirs publics et les gestionnaires de l’assurance-chômage ne s’étendent pas.

L’explosion historique de l’indemnisation

Si les demandeurs d’emploi en catégorie A diminuent, le nombre de personnes indemnisées bat des records et a dépassé, pour la première fois de l’histoire de France, le cap des 2,8 millions de bénéficiaires.

Depuis 2012, la courbe de cet indicateur ressemble à ceci :

indemnises-pour-le-chomage-en-france

Ce record, François Hollande n’est pas prêt de s’en vanter.

Rappelons simplement que l’appartenance à la catégorie A n’implique pas un droit à indemnisation. En réalité, les demandeurs d’emploi remplissant les conditions pour être indemnisés ne cessent d’augmenter.

L’explosion du nombre de stages

Ces mauvais résultats interviennent alors que la politique de « formation » de François Hollande commence à produire des résultats massifs. Voici l’évolution du nombre d’entrées en stage depuis mai 2012, grâce auxquelles le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a diminué :

stages-pour-chomeurs

On le voit, depuis trois mois, les entrées mensuelles en stage dépassent les 80.000 unités, contre moins de 40.000 durant les premiers mois du quinquennat.

Malgré cette importante évolution, on voit bien que les chiffres du chômage tardent à baisser de façon significative.

Une politique de l’emploi en trompe l’œil

Sur le fond, et en rupture avec la situation antérieure, les tendances à l’oeuvre soulèvent l’inquiétude. L’industrialisation des formations n’empêchent pas l’indemnisation de franchir des caps historiques. Tout laisse à penser qu’un décalage majeur se crée entre la perception statistique du chômage et la réalité de la situation vécue sur le terrain.


Sur le web

  1. Si les valeurs (années) en abscisse étaient figurées, la démonstration serait mieux étayée.

    1. c’est dans le texte: 2012 à aujourd’hui(il est même précisé mai 2012 pour le second)

      1. @ gc

        Néanmoins, ce genre de graphiques manque vraiment de rigueur!
        Quelles sont les sources de ces données?
        À quelle date de publication?
        Quelles sont les significations des nombres en ordonnées et les unités en abscisse?
        Pourquoi ne pas donner une courbe sur 10 ans, au moins (comparaison avec le quinquennat précédent)?

        Mais la France a-t-elle seulement une vague idée du nombre de citoyens en âge, en capacité de travailler et qui touchent une aide quelconque ou pas d’aide du tout, à la place d’un travail rémunéré, à temps suffisamment « complet », d’une façon ou d’une autre, qui ne soit pas du temps « choisi » par la personne et en-dehors de toute aide?

        La réponse est évidemment « non » et varie, selon les estimations lues entre 5 et 5,5, du côté bas, à 7,5 à 10,5 millions d’individus, côté haut! Très loin du nombre de chômeurs complets indemnisés, ou « des chômeurs de catégorie A indemnisés ». À la limite, les statistiques sur la population sur le critère du « seuil de pauvreté » serait bien plus parlant, même compte tenu des aides qu’ils reçoivent! C’est en tout cas un meilleur critère pour savoir comment on veut voter!

        1. Et oui monsieur.! Silence on nous manipule… Les chômeurs sont à approximativement à quelques centaines 5,480,000, dans les catégories A, B et C, mais ils faut rajouté la catégorie D, qui elle n’est pas comptabilisées… Toutefois, il y a un problème: en septembre 2016, ils faut rajouté 238,900 chômeurs de plus, ces les chômeurs qui sont passer en contrat aidée par l’État, donc pas actualisées sur les liste de Pole-Emploi .!
          Alors ci on fessait l’addition des catégories A, B, C et D ont aurait une plus valus de 30,000 chômeurs de plusse.!! L’erreur il faut la rechercher..??

  2. les journalistes subventionnés sont euphoriques: enfin des bonnes nouvelles pour hollandes.

    Peu se risque à un parallèle entre les chômeurs en moins de la cat.A et l’augmentation du nombre de chômeurs stagiaires: pourtant ils nous coutent cher(cela chiffre en milliard), avec un retour sur investissement loin d’être garanti vu la qualité des stages proposés

    1. SE n’ait pas une diminution des chômeurs des catégories A, B et C, mais plutôt une augmentation de 30 000 chômeurs en-plus à l’actif du gouvernement..? C’est une très belle manipulation des différentes catégorie A, B, C…!!!

  3. Ils (les socialistes) veulent encore, faire croire que ce qu’ils font va dans le bon sens pour le peuple (celui de gauche bien entendu, les fonctionnaires surtout qui ne sont pas concernés par ce mal endémique privé). Leur rêve, ils veulent nous le faire partager. La réalité réelle n’existe plus pour eux.

  4. BAISSE HISTORIQUE DU CHÔMAGE titre le Monde!
    Quel enfumage! Quelle fraude!
    Je connais deux jeunes de 25 et 26 ans qui ont reçu une menace d’exclusion des listes et indemnisation chômage, pour ne pas avoir participé à une formation, à laquelle ils ne savaient pas qu’ils étaient inscrits!
    L’avenir nous dira si il y a fraude à la signature. Ou si une inquiétante erreur c’est opportunément glissée !!
    Imaginez la colère et la frustration! je crois que je vais leur payer un avocat.
    Et si j’en crois les commentaires sur les réseaux sociaux, ce ne sont pas les seuls!

    Je me demande si ils veulent provoquer une révolution.

    1. Mon épouse a essayé pendant 6 mois de s’inscrire à Pole emploi. Elle a enchaîné les CDD et arrivait à travailler 2 à 3 semaine par mois. Nous avons décidé de l’inscrire à Pole emploi au printemps pour éventuellement bénéficier d’une formation.
      Sur le site on voyait inscription en cours et qu’elle allait être contacté. Cet été ne voyant rien venir. Elle va faire un tour à l’agence. Plus aucun dossier d’inscription en cours, aucune trace. Et hop, disparue des statistiques.
      Pas grave dans son cas, car elle a depuis été embauchée en CDI.
      L’année dernière, elle a été radiée de la sécu sans aucun avertissement. C’est en allant chez le médecin qu’elle a découvert qu’elle n’était plus couverte.
      J’ai du faire une demande de rattachement.
      Vive le système de protection social à la française que le monde entier nous envie.

    2. Hélas nous avons un gouvernement, ou ces individus, font de la politique en professionnels.! Et en Europe cela ne vaut guère mieux, de plus ils n’ont aucune connaissent absolument rien au Pays..
      Quand vous dite de l’enfumage, moi je dirait qu’ils nous prendre pour des truffes, vue que la manipulation est bien l’arme absolus maniè dans les coulisses des pouvoir qu’elles soit commerciales, politiques et d’autant plus financiers..! Les Gogol s, les marionnettes, les naïfs, les sans dents c’est-qui..??

  5. quelle fraude! Mais le peuple n’est pas si naïf que l’on pourrait le penser. Il est plus lucide que mon notaire de France qui dit que tout va bien pour lui au quai Louis Blériot..La France va bien Qui croire alors depuis les Etats Unis?

  6. Elu sur des mensonges et gouvernant de la même manière… avec l’appui de 99% des médias qui y retrouvent leur compte !

  7. Plus qu’évident le tripatouillage sur grande échelle ….
    Il faut être d’une naïveté sans nom pour croire ne serait-ce qu’une fraction de seconde dans les annonces de nos politiques qu’ils soient de « droite » ou de « gauche » c’est toujours de la manipulation et de l’enfumage …. quand il ne s’agit pas de mensonge pur et simple

    1. Et que dire de l’externalisation des tâches de Pôle Emploi avec des boites qui se révèlent être des pompes à fric du con-tribuable, totalement déshumanisées, bien incapable d’apporter ne serait-ce que le début du commencement d’une solution à ceux qui sont victimes du chômage de masse organisé

      1. Oui, car la catégorie D..?? celles des chômeurs en formation.. (et qui ne sont plus comptabilisées dans les catégories A, B et C).
        Donc ce n’aient ni plus ni moins qu’un tour de passe-passe pour faire baisser le chômage..?
        Merci messieurs les magiciens..???

  8. Voilà bien le seul domaine où ce gouvernement est efficace : l’enfumage ! Il n’y a pas de secrets, tant que la France aura un taux de prélèvement aussi élevé (du vol), des charges aussi lourdes (alors que ce sont les entreprises qui créent la richesse et l’emploi), une fonction publique pléthorique et inertielle, et un marché du travail trop rigide, le chômage ne diminuera pas. C’est une règle que la rhétorique gouvernementale ne peut pas changer.

  9. Les statistiques officielles INSEE disent que le total de l’ensemble des catégories de chomeurs A+B+C+D+E a augmenté de 125 000 depuis un an.

  10. Depuis 2012, date de l’entrée en vigueur de la réforme de retraite, 1/4 des nouveaux demandeurs d’emplois etaient d’anciens concernés par la retraite.
    C’est pas en repoussant l’age de la retraite qu’il y a plus de boulot :/

    Les Français en 2014, avec 1 480 heures, ont travaillé 114 heures de plus que les Allemands avec 1 366 heures.
    Le temps partiel : le secret d’un chomage faible ?

  11. Les vrais chiffres sont 7 millions de gens sans emplois et 10 millions de pauvres pour 66 millions d’habitants. Un vrai pays socialiste!

Les commentaires sont fermés.