Mais si, la Terre est plate !

Publié Par Guillaume Nicoulaud, le dans Sujets de société

Par Guillaume Nicoulaud.

J’ai un aveu à vous faire. Je nourris une passion aussi dévorante que coupable pour les théories ésotériques et complotistes. Ça date de l’enfance, juste après ma période science-fiction : je me suis mis à dévorer tous les bouquins de ce type qui me sont tombés sous la main, du Pendule de Foucault d’Umberto Eco au Da Vinci Code de Dan Brown en passant par des théories parfaitement fumeuses développées par des types qui y croyaient vraiment. J’adore ces trucs-là. J’y trouve à la fois le plaisir de m’évader dans une réalité alternative, point commun avec la science-fiction, et celui de déboulonner pièce par pièce la construction imaginée par l’auteur ; c’est passionnant et ça permet d’apprendre un tas de choses.

Or, il se trouve qu’en procrastinant sur Twitter, je suis tombé par le plus grand des hasards sur des adeptes de la théorie de la terre plateFlat Earth Theory (FET) dans la langue de Shakespeare. Il n’en fallait pas moins pour réactiver ma coupable passion et ce, d’autant plus que j’ai réalisé avec stupeur que non seulement ces gens-là sont beaucoup plus nombreux que je le croyais mais en plus, ils ont empaqueté leur délire dans une théorie du complot de la plus belle des factures.

Veuillez donc trouver ci-dessous, chers lecteurs, un rapide résumé de ce que j’appellerais la Théorie de la Cloche à Fromage. Attention, ça pique un peu les yeux.

Le plateau

La Terre est un disque centré sur le pôle nord dont la circonférence est délimitée par un mur de glace (l’Antarctique) qui permet d’éviter que les océans débordent au-delà des limites du monde. Pour coller à peu près avec les observations de distances que chacun peut constater et aux cartes dont nous disposons, ce disque aurait un diamètre d’un peu plus de 40 000 kilomètres (c’est-à-dire le périmètre du globe terrestre) et donc une circonférence de l’ordre de 126 000 kilomètres. Schématiquement, on peut représenter les choses comme suit.

nicoulauddeux

Au-delà du périmètre de ce disque, c’est le monde glacé de l’Antarctique, une terra incognita qui « échappe aux perceptions humaines ». Il existe manifestement deux versions : selon certains, l’Antarctique s’étend à l’infini (i.e. le monde connu est un contenu dans un cercle sur le plan terrestre) tandis que d’autres supposent l’existence d’un second mur de glace, infranchissable cette fois, qui marque la limite ultime du monde.

Naturellement, cette description du disque terrestre entraîne quelques conséquences amusantes. Par exemple, la longueur des côtes de l’Antarctique, habituellement estimée à 18 000 km, serait en fait de l’ordre de 126 000 km ; c’est-à-dire que Fedor Konyukhov,qui en a fait le tour à la voile en 102 jours, aurait navigué à plus de 50 km/h en moyenne ; pulvérisant ainsi tous les records de vitesse sur un monocoque1. De la même façon, sur une terre sphérique l’arc de cercle qui sépare Sydney de Santiago mesure environ 11 340 km mais, projetée sur une terre plate, cette distance devient une ligne droite d’environ 17 770 km de long. Étant donné que, chaque année, des centaines d’avions réalisent ce trajet en environ 14 heures (parfois moins), nous en concluons que ces derniers ne volent pas à 810 km/h mais à 1 269 km/h ; c’est-à-dire qu’ils sont tous supersoniques.

La cloche

Au-dessus de ce disque, il y a un dôme à l’intérieur duquel2 les objets célestes décrivent des mouvements elliptiques en suivant des anneaux magnétiques invisibles. Le Soleil et la Lune, en particulier, sont des sphères de 51.5 km de diamètre qui circulent ainsi à 4 828 km au-dessus du niveau la mer, plus ou moins à la verticale de l’équateur3. Dans ce modèle, les levers et couchers de soleil sont de simples effets de perspective ; en réalité, le soleil est toujours au-dessus de la terre. Et l’alternance des jours et des nuits s’explique par la portée limitée des rayons solaires ou le fait que le Soleil n’éclaire que vers le bas ou une combinaison des deux. À l’échelle :

nicoulaudvraimentdeux

Je devine les multiples questions qui fusent dans vos esprits. Comment expliquent-ils la gravité ? Comment les satellites artificiels tiennent-ils en l’air ? Pourquoi les phases de la Lune ? Qu’y a-t-il en dessous du disque ? Comme je ne suis pas un spécialiste, je me contenterai de répondre aux deux premières (pour le reste, je vous invite à consulter le site de la Flat Earth Society)

C’est bien simple, cette force que nous appelons gravité n’existe pas. Si les objets et la pluie tombent par terre, c’est parce que le disque terrestre, poussé par l’énergie sombre, accélère continuellement vers le haut, comme un ascenseur. La vitesse d’ascension du disque terrestre peut-elle, dès lors, dépasser un jour la vitesse de la lumière ? Croyez-le ou non, ils ont une réponse (spoiler : non) et la démonstration qui va avec. En revanche, si vous leur demandez par quelle sorte de miracle le Soleil et la Lune ne nous tombent pas sur le coin de la figure, la réponse des joyeux illuminés qui tiennent le forum de la FES est un « This is unknown. » à peu près aussi sec qu’un swagger stick de sergent-major de l’armée coloniale britannique.

Le fromage

Comment les satellites artificiels tiennent-ils en l’air ? Là aussi c’est très simple : ils ne tiennent pas en l’air parce qu’ils n’existent pas. C’est ici que la théorie du complot promise plus haut entre en jeu : tout ce que vous avez appris est faux, c’est une gigantesque conspiration organisée par la NASA et le gouvernement étasunien pour vous faire croire que nous vivons sur une planète sphérique qui tourne autour d’une étoile comme les autres.

Toutes les photos de la terre depuis l’espace ? C’est du Photoshop. Neil Armstrong qui marche sur la Lune ? C’est un film de Stanley Kubrick selon un scénario d’Arthur Clarke4 et financé par Walt Disney (je n’invente rien). La Station Spatiale Internationale observable à l’heure prévue avec une simple paire de jumelle ? Une simple projection de la NASA sur le dôme. Le statut spécial de l’Antarctique qui interdit qu’on le survole5 ? C’est pour vous empêcher d’atteindre le grand mur de glace et donc le bord du monde ; il n’a pas d’autre objet que de maintenir le secret.

Mais là où ça touche réellement au sublime, c’est lorsqu’on interroge les adeptes sur les raisons qui motivent tant de gens à nous cacher la vérité. Même si certains évoquent le profit : « ils détournent l’argent de la soi-disant conquête spatiale » ; et d’autre la volonté des États-Unis (ou des Illuminati) de contrôler le ciel — des engins de guerre en orbite — la réponse officielle de la Flat Earth Society est : « le mobile de ‘La Conspiration’ est inconnu. » Voilà, on ne sait pas et si vous y réfléchissez bien, c’est encore pire ! C’est La Conspiration !

Voilà, j’espère que cette petite virée dans l’esprit de ceux qui ne sont pas tout à fait seuls dans leur tête vous a diverti sans trop saper votre productivité. Je l’espère d’autant plus que je risque de remettre ça de temps en temps avec d’autres théories bien délirantes mâtinées d’obscurs complots terrifiants. Vous êtes prévenus.

Note : pour autant que je puisse en juger, il semble que les flatearthers soient aussi adeptes d’à peu près toutes les théories complotistes qui traînent (les chemtrail, la stratégie du choc, lady Diana a été assassinée etc.) et flirtent allègrement (Ô surprise !) avec les partis politiques extrêmes.

Sur le web

  1. Le record actuel est détenu par Casey Smith sur Comanche en juillet 2016 : une transatlantique de 2 880 miles nautiques (5 334 km) parcourus en 5 jours, 14 heures et 21 minutes soit une moyenne à 21.44 nœuds (un peu moins de 40 km/h).
  2. Version alternative : les objets célestes sont des projections sur la surface du dôme.
  3. D’où le fait, Dr Watson, qu’il fait plus chaud sous l’équateur que dans le grand nord ou le grand sud ; le « plus ou moins » expliquant l’alternance des saisons. Notez aussi l’évolution par rapport aux modèles antiques : il est désormais plus difficile d’expliquer que le Soleil passe en dessous de la Terre.
  4. Kubrick et Clarke, c’est l’équipe de 2001, l’Odyssée de l’espace, sorti l’année précédente (1968).
  5. Vous ne saviez pas ? C’est normal : c’est faux. Au départ de l’Australie, c’est un plaisir que vous pouvez vous offrir à partir de 1 119 dollars australiens (754 euros).
  1. Merci d’avoir partagé. Du pur délire anti-scientifique ! Rien d’étonnant à ce que ces gens ait des opinions politiques extrémistes… c’est certainement dû à leur incapacité à avoir un raisonnement logique et deductif.
    J’encourage CP à nous faire partager les perles du net qu’aura débusquer Guillaume Nicoulaud.

  2. la terre est plate est une évidence et pour s’en convaincre il suffit d’avoir un planisphère sous les yeux, aussi plat qu’une limande , CQFD.
    ce qui pose problème a votre intelligence , la bordure , comment cela se fait il quelle ne se voit pas , simple , les physiciens appellent ça « l’effet tunnel » ,

  3. « La Terre est plate comme une orange » comme le disait avec raison Éluard.
    (C’est normal il était au PCF, parti globalement extrême)

    1. la terre est bleue comme une orange, en fait. ce qui reste tout aussi poétique et ridicule.

  4. Des coquilles vides, remplies de jus de cerveau . . .
    Ils ont un rapport à la science complètement faussé qu’ils biaisent par des affirmations approximatives et erronées.

  5. Votre allusion à une « période science-fiction » me fait repenser à ma propre adolescence.

    Au-delà, il est troublant d’observer le taux de fréquentation de ces librairies spécialisées dans l’ésotérique. Une proportion notable d’adultes baignent toujours dans l’ignorance à tel point qu’ils gobent toutes les élucubrations paranoïdes de quelques cinglés. Il subsiste un vaste marché pour nos psy en tous genres.

  6. G. NICOULAUD aura consacré à mon avis beaucoup trop de temps à démonter l’absurde (et nous à le lire: soyons des voyeurs sincères!). Il évoque en rafale quelques thèmes complotistes-conspirationnistes, mais même en zappant le « complot juif mondial », j’aurais bien vu citer le complot du 11-septembre (très en vogue), la terrible menace du compteur Linky, etc. Le tout parfois cautionné par des gens d’une certaine notoriété (cf. le spiritisme avec Victor Hugo, Camille Flammarion ou Ambroise Roux) ou adopté d’emblée par des leaders de mouvements non conformistes, mouvements dont les thèses même étayées sont ainsi discréditées par contagion. Le besoin de merveilleux et de mystère est plus fort que la rationalité, mais c’est tellement plus simple d’expliquer l’économie par le complot d’une oligarchie de possédants.

  7. En même temps, soyons conscients que l’existence de tels délires permet à certains de ceux qui nous dirigent de qualifier de théorie du complot toute démarche qui débusque des convergences d’intérêts non avouables. Hustoire d’éviter les questions dérangeantes.
    Tout est une question d’analyse des faits et de discernement.

  8. J’ai parcouru un certain temps le site en question. En particulier tous les fils à teneur scientifique. Il m’avait semblé que les écrits des contributeurs tenaient plus de l’exercice de style que de la pseudo-démonstration d’une théorie fantaisiste.

    Pour avoir suivi ces fils durant pas mal de temps, je peux vous assurer que de nombreux rédacteurs sont des « tronches » en physique, en astronomie, en mathématique, etc. Et leur « plaisir » est de contorsionner leurs disciplines réciproques pour essayer de démontrer au lieux une thèse qu’ils savent fausse dès le départ. Quand on suit leurs discussions assez longtemps on se rend compte que ces démonstrations ne sont qu’un challenge, rien de plus. On s’amuse comme on peut…

    En ce sens, ce site prend deux aspects essentiels :
    – certains illuminés y croient, et alimentent en effet une théorie du complot. Et ils sont effectivement nombreux sur le site à ne rien y comprendre mais à exprimer leur accord !
    – avec d’excellents scientifiques on peut démontrer n’importe quelle théorie fantaisiste avec efficacité. Il faut avoir le même niveau qu’eux pour déconstruire les arguments. Et je vous assure qu’ils sont souvent solides, c’est étonnant. (Il y a même des explications cohérentes sur les distances/vitesses évoquées par Guillaume Nicoulaud dans son article)

    Une bonne partie du traitement scientifique concernant le réchauffement climatique procédé de la même façon : les « terreplatistes » nous démontrent pourtant que nous nous faisons enfumer…

    1. oui, pour s’amuser ça peut m^me être stimulant, mais c’est quoi être plat ou être sphérique? plus exactement comment peut on le déterminer? le savoir ou le sentir? parque que d’une certaine façon ce qui m etonne c’est la légèreté avec laquelle on aborde certaines questions en physique, le temps c’est compliqué, l’espace aussi, le vide etc…pour les gens qui abordent ces questions de cette façon, ça peut être stimulant, c’est certain.

  9. Ceci dit, les plus extrêmes en la matière sont les adeptes de la terre creuse. La, ce sont des illuminés. Bien rigolos au fond…

  10. Une bonne occasion de relire « Le Monde inverti » de Christopher Priest.
    La langue française rend, de plus, la forme géométrique d’hyperboloïde de révolution particulièrement savoureuse…

  11.  » Comment les satellites artificiels tiennent-ils en l’air ? Là aussi c’est très simple : ils ne tiennent pas en l’air parce qu’ils n’existent pas.  »

    Pourtant c’est bien la NASA qui contrôle les éclaires et les bruits du tonnerre lors d’orages pour masquer les batailles spatiales.

    Le plus étonnant chez les complotistes c’est pas tellement leurs théories loufoques, mais c’est qu’à force de croire à n’importe quoi ils finissent pas se contre-dire eux-mêmes sans même se rendre compte.

    D.J

  12. Ce qui ne manque pas non plus de piquant, c’est que les dirigeants actuels de la Flat Earth Society sont évolutionnistes. On accusait les croyants bibliques de croire à une terre plate, alors que la Bible parle d’une terre suspendue sur le néant, comme dévorée dans ses entrailles par le feu, de forme sphérique. Les termes fondement, base en hébreu biblique signifient lieu, domaine : la terre est là où le Créateur l’a placée. Le terme colonnes vient d’un mot qui signifie contraindre : il s’agit de la stabilité de la terre que Dieu maintient et qu’il impose malgré les secousses physiques ou spirituelles qu’elle subit. Job 26:7, 9:6, etc. Même le Nouveau Testament atteste que la terre est sphérique, puisque au jour du retour en gloire de Jésus-Christ, il fera jour et nuit en même temps à différents endroits. Ce sont donc aujourd’hui des évolutionnistes qui croient à des absurdités auxquelles les croyants bibliques n’ont jamais cru. D’ailleurs, depuis l’Antiquité on sait que la terre est ronde, et on a même mesuré son diamètre : Aristote (384-322), Ératosthène (276-196).

  13. 99% des intervenants dans FES sont au second degré. J’ai un ami qui defend cette thèse depuis plus d’un an seulement pour rigoler. Tu t’es fait avoir je pense …

  14. Un grand merci, j’adore ce genre d’articles. Mais maintenant redevenons sérieux, la terre n’est pas plate mais ronde et… creuse, je pense qu’un article tout aussi passionnant pourrait être fait sur le sujet vous ne trouvez pas ?

  15. Le mathématicien et père fondateur du scepticisme américain Martin Gardner (1914 – 2010) avait l’habitude de raisonner face à des théories déjantées dans les débats télévisés. Mais il s’était rendu compte que cela était inefficace. Tout comme en politique, une ineptie (voire un chapelet d’inepties…) s’énonce généralement en quelques secondes, tandis que sa réfutation nécessite un long raisonnement documenté, la partie est forcément inégale. Alors Martin Gardner avait un truc pour déstabiliser son adversaire : répondre par une ineptie encore plus grosse ce qui avait pour effet de laissait sans voix un adversaire qui avait tout prévu sauf ça !

    1. Je me disais bien aussi que le réchauffement climatique n’était pas du au CO2 mais au bombardement de la terre par de la matière noire effectuée par les Martiens afin de détruire l’humanité !

      1. pragma,

        «  »Je me disais bien aussi que le réchauffement climatique n’était pas du au CO2″ »

        Sur ce qui précède , on peut aussi dire que les avis sont fortement partagés et que cet argument des carbo centristes prend eau de toute part…

        1. Peu importe les avis : ce qui doit nous guider – sans nous donner de certitude – est le principe du Rasoir d’Occam. Les hypothèses les plus simples sont les plus vraisemblables. La terre est ronde … parce que c’est plus simple pour expliquer ce que nous connaissons. Le RCA est du grand n’importe quoi parce qu’ils multiplient les théories, les phénomènes amplificateurs, les mesures, les corrections de mesures … pour justifier que le CO2 est coupable de changements de ce qui n’a jamais été constant.

          Mais la Terre est peut-être plate après tout. Ce qui est absurde c’est d’en faire une idée fixe …

  16. Je vous en prie Monsieur Nicoulaud! Un peu de sérieux et de respect des autres.
    Vous venez allègrement de commettre une multitude de microagressions sauvages, et avec une décontraction qui en dit long sur la considération dans laquelle vous tenez vos prochains…

    1. simple citoyen,

      Ne pas oublier non plus que la vérité scientifique unanimement admise aujourd’hui peut être réfutée demain …

      1. C’est moi qui suis fautif volna: j’aurais dû agrémenter mon commentaire d’un /sarc

  17. Soit! Mais quid des expériences de Michelson Morley , Sagnac et autres Hairy? Sans parler de l’Amiral Bird.

Les commentaires sont fermés.