Nice : on peut contrer la menace terroriste, voici comment

Publié Par Baptiste Créteur, le dans Édito

Malgré ce que certains de ses plus farouches opposants pourront affirmer, on peut difficilement reprocher à François Hollande de ne pas avoir su empêcher l’attentat de Nice. L’attaque au camion frigorifique est une première en France, et on voit mal comment elle aurait pu être évitée. Le terrorisme frappe n’importe qui, n’importe où, et désormais n’importe comment : des opérations simples et peu coûteuses qui n’en font pas moins des dizaines de victimes.

Puisque telle attaque ne peut être évitée, prolonger l’état d’urgence à la suite de cet attentat n’a aucun sens. L’état d’urgence n’arrête pas plus les terroristes que les frontières n’arrêtent les nuages radioactifs. Pourtant, certains voudraient pousser plus loin l’escalade sécuritaire.

Attentat à Nice

La veille de l’attaque, Christian Estrosi avait déjà pris la plume pour proposer au Président de la République d’introduire la reconnaissance faciale dans les rues de Nice ; il n’est pas le seul à demander le renforcement des mesures sécuritaires déjà déployées.

Connaître immédiatement l’identité du conducteur n’aurait rien changé, pas plus que les quantités astronomiques d’informations que les services de renseignement du monde entier récoltent depuis des années ne permettent de déjouer les attentats. De leur propre aveu, ils collectent trop d’informations sur tout le monde pour savoir quoi en faire : après chaque attentat, ils constatent qu’ils connaissaient les terroristes mais n’ont rien vu venir.

François Hollande, outre la prolongation de l’état d’urgence, veut intensifier la guerre contre le terrorisme en Syrie et en Libye. On pourra peut-être éradiquer Daech, Al Qaida et consorts, mais qui leur succédera ? D’autres groupes qui sauront à leur tour capitaliser sur les conséquences de nos interventions :

  • Le déséquilibre des rapports de force locaux que nos interventions provoquent ;
  • Les armes et autres moyens que nous avons gentiment envoyés sur place ;
  • La haine des populations locales, comme nous victimes aveugles et innocentes de ces guerres.

Car nos efforts contre l’EI ont à peu de choses près le même impact sur les populations locales que les attaques de Daech sur nous. Là-bas, on craint autant les véhicules piégés que nos bombes, qui détruisent tantôt une cache d’armes ou le QG d’une faction quelconque, tantôt une maison, une école ou un hôpital.

Nous renforçons nos efforts après chaque attaque, jusqu’où ? L’occupation de ces pays, une intervention au sol sans perspective de victoire autre que l’illusion d’affaiblir un temps nos ennemis d’aujourd’hui ?

De la même façon, nous renforçons nos efforts sécuritaires, sans garantie que nos existences orwelliennes seraient plus sûres.

À l’évidence, la guerre contre le terrorisme et la surveillance généralisée ne marchent pas ; nous devons changer de paradigme et de méthode.

D’abord, en admettant que nous sommes vulnérables et que nous le resterons durablement. Nous ne pouvons pas revenir en arrière, mais nous devons cesser d’aller plus loin dans l’erreur.

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes – Bossuet

Interdiction de port d'armes (Creative Commons, afagen)

Interdiction de port d’armes (Creative Commons, afagen)

Nous n’éradiquerons pas le terrorisme en quelques jours, même en poursuivant les terroristes « jusque dans les chiottes », même en utilisant 1984 comme un guide. Être plus en sécurité dans un tel contexte requiert des sacrifices, mais ceux qu’on nous impose aujourd’hui ne sont pas les bons.

Les forces de l’ordre interviennent et parviennent à mettre les assaillants hors d’état de nuire ; ils peuvent empêcher qu’un terroriste fasse plus de victimes, mais ne pourront jamais intervenir assez tôt pour l’empêcher d’en faire. Les seuls à pouvoir réagir instantanément, ce sont les citoyens eux-mêmes.

Le sacrifice que nous pourrions faire, c’est renoncer à l’illusion de sécurité que l’interdiction des armes nous procure. Ce n’est pas sans risques. Les armes pourraient tomber entre de mauvaises mains ; jusqu’à preuve du contraire, c’est déjà le cas. Elles pourraient rendre notre société plus violente, si les armes avaient cet effet ; statistiquement, les armes ne rendent pas les sociétés plus violentes. Les sociétés sont plus ou moins violentes et cette violence s’exprime avec les armes qu’on peut se procurer.

Demeure le risque que des citoyens armés mais peu aguerris tentent d’être les héros du jour et n’y parviennent pas ou, pire, fassent des victimes collatérales. Mais assouplir la législation sur les armes ne passe pas nécessairement par une distribution généralisée de fusils d’assaut. Des programmes de formation et de contrôle pourraient être mis en œuvre, pour s’assurer que les détenteurs autorisés d’armes à feu sont aptes à s’en servir, conscients des risques, responsables et font preuve de sang-froid.

Les armes ne sont pas la panacée. Idéalement, nous n’en aurions pas besoin. Mais c’est un débat que nous ne pouvons pas écarter d’une réaction épidermique à leur encontre, surtout si l’alternative est la société de surveillance et les bombes larguées un peu au hasard loin de chez nous qui ne nous protègent de rien. Nous pouvons accepter ou refuser le droit au port d’armes, y poser des conditions ; mais prenons au moins la peine d’y réfléchir, et cherchons d’autres alternatives aux choix actuels condamnés à l’échec.

  1. Vous avez raison Baptiste mais ça ne passera pas. Toutes les bonnes âmes vont hurler et elles tiennent les médias. Echec garanti.

    Faisons plus soft :
    – renforcement de l’équipement et de l’entraînement au tir des forces de police; un délinquant doit craindre de se retrouver face à un policier; il doit savoir qu’il est bien armé et qu’il est hautement probable qu’il se fasse descendre;
    – mise au standard Police Nationale des Polices Municipales;
    – armement et formation des sociétés de sécurité privées avec un recrutement à l’israélienne parmi les anciens militaires. Lesquels vigiles désormais armés (pas forcément tous, ce n’est sans doute pas nécessaire) pourront remplacer les Policiers dans toutes sortes de missions annexes chronophages.

    Cela ne se fera pas sans une redéfinition de la légitime défense.

    On pourra alors renvoyer les militaires dans leurs casernes et cesser ces promenades ridicules dans le métro. J’ose à peine imaginer le carnage que provoquerait un jeune militaire fatigué en tirant au Famas dans les couloirs de la RATP.

    1. La Coupe Est Pleine

      Restaurer l’autorité de la police, c’est un bon début. Imaginez le message de la voiture brûlée lors des insurrections des anti loi travail.
      Restaurer la crainte de l’emprisonnement. Si les frères Kouhatchy et Koulibaly avaient été incarcérés aux premières dérives et non pas en sursis perpétuel. Ils n’auraient pas eu l’occasion de faire quoi que ce soit.
      Le chauffeur de Nice était porteur du même palmarès donc mettons les caïds en cabane, ce sera déjà un net progrès.

    2. De toute manière, il est inutile de fantasmer intellectuellement sur une loi favorable au port d’arme.
      J’ai pas mal de relations avec des responsables politiques bien placés
      Les Républicains, le PS, les radicaux de gauche, le FN, EELV, le parti communiste sont tous d’accord là dessus; pour ne JAMAIS adopter cette solution.

      1. C’est normal ! Cela pourrait se retourner contre eux !!!

  2. Un simple détail sans grande importance mais qui montre à mon sens le degré d’approximation général des informations qui nous sont relayées: toutes les photos du camion montrent un camion qui s’apparente à un camion de déménagement et en tout cas certainement pas un camion frigorifique. Pourquoi une telle erreur, alors qu’il s’agit d’une évidence? Quelles autres erreurs ne nous sautent pas aux yeux mais sont relayées identiquement?
    Voir par exemple cette photo du Figaro: http://i.f1g.fr/media/figaro/805x453_crop/2016/07/15/XVM34251d94-4a90-11e6-8180-d22a2fd9aed4.jpg
    C’est d’autant plus dérangeant que toute une partie des médias ont embrayé sur le sujet allant jusqu’à reprendre cet angle pour justifier sa présence sur les lieux. Voir ainsi l’article du HP: http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/15/attentat-nice-chauffeur-camion-zone-ultra-securisee-promenade-des-anglais_n_11011006.html

    1. Je suis également dubitatif sur la thèse du camion « frigorifique ». La partie arrière du camion n’est visiblement pas isolée et je ne vois nulle trace du système de refroidissement très visible et en général au-dessus de la cabine qui caractérise ce type d’engin. Mais j’admets aussi humblement que je ne suis pas spécialiste poids lourds.

      Mais l’excuse du camion « frigorifique » est importante parce que c’est la seule qui permette d’excuser le déplacement du véhicule pendant un jour férié où normalement les camions standards doivent être à l’arrêt – donc de passer sur un manquement de plus des forces de l’ordre.

      J’ajouterais que le camion aurait été loué au tueur au prétexte d’un « déménagement », qui aurait besoin d’un camion frigorifique pour cela??

      1. Le groupe frigo des camions n’est pas forcément au-dessus de la cabine, c’est uniquement dans le cas où le groupe est autonome.
        Quand le groupe est attelé au moteur du camion (comme une clim) on ne voit rien de l’extérieur, il y a juste l’évaporateur à l’intérieur du camion.

        Que ce soit un camion frigo ou pas les flics auraient dû au moins demander le bon de livraison au chauffeur pour autoriser le stationnement du camion. C’est généralement ce que font les forces de police pour autoriser l’accès aux zones piétonnes ou la circulation sur des routes à circulation restreintes.

        Sinon ça arrive de temps en temps que les loueurs.surclassent les clients et aillent jusqu’à louer des frigos quand ils n’ont plus rien dans les périodes de forte demande.

      2. Ce camion n’est pas un camion frigorifique …( d’aprés ce que l’on voit sur la photo..). un camion frigo posséde un groupe compresseur pour faire du froid souvent placé au dessus de la cabine ou sur la partie haute de la caisse derriére la cabine .Donc cela se voit et s’entend….

      3. Mea culpa. Ce n’est effectivement pas la photo du camion qui a servi au massacre. Voici la page dont je l’ai tirée sur Le Figaro (depuis une recherche images Google). Merci à sam player de l’avoir relevé.
        http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/explicateur/2016/07/15/29004-20160715ARTFIG00251-attentat-de-nice-quelles-sont-les-conditions-pour-louer-un-camion-frigorifique-de-19-tonnes.php

        Cela dit, j’ai eu beaucoup de mal à trouver une photo de l’arrière du camion concerné pour me faire une idée. Les journalistes ont probablement privilégié la vision de l’impact des projectiles et du coup il y a très peu de vues arrière.
        De nouveau ce n’est pas capital, mais ayant fait cette recherche, je vous la livre:
        http://www.cp24.com/polopoly_fs/1.2987978.1468579283!/httpImage/image.jpg_gen/derivatives/landscape_960/image.jpg

        1. Oui effectivement vu la 2ème photo ce n’est clairement pas un camion frigo vu qu’il ‘y a pas d’isolation.

      4. En parlant d’info incroyable qui a vu celle-ci?
        http://www.les-crises.fr/attentat-de-nice-quand-la-justice-demande-a-la-mairie-de-detruire-24-heures-dimages/

        Ils le font exprès ou quoi?

    2. Le camion de votre première photo est un IVECO DAILY (c’est écrit sur le pare-chocs support des feux et c’est un 3.5T généralement) et qui n’a rien à faire là. Il me semble que c’est le camion qu’ils ont retrouvé devant chez lui. Comme tous les medias sont abonnés à la même source il arrive souvent que l’on voit la même erreur partout.
      Les journalistes ne font que recopier des dépêches AFP en arrangeant le texte.

  3. Peut-on en finir un jour avec cette fausse citation de Bossuet ?

    1. La Coupe Est Pleine

      ?
      Pourriez vous approfondir ?
      Ça m’intéresse.

      1. Oui, plusieurs personnes ont déjà rétabli la citation exacte. Par exemple ici :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Oracle/semaine_3_2015#Bossuet_et_.C2.AB_Dieu_se_rit…_.C2.BB

    2. « Le problème avec les citations prises sur internet c’est qu’on ne sait jamais si elles sont authentiques » Abraham Lincoln.

      1. Erreur, celle-ci est de Lao Tseu, grand maître de la petite phrase.

        1. Je ne savais pas qu’internet existait du temps d’Abraham Lincoln ou encore moins du temps de Lao Tseu ?

          1. Ça existait mais la fibre avait été coupée par un tractopelle…

    3. Il faudrait surtout en finir avec cette obsession pour l’écrit, comme si la tradition orale n’existait pas. Si tout le monde, partout, et depuis des siècles, cite et re-cite cette pensée de Bossuet, c’est qu’il l’a DITE (et pas forcément écrite…), où, à la rigueur, qu’un autre bel esprit de l’époque l’a (re)formulée ainsi en la lui attribuant

      1. « Il faudrait surtout en finir avec cette obsession pour l’écrit,  »
        Non, elle est plus que jamais nécessaire.
        L’obsession pour les faits et pour l’histoire aussi est nécessaire d’ailleurs.

  4. Bonjour Batiste,

    « Des programmes de formation et de contrôle pourraient être mis en œuvre, pour s’assurer que les détenteurs autorisés d’armes à feu sont aptes à s’en servir, conscients des risques, responsables et font preuve de sang-froid. »

    Savez vous ce qu’il faut en France pour avoir une arme ? Car le système est assez bien fait de memoire il faut :
    – etre dans un club
    – avoir un carnet de tir à jours ( il faut 6 mois pour le remplir)
    – Avoir l’accord du président du club : avis favorable de la fédération de tir ( et oui c’est un peu libéral …)
    –> le président doit informer la prefecture dès qu’un membre ne doit plus avoir d’arme ( plus dans le club, comportement dangereux … )

    Le seul hic c’est que la préfécture fait pas sa partie comme la montré la turie de Nanterre.

    http://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Mes-demarches/Loisirs/Chasse-et-peche/Armes/Acquisition-detention-transport/Demande-d-autorisation-de-detention-d-arme-de-categorie-B

    1. Le problème c’est que l’on ne peut pas s’en servir pour la défense personnelle. Donc aucun intérêt pour un citoyen honnête.

    2. D’ailleurs on voit bien que le gros problème est le droit. On ne peut pas se défendre mais les agresseurs ne sont ni en prison, ni obliger de rembourser tous frais engendrés par leurs agressions (cf l’auteur de l’attentat de nice).

    3. @Delacroix Patrick
      Bonjour,

      L’auteur précise « droit au port d’arme ». La possession, dont vous expliquez la procédure, va de pair avec le port. Procédure qui devriendrait obsolète et caduque avec le droit au port d’arme.

  5. Entièrement d’accord avec Baptiste. Mais combien faudra-t-il encore de morts avant que chacun se responsabilise ? Nous ne devons pas devenir de la chair stupide à attentat. La plupart de gens n’a pas la moindre idée sur comment réagir dans les situations critiques. Voir tous ces gens courir en hurlant n’a rien de rassurant. Si chacun prend conscience des risques et des gestes qui sauvent (à commencer par soi-même), on peut diviser le nombre de morts par deux ou trois sans même encore parler d’arme à feux. Les français se contentent de râler après l’état en expliquant que les politiciens ne font pas ce qu’il faut. regardons ce qui est fait en Israël et prenons exemple.

  6. Proposition édifiante de bêtise.
    La distribution d’armes aurait permis de tirer sur le conducteur ? Vous rigolez j’espère ?
    Et au Bataclan, le public équipé d’armes aurait tiré sur les terroristes ? Mais QUI étaient ils dans le feu de l’action ? OU étaient ils ?
    Idem à Bruxelles.
    Quand on voit le temps que mettent les professionnels du RAID et du GIGN à analyser une situation avant d’intervenir, votre proposition de distribution d’armes à la population (même contrôlée…) serait une véritable catastrophe.
    P.S. : les terroristes NE SONT PAS équipés de gilets sur lequel est inscrit le fait qu’ils le sont.

    1. il est vrai qu’on n’arrête pas un camion avec une arme de poing, ni même un fusil d’assaut. En s’y mettant a 10, peut-être… Un débile politicien a évoqué un lance-missile, mais proposer d’utiliser ça dans une foule relève de la psychiatrie
      En outre personne n’a envie d’aller faire la fête, que ça soit au 14 juillet ou dans une salle de spectacle, avec une arme

      Reste que la tuerie est encore un magnifique exemple de l’inutilité du contrôle des armes à feu. Ce contrôle n’a jamais rien empêcher nulle part, jamais. Il a juste permis aux tueur de tuer plus et plus facilement.
      Ce contrôle est au demeurant parfaitement contradictoire : si vous énoncez une interdiction, il faut que vous soyez prêt à la faire respecter par les armes, et c’est précisément ce que vous vous interdisez en interdisant les armes. Donc en fait vous n’interdisez pas vraiment les armes, vous les autorisez à une classe spécifique de gens. Toute la question est donc : à qui, sous quelles conditions, et sous le contrôle de qui ?

      En fait l’armement ou pas du peuple n’est pas une question de sécurité, c’est une question politique : qui est le maitre ? le peuple, ou le gouvernement ? est-ce que c’est le peuple qui contrôle le gouvernement, ou le gouvernement qui contrôle le peuple ?

    2. Si le cas de Nice est particulier, au Bataclan, si tous les flics en congé qui y étaient avaient eu leur arme, on n’aurait certainement pas eu autant de morts. Oui, le port d’armes permettrait certainement de sauver des vies.

    3. @laurent
      Est-ce que vous iriez faire un hold-up dans une banque s’il y a un flic en civil non-identifiable ?
      C’est le principe du concealed carry (port d’arme cachée) qui ne permet pas de savoir si dans une assemblée quelqu’un est armé ou pas.

      C’est la raison pour laquelle toutes les tueries de masse ont toujours eu lieu dans des gun free zones car là les tueurs savaient que les gens respectaient la restriction du port d’armes et qu’ils pouvaient donc tirer tranquille.

      Vous avez le choix entre 2 endroits pour faire un carnage : un où vous ne savez pas si quelqu’un est armé, un où vous êtes sûr que personne n’est armé. Lequel choisissez-vous ?

  7. L’utilité de citoyens armés face à des terroristes suicidaires est très limitée, pour ne pas dire nulle. On l’a bien vu à Orlando, où plusieurs agents de sécurité armés étaient présents et ont rapidement engagé le terroriste, ce qui n’a pas empêché 49 personnes de se faire tuer, et où c’est bien entendu la police qui a finit par intervenir pour mettre fin au massacre. En Israel où de nombreux citoyens sont armés et ont une expérience militaire approfondie, la réaction normale face à un terroriste armé ne serait-ce que d’un couteau est d’appeler les forces de sécurité. En Irak également les armes circulent à peu près librement et n’empêchent nullement les attentats.
    Un terroriste, décidé à tuer et à mourir et s’étant préparé à cela, aura toujours le dessus facent à des gens qui vaquent à leurs occupations quotidiennes.

    1. Certes, mais ce n’est pas la bonne question.
      Soit nous sommes en guerre, soit nous ne le sommes pas. Si nous le sommes, alors les citoyens doivent être en armes sur la ligne de front, même si ça ne leur plait pas vraiment, et même si la ligne de front est partout.
      Si on n’arme pas les citoyens c’est que ce n’est pas leur guerre, et si ce n’est pas leur guerre ce sont des opérations illégitimes et ça doit cesser (l’état d’urgence et tutti quanti).

    2. C’est parce qu’il n’y avait pas suffisamment d’individus armés pour arrêter le terroriste.

      A Orlando celui-ci n’avait besoin que de neutraliser quelques vigiles avant de pouvoir réaliser un carnage dans une free gun zone, gageons que si le prot d’arme avait été autorisé dans le club il se serait trouvé un individu pour abattre le terroriste avant de devoir attendre l’arrivée des forces de l’ordre.

      Ce qui ont arrêté les terroriste ce sont toujours des individus armés et plus il y aura d’individus armés et sachant se défendre autour des terroristes plus rapidement ils seront abattus.

      1. Exact, les vigiles sont parfaitement identifiables et la menace est connue par le terroriste (nombre, localisation, visuel).
        Si la menace contre le terroriste peut venir de n’importe où, il ne s’y aventurera même pas et préférera un lieu plus sécurisé pour lui, c’est à dire une gun free zone.

      2. Il est un quand même assez absurde de penser qu’il faudrait que les gens devraient aller danser armés. Une boite de nuit est un lieu où l’on attend avant tout de la clientèle qu’elle consomme de l’alcool, où est il fréquent qu’une partie d’entre elle soit sous l’emprise de stupéfiants, et où les gens se rendent avant tout pour y trouver des partenaires sexuels, ce qui engendre régulièrement des conflits, heureusement limités la plupart du temps. Tout cela est quand même largement incompatible avec une présence massive de gens armés.
        Si le port d’armes étaient autorisé dans les night clubs, il y aurait probablement des morts par balles de manière récurrente pour des motifs futiles ou par accident, et les gérants devraient mettre la clé sous la porte faute de clientèle -ce qui je vous l’accorde résoudrait le problème des attentats dans les discothèques.

        1. Rien n’interdit des vigiles habillés comme les civils ou planqués dans des recoins peu éclairés…

        2. En plus des vigiles, le staff peut être armé.

        3. Il est quand même assez absurde de parler sans connaitre les réglementations relatives au part d’armes aux USA et d’établir des conclusions stupides.

          http://i0.wp.com/crimeresearch.org/wp-content/uploads/2016/06/CCW-in-Bars.png

          Le port d’armes est autorisé dans la quasi totalité des états dans les établissements délivrant de l’alcool et cela sans le moindre problème.
          Les honnêtes citoyens qui portent une arme aussi bizarre que cela puisse paraitre sont des individus responsables.
          Il faut dire que dégainer son arme sans raison valable équivaut à une agressions à main armées qui peu vous valoir pluseirs années de prisons!

        4. @Hueb
          Bonjour
          « Il est un quand même assez absurde de penser qu’il faudrait que les gens devraient aller danser armés » Oui c’est absurde. Les gens devraient pouvoir être armés et partout. Non pas « qu’il faudrait que les gens devraient… » qui evoque une obligation (falloir, devoir) hors il est question de choix.
          De plus, comme pour la conduite, et dans certaines boîtes de nuit, celui qui conduit n’est pas servi en alcool. La même chose peut être faite avec des porteurs d’armes. Un tampon sur la main ou un T-shirt (je sais, c’est très reconnaissable, comme ceux des videurs) et le staff ne sert pas la personne. Ensuite c’est une question de responsabilité. Si la personne qui n’est pas servie par le Staff mais se sert au pichet avec ses copains, c’est sa responsabilité. Tout comme le SAM qui se met une caisse. En plus, les videurs seraient aussi armés ainsi que quelques personnes du staff et d’autres clients. Cela devrait calmer les ardeurs de certains idiots, parce que comme je l’ai entendu « Après tout, les gros cons ont un des plus grands instint de conservation » (« After all, assholes have some of the strongest instinct of preservation ! » phrase originale, de Bravetheworld « Why everybody should own a gun », sur youtube )

    3. Bonjour Hueb

      Vos affirmations sont sans preuves. Si à Orlando il n’y aurait pas eu des agents armés il y aurait eu plus de victimes (ou pas).

      La lutte de l’état contre les citoyens armés ne reflète que la volonté de celui-ci d’avoir la population sous la dépendance de la force de SA police.

      L’état n’aime pas les citoyens libres (haine du transport individuel, adoration du logement social, bientôt revenu universel)

      1. Vous ne me répondez que sur un de mes exemples, et de façon partielle. En Israel le port d’armes est largement plus admis, en Irak il est généralisé (un « bon père de famille » est autorisé à avoir une kalachnikov). Or ces deux pays sont parmi les plus frappés par le terrorisme dans le monde (avec également les zone tribales du Pakistan et de l’Afghanistan, dans lesquelles il n’existe pas d’Etat pour embêter les citoyens sur le port d’arme, ni de transports en commun ou d’allocations sociales, le paradis, quoi).
        Dans tous ces pays une attaque terroriste n’est presque JAMAIS déjouée par de simples citoyens (il existe quelques cas, très minoritaires, en Israel, où la formation militaire de la population est particulièrement poussée). Pour une raison simple: ce qui compte n’est pas seulement l’armement, c’est aussi et surtout la volonté de se battre. Or face à un type qui bénéficie l’effet de surprise et qui est par ailleurs décidé à mourir, le réflexe humain universel, qu’on soit armé ou pas, c’est de baisser la tête. Pour ne pas céder à se réflexe, il faut un solide entraînement, être préparé mentalement à se battre à l’instant t, et si possible être en supériorité numérique en agissant de manière coordonnées. Ce sont les caractéristiques de forces armées professionnelles.
        Le type qui se balade avec une arme automatique sous le bras pour aller au supermarché, même s’il fait le fanfaron au stand de tir trois fois par semaine, dans les faits, quand un tueur fou surgit, il fait comme tout le monde: il se chie dessus.

        1. « le réflexe humain universel, qu’on soit armé ou pas, c’est de baisser la tête »

          Non ce n’est pas un réflexe, c’est le travail de 40 ans de socialisme qui aime les esclaves qui baissent la tête.
          C’est 40 ans de chienlit, de haine de l’occident, d’abandon de sa sécurité à l’état.
          Défendez vous et la justice vous mettra en prison. La légitime défense n’est plus légitime.

          1. La légitime défense n’est plus légale, vous vouliez dire ! 😉

  8. « Malgré ce que certains de ses plus farouches opposants pourront affirmer, on peut difficilement reprocher à François Hollande de ne pas avoir su empêcher l’attentat de Nice. »

    Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est connu des services de police pour des faits de menaces, de violences, de vols et de dégradations commis entre 2010 et 2016, il avait été condamné, le 24 mars, à six mois de prison avec sursis pour des faits de violence volontaire avec arme commis en janvier.

    Si vous arrivez à me démontrer que ce ne sont pas le président et le gouvernement qui nous ont bassinés avec la déchéance de la nationalité au lieu d’inscrire dans la loi le principe simple et de bon sens qui veut que tout étranger condamné au pénal sera expulsé du territoire après sa peine accomplie avec interdiction de séjour à vie.

    1. Exact, et ne laissons pas non plus diffuser l’information laissant penser que ce type s’est radicalisé en 10 jours. Lui et sa famille sont connus en Tunisie pour leur engagement du côté des islamistes. Le type était fiché dans son pays, mais pas en France…

  9. En quoi le port d’armes empêcherait les attentats suicides ou qqn se fait exploser ou fait exploser une bombe? Il faut plus de police et plus de contrôles (je ne dis pas plus de pouvoirs donnés à la police, c’est fondamentalement différent). C’est beaucoup plus réaliste que votre solution qui est utopique car elle ne sera jamais votée par aucune majorité en France.

    1. Alors interdisons les camions :mrgreen: Cela risque bien d’être réalisé par les écolos, car les camions à pile, cela ne va pas loin et vite…

    2. @Lina
      Bonjour
      Le port d’arme n’est pas LA Solution à tous les cas. Mais en tout cas elle serait bien efficace contre d’autres types d’agressions, car le terrorisme n’est pas le seul cas de crime en France.
      Certes, un 9 mm ne peut arrêter un poids lourd tout seul. ni même un suicidaire explosif. Au Bataclan, les terroristes etaient sur la scène, donc assez visibles, pour qui a été dans une salle de concert, cela paraît évident. Et même si les tirs ne touchent pas à la première salve, les terroristes avec ou sans gilets explosifs devraient se mettre à couvert pour éviter justement d’être interrompus dans leurs desseins, et ainsi gagner du temps pour que le public s’échappe et se mette à l’abri. Je gage qu’ils ne s’attendent pas à recevoir quelques projectiles mûs à la vitesse du son (plus ou moins), vu que la France est une Gunfree Zone, et se faire tirer dessus surprend quelque peu.

      «  »Il faut plus de police et plus de contrôles (je ne dis pas plus de pouvoirs donnés à la police, c’est fondamentalement différent).Je ne suis pas d’accord avec vous. Si la Police fait plus de contrôles c’est qu’elle a plus de pouvoir, et plus elle est nombreuse plus elle est puissante. De plus avec l’état d’urgence la Police n’a de compte à rendre à personne.

      1. Il s’agit de proposer des solutions réalistes. Je comprends très bien l’intérêt du port d’armes, je vous dis simplement qu’on est à des années lumière de cette solution et que bien même qu’elle soit un jour adoptée cela n’aurait pas évité le drame à Nice. Un contrôle renforcé si. Certes, cela limite les libertés – à l’occurrence, celle de ne pas être fouillé pour assister à un rassemblement public, mais je trouve que le prix à payer n’est pas si élevé. Il faut par contre bien évidement revenir sur toutes les transgressions induites par l’état d’urgence, cela va de soi. Je ne veux pas que les flics puissent m’arrêter sans contrôle judiciaire, je veux juste qu’ils soient assez nombreux pour assurer ma sécurité dans les lieux publics.

        1. « …………cela n’aurait pas évité le drame à Nice…. »

          Pour information, le terroriste de Nice a été arrêté par de simples armes de poing des policiers.
          Ce que fait un policier mal entraîné, un citoyen bien formé le fera encore mieux

          1. après 2km 84 mort et quelques dizaines de tirs, policier mal entrainé vous n’en savez rien au fond

            1. Si, à moins que le policier paie lui-même ses cartouches, la dotation en cartouche pour l’entraînement a été réduite à 16 par séance de tir et les séances sont limitées au strict minimum réglementaire de 3 par an… donc tir de 48 cartouches par an. C’est mon minimum par semaine !
              Syndrome du Mont Rushmore.

              http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/12/02/01016-20141202ARTFIG00299-arme-la-police-rationne-ses-cartouches-pour-faire-des-economies.php

        2. @Lina
          Bonjour
          je suis d’accord avec ce qu’écrit Libex en réponse à votre commentaire.

          Vous seriez en faveur des checkpoints mais vous voudriez les passez sans problème ? Nos libertés sont déjà limitées, et de plus en plus avec ce qui nous pend au nez avec encore des lois d’urgence qui seront votées prochainement. La police peut déjà vous arrêter sans contrôle judiciaire, et sur simples suspicions. Etre fouillé lors d’un événement public en fait, cela consiste à vous suspecter d’être malveillant. Et nous sommes tous suspectés d’être malveillants au vu de la loi renseignement.

          Les Forces de l’Ordre n’ont que faire de votre sécurité ni de la mienne.
          Voici un entetien avec un gardien de la paix (syndiqué qui peut donc l’ouvrir sans trop de risque) qui explique la déontologie de la police.

  10. armer les français…..autant donner des crocs en plastique aux moutons pour se défendre des loups!
    il n’y a pas de culture de l’arme en France seuls les malfrats en connaissent l’usage..et les corses

  11. Et si tout simplement, l’état se décidait à s’occuper réellement de ses missions régaliennes, au lieu de vouloir tout faire, et généralement plus mal ? C’est quand même une abération que le budget de la culture est supérieur à celui de la justice !

    1. En paraphrasant, et même si attribuer la citation à Churchill est une erreur, « sans culture, à quoi sert la justice ? »

      1. personne ne parle de supprimer la culture: waren , à juste titre, semble uniquement contre les excès de la culture officiel étatique

        1.  » excès de la culture officiel étatique » deux pléonasmes en 4 mots, pas mal 🙂

  12. et les bombes larguées un peu au hasard loin de chez nous qui ne nous protègent de rien.

    Ce n’est exact. Les cibles sont choisies avec soin. Comment penser que l’on balance un missile à 100000 Euros au hasard ❓
    Et souvent des avions rentrent avec leur armement non utilisé.
    Même les russes ne le font pas : il y a toujours une cible militaire bien précise.

    Par contre, quand on peut voir, être saoulé avec les images du petit Ilan, mais que celles des enfants victimes de la promenade sont censurées, avec une telle asymétrie, il est inutile de se rebeller : abandonnons toute liberté immédiatement et soumettons nous aux bigots en tous genres :mrgreen:

    Les « rebelles », classons donc donc EI avec puisque on leur donne raison, eux ont le droit de se tenir près de civils, mais pas les militaires… Encore une asymétrie 🙁

    1. Merci de mentionner le dissymétrie de traitement par l’image entre Ilian ce petit d’immigrant noyé qui a fait fait le tour du monde, montrant que c’est mal de ne pas vouloir accepter les « migrants » (même si c’en était pas vraiment un, puisque son père rejoignait sa famille au canada) et :
      Un petit, mort dans la baie des anges, que l’on ne verra jamais dans nos journaux à sensation, car ce serait monter les gens contre son tueur et ses collatéraux et ça il ne le faut surtout pas… Élections 2017 obligent (?!)…

      C’est ce que les français semblent avoir bien compris en conspuant nos dirigeants après la minute de silence…

  13. Combien de mort sur les routes chaque années ? beaucoup plus que le terrorisme. Nous vivons la mondialisation, on est tous dans la même mayonnaise, les dirigeants que nous critiquions comme en Russie, commence à nous devenir familière .

    1. Avec les voitures auto-pilotées le nombre de morts sur la route va fortement descendre et il fort possible que dans les années à venir le nombre de morts par attentats sera largement supérieur au nombres de morts sur les routes.

  14. 3 464 personnes tuées sur la route en 2015, soit une hausse de 2,4 % par rapport à 2014.

    1. Et celles de Nice, en personnes par km parcouru, ça fausse les statistiques ou c’est juste que les statistiques sont mal utilisées ?

  15. « on peut difficilement reprocher à François Hollande de ne pas avoir su empêcher l’attentat de Nice. L’attaque au camion frigorifique est une première en France, et on voit mal comment elle aurait pu être évitée »

    affirmation un peu gratuite , rapide, et peut être fausse concernant ce lieu de rassemblement en particulier le 14juillet.
    (Si cela avait eu lieu un jour comme les autres,déjà plein de monde dans cet endroit, alors effectivement, on aurait pu s’en remettre à la fatalité.)

    un peu comme pour la protection du journal le plus menacé de france, qui en son temps n’a pas(ou peu) remis en cause la responsabilité du principal concerné: cazeneuve,

  16. Il m’inquiète de plus en plus que nombre de délinquants récidivistes se transforment en terroristes par opportunité et puissent sans trop de souci se procurer des armes et s’en servir de plus en plus contre la population et non plus entre bandes. Et en regard, que sous couvert d’état d’urgence, nombre de forces de l’ordre, auxquelles ont ajoute l’armée, aient également nombre d’armes immédiatement utilisables. Le pékin moyen que je suis a donc de plus en plus le sentiment d’être le dindon (plutôt le pigeon de foire…) en se trouvant complètement désarmé surtout en premier visé si, chose de la vie, je vais à un concert, prends le métro ou assiste à un feu d’artifices. En conséquence je milite fort pour le port d’armes. Cela n’empêchera jamais le déclenchement d’un massacre programmé mais, au moins,on aura un peu plus la possibilité de le limiter en durée et en victimes. Rien n’oblige notre pays à avoir la possibilité américaine d’acheter tout, depuis le flingue de poche jusqu’au fusil de guerre (et cartouches qui vont avec) juste avec sa carte d’identité. On doit pouvoir trouver un juste milieu. Enfin, rien n’interdit d’obliger les détenteurs à se former régulièrement sur le modèle suisse ou comme cela existe déjà quand vous êtes détenteur d’une licence de tir. Alors oui, cela peut générer des risques (mais quel pourcentage?) mais à l’aune des gains potentiels en cas de malheur, qui devient quand même récurrent, il me semble que c’est plutôt gagnant. Et nos braves gouvernants n’ont ils pas dit que l’on était en guerre?

  17. « Aux armes citoyens ! » nous dit la Marseillaise. Qui parle aussi d’un sang impute qui devrait abreuver nos sillons. Bon, la référence à l’hymne national n’est peut-être pas si bonne que ça…

    Ceci dit j’ai regardé avec surprise les, olies planches illustrées que nos gouvernants ont publiées l’année dernière pour expliquer au quidam l’attitude à avoir face à un terroriste :
    – s’enfuir en aidant si possible les autres à fuir aussi
    – se cacher si on ne peut pas fuir
    – prévenir la police

    Dans la même situation le gvt US a publié lui aussi ses petits dessins à destination du citoyen lambda. Sauf qu’il y a une quatrième option :
    – attaquer pour se défendre.

    Culture différente, j’en conviens. Mais c’est bien ce qu’on fait les deux jeunes américains dans le train l’an passé.

    Redonnons un sens des responsabilités aux citoyens de ce pays. Enseignons la defense active des l’école, les techniques de close combat de type krav magma au grand public. Enseignons les notions de risques, d’engagement. Éduquons à la vraie solidarité, celle qui est librement choisie, et pas celle du vivrensemblisme mou dont nous sommes abreuvés.

    Avec des citoyens responsables et libres, la liberté de port d’arme n’est plus un probleme.

    Pour finir, il est à craindre que nos gouvernants ne refusent indéfiniment toute évolution sur le port d’arme : je crains qu’ils n’envisagent que certains ne les utilisent contre eux !

    1. « Mais se défendre c’est être comme eux ! »

    2. Tout à fait quant à la Marseillaise.

      « le sang impur qui devrait abreuver nos sillons » est celui du Peuple, en opposition au sang pur de la royauté et des nobles.

      Je suis entièrement d’accord avec vous quant à la différence des conduites à tenir montrées dans les cartons. Notre Etat nous veut serviles et dociles comme des agneaux (à l’abattoir)

  18. Lettre à François,

    François, (*)

    Je suis réserviste ; 13 mois sous l’uniforme à apprendre le maniement des armes. J’ai donc écouté avec une attention particulière l’appel de ton Gouvernement à rejoindre la Réserve Opérationnelle, suite à l’affreuse tuerie de Nice.

    Ma décision face à cet appel est facile : cet appel n’est pas simplement idiot du point de vue tactique. Il est coûteux, et surtout dévastateur pour le moral de la troupe.

    Et n’est-il pas cynique de ta part de lancer un tel appel dont tu serais le seul bénéficiaire ? Car tu clameras sans doute que tu incarnes la levée en masse, l’unité nationale retrouvée, etc.

    Du point de vue tactique, tout le monde comprend, et pas seulement les militaires, qu’ajouter 10.000 soldats à ceux déjà déployés est inutile. Les attentats passés le montrent. Un homme en uniforme est immédiatement repéré et éliminé, comme l’ont été les deux policiers, pourtant bien armés, qui défendaient Charlie Hebdo. Face à une menace sporadique et dissimulée dans la population, déployer des régiments est aussi stupide que de poursuivre une guêpe avec un char d’assaut. Il faudrait mieux nous-mêmes nous transformer en essaim de guêpes.

    Pour un marteau, tout problème est un clou. Pour un homme politique français tout problème se résout par une nouvelle embauche de fonctionnaires. Renforcer une mauvaise solution, qui a déjà prouvé son inefficacité, c’est courant dans notre pays ; comme ajouter 60.000 professeurs au mammouth de l’Education national au lieu de la réformer. Mais c’est plus grave dans le cas de la sécurité. Car pour les militaires, l’évidente inefficacité du dispositif Sentinelle engendre frustration et déprime. C’est même le but avoué de l’EI, démoraliser et épuiser nos forces armées dans une vaine surveillance.

    Depuis des mois, trois miliaires traînent leur ennui au coin de ma rue. C’est dévastateur pour le moral de ces jeunes qui se sont engagés pour l’action et le service du pays, de se retrouver en marionnettes électorales. Les meilleurs quittent l’armée. Ou pire. L’opération Sentinelle a connu un suicide de soldat de plus, cette semaine.
    Les militaires le savent, des uniformes partout ça donne l’impression que l’Etat s’agite, mais ils ne peuvent pas empêcher les attentats.

    Mais politiquement, ça paye. La corrélation mathématique est stupéfiante : les seuls moments où ta popularité est remontée en flèche sont les derniers attentats (+1 point par dizaine de morts). Tu devrais donc bientôt remonter de 10 points environ. Problème, l’illusion est de plus en plus courte durée. L’idéal pour toi serait un gros attentat dans les tous derniers jours avant le scrutin de 2017… Tu n’en es pas maître, mais au moins, ces dépenses «vertueuses» te permettront de justifier de nouveaux dérapages budgétaires aux yeux de Bruxelles.

    Alors, évidemment, la solution n’est pas simple. Elle est sûrement multiple. Pour ce qui est de traquer les terroristes, le renseignement et l’infiltration relèvent du travail d’experts. Faisons-leur confiance.

    Pour ce qui est de notre propre défense, regardons ce que font d’autres. En particulier le pays le plus exposé au terrorisme, Israël.
    Parmi leurs décisions, permettre à une partie triée de la population (anciens militaires, gardiens d’écoles, etc.) de porter une arme en dehors de leurs heures de service, quand ils sont en civil. L’idée que n’importe quel quidam peut être armé est un cauchemar pour un terroriste qui monte une attaque. Une riposte peut arriver de partout, n’importe quelle étape de son plan peut échouer. Un échange de coups de feu, même sans neutraliser les terroristes, aurait laissé le temps à bon nombre des victimes du Bataclan de fuir.

    Il ne s’agit pas de recopier l’exemple US, ou quiconque-peut-acheter-une-arme-dans-une-épicerie (la réalité est en fait bien moins caricaturale). Mais ceux qui prônent la non-violence et donc l’interdiction des armes se trompent. Se laisser assassiner quand on est désarmé, ce n’est pas de la non-violence, c’est juste de l’impuissance.

    Le pays qui a le plus d’armes de guerre par habitant (la Suisse, 1 par foyer en gros) est le pays qui a le moins de victimes (0,7/100.000).

    Aucun terroriste ne perd son temps à aller demander un permis de port d’arme à la Préfecture. Parmi les victimes de Charlie Hebdo, le journaliste Charb pratiquait le tir sportif, à un bon niveau et légalement. Il se savait menacé et avait demandé pour sa protection une autorisation de port d’arme… qui lui a été refusée. S’ils s’adressaient à Charb, quels seraient les arguments de ceux qui prônent l’interdiction des armes, pour le convaincre qu’il valait mieux qu’il soit assassiné. Plutôt que d’avoir pu sauver sa vie et celle de ses amis. Idem parmi les victimes du Bataclan, deux policiers en civil. Désarmés car ils avaient fini leur service… des fois qu’un policier devienne fou à partir de 18h. La Loi a heureusement évolué depuis !

    Ceux qui disent que ce sont les armes qui tuent, sont surement persuadés que ce sont les stylos qui écrivent des mensonges, et les fourchettes qui font grossir.

    D’ailleurs, dans ton discours, François tu as dit : « cette nuit, un camion a foncé sur la foule avec l’intention de tuer, d’écraser et de massacrer ». Un camion avec des intentions de tuer ! Quand on pense à la pauvre personne qui était à bord, et qui n’a pas dû comprendre ce qui lui arrivait… Il est vraiment temps de faire un suivi psychologique des camions. Ou de les interdire comme les armes. Ha non, là ce sont les armes qui ont arrêté le camion… Compliqué.

    François, fais attention à tes mots : « Cette attaque, dont le caractère terroriste ne peut être nié… » : une forme passive, et une double négation en 10 mots. Bref on ne comprend pas pourquoi et qui, chercherait à nier quoi. Il paraît que face au terrorisme, tes propos sont « à la hauteur et dignes ». L’émotion légitime dans ces moments tragiques porte surement à l’indulgence car ce type de construction est plutôt typique de la confusion mentale.

    A bientôt, au prochain attentat, où tu nous répéteras que le dispositif va être renforcé, etc.

    Thierry L.

    (*) J’ai hésité à t’appeler Monsieur le Président et à te vouvoyer par respect pour la fonction présidentielle. Mais précisément, le respect que j’ai pour cette fonction, surtout avant qu’elle ne soit occupée par des guignols cyniques comme toi (car tu n’es pas le premier d’entre eux) m’incite à t’en différencier. Et ce n’est sans doute pas toi, photographié à l’arrière du scooter d’un gendarme, avec des croissants pour ta maîtresse, qui se soucie de l’image de la fonction.

    1. Pas sûr que le bolet de Tulle entende le message.
      D’autant que dans son dernier discours, il s’avoue être au service du monde …. rien que ça !
      Il semble que, comme la grande Jeanne, il ait entendu des voix pour lui intimer l’ordre de sauver le monde … il a décidé de faire don de sa personne …

  19. Cette article part très mal. Une attaque à la voiture belier a déjà eu lieu à Nantes et une autre à Strasbourg. Alors, prétendre que le mode opératoire est inédit est quand même osé. De plus, il ne faut pas une imagination débordante pour envisager cette possibilité. Quant à empêcher cet attentat, il aurait fallu évaluer correctement la menace et mobiliser les ressources nécessaires. Nous sommes quand même en plein état d’urgence. Nice est la 5ème ville de France la plus fréquentée par les touristes. La promenade des anglais à une renommée internationale et le feu d’artifice est très réputé. Compte tenu des critères recherchés par les terroristes, l’évènement était l’un des plus menacé après Paris. Il semble qu’une centaine de policiers étaient mobilisés pour assurer la sécurité, avec des moyens minimes pour une affluence de 30.000 personnes. A titre de comparaison, ils étaient 2500 à Paris pour une affluence de 500.000 personnes (sans compter les 10.000 policiers pour le défilé). Il est donc tout à fait légitime de reprocher au gouvernement une grande légèreté dans ce qui est quand même la raison d’être de l’état : La sécurité.

  20. En 2004 il y a eu plus de 300 morts à Madrid. À la suite de ce carnage, l’Espagne n’a plus engagé de troupes dans quel pays que ce soit hors mission de police dans le cadre des Nations-Unis comme par exemple en RCA ou au Mali.
    L’Espagne est depuis lors indemne d’art

    1. J’ai entendu une bonne remarque aujourd’hui :
      Intervenir dans les problèmes et conflits religieux des arabes au Moyen Orient aujourd’hui, c’est comme si l’Arabie Saoudite était intervenue pour régler le conflit en Irlande du Nord dans les années 80-90.

      1. … Pas de pétrole ni de gaz en Irlande. Ça change tout

        1. Cela n’avait pas trop gêné Kadhafi ❗

  21. Nous avons un port d’armes qui existe déjà: le permis de conduire un véhicule automobile.
    Il coûte quelques milliers de morts par an, contrepartie du droit de se déplacer.
    Un permis de port d’armes à feu, délivré sous contrôle technique et médical, ferait sans doute aussi des victimes innocentes mais c’est la contrepartie du droit de se défendre. Si l’état n’en veut pas, c’est évidemment parce qu’il redoute l’insurrection populaire, et plus encore quand elle est justifiée.

    1. Les hommes de l’Etat détestent les hommes libres. ils préfèrent les clébards dociles. Avec Hitler et lénine comme références en matière d’armes à feu, on est mal barré. La France de Hollande est la salle d’attente du fascisme.

  22. Bonsoir,
    J ai lu sur un forum tunisien que le pere du terroriste est une figure du parti Ennahdha à Sousse. Quelqu un peut il confirmer cette info? Si c est le cas pourquoi les journaliste n en parlent ils pas, c est quand même un point important pour comprendre la radicalisation soit disant tardive de cet homme.
    J ai lu également qu il aurait envoyé aux environs de 100.000€ à sa famille la semaine précédent sa mort. Est ce une ânerie? Si c est vrai je truve que ça fait un beau patrimoine pour un simple chauffeur livreur…
    Merci de m éclairer.

    1. J’ai lu la même chose sur des journaux anglais (au sujet du père et des 100,000€) et il semble bien que eux ont fait une enquête de terrain (y a des vidéos, des photos) contrairement aux nôtres qui boivent frais dans leurs bureaux climatisés en regardant le téléscripteur de l’Agence Française de Propagande.

    2. « J ai lu sur un forum tunisien que le pere du terroriste est une figure du parti Ennahdha à Sousse. Quelqu un peut il confirmer cette info? Si c est le cas pourquoi les journaliste n en parlent ils pas, c est quand même un point important pour comprendre la radicalisation soit disant tardive de cet homme »

      Euh quel rapport entre Ennahdha et la radicalisation du jeune homme?

      1. Peut-être que la communauté n’a pas intérêt à revendiquer l’appartenance d’un terroriste à son groupe ?
        Peut-être que toutes les déclarations des membres de cette communauté vis-a-vis de cet individu et tendant à l’exclure sont à prendre avec des pincettes ?
        Peut-être que le club de tir local n’a pas, de manière générale, intérêt à ce qu’il soit connu que le forcené local était membre du club, tout comme vous n’auriez pas intérêt à ce que le pé-dophile local porte le même nom de famille que vous ?

      2. Sérieux pas de lien pour toi? C est un parti politique et religieux plutôt radical donc moi je vois un lien. Ca a forcément eu une influence sur son éducation…ou pas 😉 Mais en tout cas c est une info que je donnerais si j étais journaliste, ca prête à débat selon moi.

  23. Attentat à Wurzburg en Allemagne : un malade mental attaque à la hache, 20 blessés.
    Et dire que l’Allemagne n’a jamais attaqué ni en Irak, ni en Syrie ni en Libye.

    Il va falloir, tout comme les armes, interdire les haches :mrgreen:

    1. Un Afghan de 17 ans, abattu par la police

      1. 3 blessés graves

    2. « Et dire que l’Allemagne n’a jamais attaqué ni en Irak, ni en Syrie ni en Libye. »
      Peut-être qu’en tant que membre de l’OTAN, l’Allemagne est vue comme alliée des USA.

      1. Oui mais alors « y en a des qui » nous expliquent ICI que les attentats mi-2005 en Espagne étaient dus à l’interventionnisme de ce pays et que maintenant qu’il s’est désengagé c’est normal qu’il n’y en ait plus, contrairement à la france.
        Pourtant l’Espagne est dans l’OTAN. Pourquoi ce qui est valable pour l’Espagne (pas d’interventionnisme = pas d’attentats) ne le serait pas pour l’Allemagne ?
        Je me demande combien de temps ceux là vont sortir du déni qu’en fait c’est tout l’occident qui est l’ennemi.

        1. Attentats en allemagne 3 bléssés graves, attentats en France 250 morts… Il y a une différence de traitement quand même…

          1. C’est un simple concours de circonstance, la demande d’armes n’a pas rencontré l’offre.

            1. Si votre argumentation se résume à ça, j’imagine que vous donnez raison?

              1. Donner raison à quoi, à qui svp ?
                A la différence de traitement ? Je n’en vois pas, le traitement est proportionnel au nombre de morts… quoique je me demande ce que l’on peut appeler traitement de l’information dans un pays (Allemagne) qui a fait l’impasse sur 4000 agressions sexuelles et viols pour ne pas stigmatiser ou à un pays (France) qui pour enquêter sur la possibilité de tortures au bataclan a simplement oublié de convoquer les médecins légistes devant sa commission et s’en est remis à des ouï-dire pour rejeter des ouï-dire (!).

                Mais le sujet de mon commentaire n’était pas là. Il était dans le fait que les attentats ne sont pas fonction de l’engagement, ou pas, des pays au M-O, bien que ce soit un facteur aggravant, mais tout comme l’est aussi la taille de la communauté dans le pays.

  24. Je ne suis pas du tout d’accord avec vous sur fait que l’attentat était inévitable.

    1) on est en état d’urgence, les rassemblements de foules auraient dû être interdits, sinon très sécurisés, ce qui n’a pas été le cas.

    2) que faisait un camion de 19T sur la promenade des anglais à cette heure et de surcroît franchit allègrement la route pour aller commettre son horrible forfait?

    3)A quoi servent donc ces 10 000 soldats de la force Sentinelle, sinon parader dans les rues, ça rassure mais ça n’évite aucun attentat, même pas contre eux mêmes (voir les 3 soldats agresses à l’arme blanche)

    Je pense qu’il y a bel et bien une volonté de communiquer et de bénéficier des retombés politiques de ces attentats au lieu de faire ce qu’il faut pour les en empêcher.

    1. Et si c’est pas la promenade des anglais ce sera un camion ou une voiture qui montera sur un trottoir et raflera 20 piétons, ou qui défoncera une file d’attente d’un cinéma, d’un péage autoroutier ou dans une station service… c’est inévitable.
      Le faire croire (que c’est évitable) c’est un argument de campagne électorale

      1. C’était parfaitement évitable le 14 juillet lors du feu d’artifice sur la promenade des anglais car la date et le lieu représente tout ce que recherche les terroristes : Un événement symbolique dans un lieu très touristique et mondialement connu. Un responsable de la sécurité normalement constitué aurait du être en mesure de prévoir une menace très sérieuse. Maintenant, il est sur que la même chose se produisant à Salbris ou Mulhouse est difficilement prévisible. Après, il faut disposer des ressources humaines et matérielles pour mettre en place un dispositif adéquat. La multiplication des manifestations et la protection de l’Euro et des fan zones n’ont probablement pas permis d’affecter des ressources suffisantes. Comme toujours, il faut faire des choix (annuler le feu d’artifice, fermer des fan zones, annuler l’Euro, abandonner la loi travail, etc…) et ça n’a pas été fait. Qui trop embrasse, mal étreint.

        1. … ou simplement ne pas faire croire que des lois protègent, car c’est bien ce que FH avait dit ce 14 juillet : l’arsenal législatif va nous permettre de mettre fin à l’état d’urgence. Arsenal… c’est comique.
          Si vous vous promenez dans la jungle vous serez nécessairement plus attentif à votre environnement que dans une forêt de Salbris. Votre sécurité c’est avant tout votre affaire. La période que nous avons passé durant ces dernières décennies était tout simplement exceptionnelle : l’état normal c’est l’insécurité, depuis toujours. Celui qui vous dit le contraire vous ment.

          1. @sam player
            « ne pas faire croire que des lois protègent, »
            Exactement ! La loi c’est une assurance ! Et comme les assurances, elles ne protègent pas, elles assurent. L’assurance habitation n’empêche pas les cambriolages ou les innondations. Le Code Pénal peut faire un bon gilet pare-balle, à la limite.
            Quant à la sécurité, elle n’existe pas. L’Etat nous promet et nous vend un concept qui n’existe pas.

            1. Le Code Pénal peut faire un bon gilet pare-balle, à la limite.

              Avec le temps, ils devient de plus en plus efficace 😉

  25. Le problème de l’Etat c’est que la solution pour contrer les terroristes est d’armer la population la population mais que cette mesure est aussi celle qui permet de contrer l’Etat. L’Etat c’est des terroristes qui ont gagné. Leur proximité naturelle avec les terroristes est supérieure à ce que l’on croit.

    1. « L’Etat c’est des terroristes qui ont gagné »
      Ce n’est pas Bouteflika qui vous contredira 🙂

    2. « Le problème de l’Etat c’est [………….] l’Etat. »

      Y avait du emplissage qui servait à rien dans votre phrase, un acte manqué ?

    3. Donc plus d’Etat plus de terroriste? lol

      1. Vous êtes allé à l’école Laza-rius ?
        A => B n’implique pas que B => A ; ni que nonA => nonB

        1. Tiens le tout-puissant philosophe-savantissime-enc…de-mouches a encore frappé !

      2. Comme le souligne SAM votre réponse est un sophisme. Neanmoins je peux vous dire que:

        L’Etat profite du terrorisme (extension de ses pouvoirs et fonctionnaires plus puissants que jamais)
        Les armes qui permettent de luter efficacement contre le terrorisme permettent également de lutter efficacement contre l’Etat

        => Objectivement l’Etat n’a pas grand intérêt à lutter efficacement contre le terrorisme en laissant la population s’armer. Au contraire affaiblir la population la rend addict de l’Etat, facile à soumettre et facile à cibler pour les terroristes qui donnent une raison d’être à l’Etat qui met son nez partout par rapport à l’Etat minimal.

        Comme le terrorisme n’empêche pas els politiques de se faire réélire, il n’y a que peu d’incitation à prendre le problème de manière froide, objective et désintéressée.

  26. Nous voyons surtout des manquements graves à une politique de sécurité. Sachant que les terroristes passent à 90% par la case délinquance, il serait judicieux que les renseignements généraux soient informés des méfaits des condamnés et qu’ils les fichent comme terroristes potentiels. Sauf si la guéguerre des polices sévit encore…Ensuite sachant que le parcours trafics, armes, prosélytisme, terrorisme est quasiment une norme, il faut nettoyer les banlieues qui regorgent d’armes de guerre. Comment ? D’abord, on ne demande pas l’autorisation aux lobbies de tous poils, à l’Europe, à l’Onu et autres freins sécuritaires. On veroouille un quartier ; on fouille tous les appartements, tous les locaux, tous les réduits, et on ramasse deux tonnes d’armes, plus une tonne de drogue laquelle sert à acheter ces armes. Et on fait cela dans tous les quartiers que la gauche appelle sensibles. On se demande pourquoi sensibles. Pour ne rien faire ? Pour ne pas amalgamer, pas faire de vagues, pas stigmatiser ? Pour finir par enterrer des centaines de victimes d’attentats, et pleurer dans les médias ?

    1. @walkyriegravatar
      bonjour,

      je n’approuve pas ton idée même si je peux la comprendre. La grande majorité des personnes qui habitent ces quartiers sensibles sont des gens tout à fait sans histoire. J’ai moi-même vécu dans ce genre de quartiers sensibles et j’aurais vraiment pas aimé que la flicaille boucle le quartier et fouille mon appart’, ma cave, ma bagnole et me menotte avec toute la délicatesse et toute l’humanité dont elle fait preuve. Ca fait très « raffle » et c’est pas joli. Pour ce faire, il faudrait que les flics sortent tous les habitants (hommes femmes, enfants, bébés) des blocs et les regroupent sous la surveillance armée (évidemment) d’un groupe, puis d’autres groupes iraient faire les fouilles. Non, décidément je n’aime pas cette idée.

    2. Walkyrie vous vous êtes trompé de site.

    3. Libéralisez la drogue : vous coupez l’herbe sous les pieds des trafiquants. Vous n’attrapez que ceux qui n’ont leur bordereau de taxes payées. Comme avec le vin ❗
      Qui ira risquer son pognon légalement gagné pour trafiquer des armes ❓
      Vous libérez de la place dans les prisons, de quoi faire appliquer sérieusement les peines prononcées, pas comme la mascarade actuelle.

      1. @MichelC
        Ou comme avec les clopes !
        Libérisons la drogue ! On pourra aller se fournir pour moins cher au Pays-Bas comme on va en Espagne ou en Andorre pour les clopes. Les nordistes auront l’herbe, et les sudistes le tabac. Si le prix est aussi haut que pour le tabac, il y aura du trafic, comme celui des paquets de cigarettes en provenance d’Espagne ou d’Andorre.
        Je ne suis pas contre la libérisation de la drogue (laquelle, l’herbe, la Marijuana ? l’héroïne ? ou autre) je suppose que vous parlez du canabis. Certes cela couperait les revenus des « dealers » actuels, et permettrait à l’Etat d’engrenger de la TVA. Il suffirait de l’intégrer avec les lois sur les alcools, non ?

        1. Il y aurait sans doute du trafic, surtout si l’état se montre gourmand en taxes, comme le montre l’exemple du tabac.
          Mais on descendrait de plusieurs crans dans la violence, et je trouve cela important.
          On pourrait commencer par les drogues douces. Puis observer et réfléchir aux autres produits. Faire comme au Portugal, ou le consommateur doit passer devant le psy spécialisé, une fois par année. Aucune augmentation de la consommation de drogues au Portugal.
          Dans le fond, chacun doit rester libre de ce qu’il fait, du moment qu’il reste responsable.
          Actuellement, on est dans le « je n’ai plus de PQ, mais que fait l’état, c’est troporrible ».
          Une cure de désintoxication, cela coûte tant, avec une part non négligeable pour la pomme du fautif.

          1. @MichelC
            « Dans le fond, chacun doit rester libre de ce qu’il fait, du moment qu’il reste responsable. » Exactement. Et comme nous sommes dans le « je n’ai plus de PQ, mais que fait l’état, c’est troporrible » pour vous paraphraser la responsabilisation de chacun est une hérésie chronique en France. L’Etat a réussi à nous rendre dépendant de lui, et ne plus pouvoir penser par nous-mêmes, alors que nous devrions être non-dépendant de l’Etat. Le paradoxe c’est qu’on lui demande du PQ quand on n’en a plus, mais que celui qu’il nous fourni irrite nos séants.
            Au Vénézuela, il n’y a plus de PQ et la c’est trop horrible, l’Etat n’en a plus. L’Etat n’a plus grand chose.
            Ce sont d’autres débats.
            Bonne journée.

            1. Bonne journée à vous aussi.

  27. Et si on commençait par des mesures simples et digne d’un état en guerre ?
    Rétablir le contrôle aux frontières/avion/bateau etc.
    Rétablir la double peine pour les étrangers délinquants (voir le fait divers à Uzès aujourd’hui)
    Armer en conséquence nos forces de l’ordre
    Durcir très fortement les lois contre les amis des terroristes (fourniture d’arme, passage en syrie, hebergement etc.) Cela doit faire très mal.
    Taper très fort sur tout comportement non conforme aux lois de notre pays laïques, comme le port de la burqa etc.
    Obliger les lieux publics à utiliser des services de sécurité armés. Si un terroriste attaque un parc d’attraction (par ex) il y trouvera actuellement une résistance ridicule et un nombre impressionnant de personnes à tuer.
    Faire appel a des experts de pays en guerre (israel etc.) afin de mettre rapidement en place certaines règles pour les rassemblements

    Je ne comprends ni n’accepte que mes 4 premières propositions ne soient pas déjà en place…

    1. Apparemment vous êtes le seul à citer Israel, y a t-il eu dans cet état plus de 240 morts depuis 2012?, ce pays vit en état d’urgence réel et ne fait pas semblant, en tout cas pas en fêtes permanentes comme nous le vivons.

  28. Ce fantasme d’une sorte « d’équilibre de la terreur catallactique » des « libéraux » me fascine. Ce qui se passe quand les armes sont en libre circulation, et ça s’observe dans tous les conflits, c’est la course à l’armement entre les différents camps, les civils, armés ou pas, finissant en général par perdre.

    1. Bonjour Facts

      Je vous rappelle que dans les années 70 les mouvements pacifistes étaient tenus en sous-main par Moscou, et incitaient au désarment à l’ouest (bien entendu).
      Toutes les dictatures, tous les mouvements de pensée anti-libéraux veulent des citoyens désarmés, mais leur police armée.

  29. 1 – « Malgré ce que certains de ses plus farouches opposants pourront affirmer, on peut difficilement reprocher à François Hollande de ne pas avoir su empêcher l’attentat de Nice. L’attaque au camion frigorifique est une première en France, et on voit mal comment elle aurait pu être évitée. »
    >>> Regardez comment les Brits et les Israeliens protegent les perimetres de securite depuis des annees. L’attaque au camion fou est connu depuis des lustres (depuis le Liban des annees 80) et cette option si elle n’a pas ete envisagee lors des briefings precedants toutes manifestations et rassemblement populaires de masse temoigne d’une incapacite totale a assurer la securite des citoyens.
    2 – « les services de renseignement du monde entier récoltent depuis des années ne permettent de déjouer les attentats. De leur propre aveu, ils collectent trop d’informations sur tout le monde pour savoir quoi en faire : après chaque attentat, ils constatent qu’ils connaissaient les terroristes mais n’ont rien vu venir. »
    >>> Vous etes d’une naivete affligeante. Les moyens de surveillance sont extremement efficaces (voir les produits que les entreprises de tech vendent aux dictatures africaines, il vous suffit de telecharger les brochures et les PPT de ces entreprises sur Wikileaks ou de lire les sites specialises avec le navigateur Tor) et dire qu’on ne sait pas quoi en faire alors que les outils sont incroyablement performants et delivrent l’info en temps reel, c’est vraiment boire la soupe indigeste BFM / Gouvernement a grande lampees. La technologie permet deja de predire le comportement des individus a l’avance (facon Minority Report). Je vous conseille d’aller chercher l’info la ou elle se trouve et d’arreter d’etre aussi naif…

    1. Bonjour KFC

      Si vous êtes un cador de la sécurité, allez postuler au ministère de l’intérieur, ils cherchent des mecs de votre calibre.

      1. @gillib commentaire parfaitement inutile.

        1. Certes, mais cela m’a fait rire.
          J’adore les ‘spécialistes’ sur le net.

          1. Moi les « specialistes » du temps a perdre et les botteurs en touche m ennuient profondément.

  30. Le problème est-il que les Français non armés n’aient pas pu jouer les héros en stoppant le camion ? Ou bien qu’un groupe ait mis sur pied cet attentat faute de meilleur perspectives dans la vie ?

    Imaginer apaiser une société en lui mitant dans les mains un générateur de violence c’est comme pisser dans un violon pour en sortir une symphonie.

    1. Ah ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu ici un « célafotalasociété »

    2. @Xigane
      Bonsoir
      Pour petit rappel, un homme sans arme, a essayé d’arrêter le chauffeur meurtrier armé d »un pistolet. A-t-il « joué » au héro ? Aurait-il encore plus « joué » s’il avait eu une arme, et donc un peu plus de répondant face à un homme armé, relativement bien protégé par la cabine ? Aurait-il été un « cowboy » s’il avait stoppé le conducteur dans sa course ? Vu qu’il était dans le sillage du carnage, devait-il rester sagement sans rien faire ?
      D’autres personnes ont sauvé d’autres personnes, sans même les connaître. D’autres ont sacrifié leur vie pour sauver femme et enfant. D’autres ont porté secours comme ils ont pu. Ont-ils « joué » ? Pour être un peu plus cru, un autre homme, armé, qui arrive à la hauteur de la porte conducteur, somme (ou pas) le chauffeur de s’arrêter, lui tire dessus une fois ou plus, et le « neutralise » (comme disent les Forces de l’Ordre). Pensez-vous vraiment que risquer sa vie pour protéger autrui, c’est « jouer les héros » ? Alors toutes nos Forces de l’Ordre sont payées pour « jouer au héro ».

      Le problème c’est qu’il y aura toujours des gens malintentionnés et malveillants et qui agiront de toute manière même dans les sociétés les plus paisibles. Les armes ne disparaîtront pas par magie, car les gouvernements voudront toujours les posséder, donc il y aura des fabriquants. Vols, trafics et autres apparitions magiques dans les mauvaises mains feront que les gens aux sombres desseins seront, eux, toujours armés. Et puis, un bâton cloûté donne un avantage certain à celui qui l’a, face à celui/celle qui n’a rien. (Episode des « Simpsons » dans lequel Liza réussi à éradiquer les armes de la planète. A la fin les deux extra-terrestres verts, viennent sur Terre armés de bâtons cloûtés et sèment la panique. Très bon épisode et très drôle) Il y aura toujours des personnes que les règles de toutes sortes emmerdent profondément, et qui ont la volonté d’emmerder et de nuire aux autres. Et ceci n’est pas la Liberté.

      Une arme à feu n’est pas un « générateur de violences ». Si c’était le cas, avec 3 millions d’armes recencées en France, nous serions dans une belle panade. Alors avec 20 millions estimées ! Pwhah ! C’est la fin du monde ! En plus avec plus de 3 millions de chômeurs patentés ,sans perspectives d’avenir, on serait pas dans la m…e suivant votre phrase. La Suisse et la Finlande devraient être des enfers sur Terre. Alors les U.S.A avec 300 millions d’armes estimées !? Comment se fait-il qu’il y ait encore 315 millions d’américains ?
      Le port d’arme n’a pas vocation à « apaiser la société ». Le port d’arme a pour vocation d’apporter une option de plus quant à la protection personnelle, laquelle consiste surtout à composer le « 17 » et à aller porter plainte si on en est encore capable. (après avoir dit : « Pas taper ! Pas taper ! Voilà prenez mon porte-feuille ! Chérie, fais ce que demande le monsieur, et dis bien que tu n’es pas consentante, sinon on pourra pas porter plainte ») ! Si une personne peut se protéger/se défendre, elle peut alors faire de même pour autrui. Le terrorisme n’est pas le seul cas de figure criminelle en France.

    3. « Le problème est-il que les Français non armés n’aient pas pu jouer les héros en stoppant le camion ? Ou bien qu’un groupe ait mis sur pied cet attentat faute de meilleur perspectives dans la vie ? »

      Non. Le problème c’est que les victimes n’ont pas pu jouer à faire semblant de mourir pour qu’un commentateur comme vous puisse espérer briller deux minutes sur le net en attendant la claque des lavés du cerveau habituels…

Les commentaires sont fermés.