Tract controversé : la CGT tape sur les CRS

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

Tract controversé de la CGT sur les CRS

Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, CC-BY 2.0

Le tract controversé de la CGT déclenche les passions

Une affiche CGT dénonçant les violences policières, avec le tact et la délicatesse bien connus de la garde avancée de la défense des prolétaires, a fait le buzz. Philippe Martinez, le secrétaire général de la centrale syndicale, a finassé en regrettant, sans condamner.

J’y vois surtout un écho de la lutte entre les tyrannosaures mal remis du discours de Khrouchtchev dénonçant les crimes du camarade Staline et les stégosaures accrochés aux luttes cornes contre cornes (pour comprendre, chercher « stégosaure ») contre le patronat-diplodocus, ravis de se déchirer sur le corps pantelant du khomeryx.

En étant plus sérieux, ayant côtoyé pour des raisons de divergences politiques les gros-bras des services d’ordre de la CGT, je ne peux que m’amuser de voir les petits chéris s’inquiéter en filigrane du sort des manifestants boutonneux qui ont récemment envahi quelques ruelles, poussés par un printemps précoce. Ah, la belle époque où les casseurs CGTistes poursuivaient les casseurs gauchistes en marge des manifs… Comme quoi, les effets du El Niño tiennent de ceux du battement d’aile du papillon…

La CGT dans une impasse

La CGT est dans une impasse, maigrissant à vue d’œil au fil des congrès et des manifs, incapable d’élaborer une quelconque doctrine, sauf les dérives d’un marxisme moribond. Concurrencée par la CFDT qui revendique 800 000 adhérents, la vieille Confédération est condamnée au déclin, incapable de s’adapter à l’économie de marché, ayant été créée au départ pour être la courroie de transmission du PCF. Seul espoir de survie des syndicats les moins attractifs d’Europe (7% d’encartés), les subventions massives de l’État qui participe à l’incapacité de nos élites à penser un monde nouveau, libéral.

  1. Ce tract est en ligne direct avec ce qu’écrivaient les cocos dans les années de la 4ème Internationale:
    « https://www.marxists.org/francais/barta/1944/11/tract_110844.htm »
    « ..avec l’aide de la police, corps spécialement dressé, et de l’armée, séparée du peuple et encadrée par le corps des officiers réactionnaire, il (l’état) veut maintenir l’ordre bourgeois et l’esclavage des travailleurs »

    Ou encore pour le groupe « Révolution Permanente » de Lutte Ouvrière:
    « l’Etat bourgeois assume très bien sa responsabilité, qui est centralement de maintenir l’ordre bourgeois raciste. Laguiller a bien mis en avant une série de revendications comme des classes de 12 élèves, etc., ce qui est bel et bon, mais LO refuse de reconnaître l’oppression spécifique de ces jeunes en tant que descendants ‘non blancs’ de peuples ex-coloniaux, traités comme des être humains inférieurs., etc…etc… »

    C’est ce qui me dégoute dans l’attitude de P. Gattaz chez on ONPC, samedi dernier: on devrait leur rentrer dedans, les traiter de gangsters… au lieu de ça on ne voit des accommodements raisonnables, des attitudes de collabos.

  2. La CGT, comme le PC, pense qu’il est bon de faire à gauche toute dans sa communication.
    Les communistes, enfin leur élite dirigeante, aiment les intellectuels, les artistes, la provocation et pensent qu’un peu de discours libertaire fait parfois du bien.
    Mais rassurons-nous, ce syndicat, comme son papa le PC, parti stipendié (de l’URSS et aujourd’hui des aides de l’Etat), coule tout autant doucement que sûrement.

  3. Si les merdias faisaient leur boulot de journaliste, non pas tel que formés à sciences pipo, ils rappelleraient par qui, quand , pourquoi a été crée la CGT, bras armé du PCF pendant la guerre froide. Il serait bon de la rappeler, notamment son rôle très actif pendant les guerres dites de « décolonisation ». Et pourquoi elle sévit surtout dans les administrations susceptibles de paralyser le pays en cas de conflit (transports, education, energie, etc.).

  4. Avant de vouloir chapitrer les CRS, la CGT ferait bien de faire son propre examen ! Ce « syndicat » est loin de protéger les travailleurs contre le chômage … Elle fait très exactement le contraire !!!

  5. la ruine de la france commence par le communisme depuis une bonne soixantaines d années
    intolérable de nos jours

  6. La CGT aime les fouteurs de merde, c’est une méthode qui lui permet de se cacher derrière un Paravent de (in)sincérité avec lequel elle peut,se dissimuler.

  7. Juste pour dire comme ça… Les Stegosaures n’avaient pas de cornes..! 😉

Les commentaires sont fermés.