La Bavière met un frein à l’énergie éolienne

Publié Par Auteur invité, le dans Énergie et matières premières

Par Pierre Gosselin.
Un article de No Tricks Zone

Photo: wind park in Lower Saxony, for illustration only, Philip May, CC BY-SA 3.0.

Photo: wind park in Lower Saxony, for illustration only, Philip May, (CC BY-SA 3.0).

 

La radio bavaroise, Bayerischer Rundfunk (BR), a remis un rapport sur l’énergie éolienne dans l’État du sud-est, fameux pour ses Oktoberfest, dirndls et lederhosen. Il apparaît qu’un frein a été mis à l’industrie de la pollution panoramique.

La Bavière abrite également certains des paysages les plus idylliques du pays. Mais, malheureusement, les « Verts » allemands ont fortement incité à l’industrialisation de ce précieux trésor naturel, le tout dans le but de sauver la planète. Ils ont proposé la construction de dizaines de parcs éoliens avec des turbines de 200 mètres de haut à travers tout le pays.

Au tout début, les éoliennes étaient considérées comme une sorte de nouveauté et de nombreuses communautés ont même fait du lobbying pour les obtenir. Cependant, à mesure que les parcs d’éoliennes ont poussé à travers le pays, les gens se sont réveillés face à la destruction de l’espace naturel et à l’inefficacité globale causées par cette énergie. Aujourd’hui le rapport de la BR nous dit qu’on arrive à un tournant : les parcs d’éoliennes ne sont plus les bienvenus. Ils sont trop moches, bruyants, inefficaces et c’est seulement une minorité qui en profite, au détriment de la majorité.

Le rapport de la BR présente le village Bavarois d’Obbach, où un parc d’éoliennes comportant 5 turbines de 200 mètres de haut a été installé à seulement 800 mètres de distance. Malheureusement pour le village, le parc a été approuvé avant que la règle allemande 10-H ait été adoptée, et la construction s’est poursuivie, au grand dam des résidents du village. La règle 10-H stipule que les turbines doivent être éloignées d’une habitation à une distance de 10 fois leur hauteur. Si cette règle avait été adoptée plus tôt, il n’aurait pas été possible de mettre en place le parc et les habitants d’Obbach auraient évité l’horreur et le bruit.

Une habitante, Andrea Lettowsky, confie à la BR :

« Pour moi, je continue à penser à quel beau paysage avec des champs ouverts c’était, et maintenant c’est une zone industrielle ».

C’est à peu près le sentiment qui s’est propagé à travers l’Allemagne, et avec la règle 10-H, la Bavière ouvre la voie à la résistance croissante du pays à la destruction du paysage par une énergie éolienne inefficace. 300 initiatives citoyennes se sont déjà formées pour résister à la construction de nouveaux parcs à travers le pays. En outre, de récents rapports nous apprennent que l’État allemand est sur le point de réduire ses dépenses en matière d’énergies renouvelables, visant une limite de 40 à 45% de la totalité de son alimentation énergétique d’ici 2025 selon le Berliner Zeitung.

La BR rapporte que, bien qu’il soit trop tard pour Obbach, la nouvelle règle 10-H est bien accueillie et donne maintenant aux communautés le pouvoir d’arrêter les projets de parcs d’éoliennes qui sont agressivement réclamés par des investisseurs extérieurs aux poches profondes. Même s’il est regrettable que le parc n’ait pas pu être stoppé, Lettowsky est optimiste sur le fait que d’autres le soient ailleurs. Le rapport de la BR conclut :

« Le fait est que la règle 10-H et la résistance des citoyens ont quasiment mis un frein à toute nouvelle construction de parc éoliens en Bavière ».

En effet, grâce à des États tournés vers l’avenir comme la Bavière, la vague des énergies renouvelables est en train de changer pour le mieux.

Traduction par Contrepoints de Success ! German State Of Bavaria “Puts Brakes On” Wind Energy, Industrialization Of Rural Landscape.

  1. ils se réveillent enfin… mais cette loi est bizarre , elle interdit trop prés de habitations mais interdit de fait de construire des habitations sur les terrains proches d’une éolienne , cette loi est destructrice de richesse: les éoliennes devraient tout bêtement être interdites pour cause de pollution sonore et visuelle et de dévalorisation des terres environnantes

  2. la moitié des éoliennes en france ne sont pas reliées au réseau électrique ; ( le canard enchainé )

  3. Magnifique photo illustrant l’hiver écologique et la folie des hommes : des arbres modernes de béton, d’acier et fibre de carbone, sans feuillage, au milieu d’un désert aride …

    1. Aride? Nombre de peuples remercierait le ciel pour une terre comme celle-là; bien labourée et ensemencée ! Besoin de lunettes?

  4. – En France, c’est la règle des 500m, alors que dès le début de l’éolien, des gens sensés avaient demandé la règle des 10-H. Or celle-ci n’avait pas reprise dans la loi.
    – En France, aux Parlements, l’amendement de 10.000m pour protéger les monuments historiques a été démantelé par eelv ( les bras armées des grünen allemands qui ont justement massacré la bavière)

    Bref, la vague arrive chez nous, et ils ne reste que les citoyens pour la casser … … alors qu’une minorité surfe dessus via les subventions …

  5. @xc
    C’est bien connu, Le Monde, journal du camps du bien est le porte parole de la vérité vraie. Les pages planètes sont à encadrer : les éditions couvrant la COP 21 sont collectors.
    En attendant, l’Europe découvre l’inanité de cette filière:

    http://www.nltimes.nl/2016/04/14/hundreds-dutch-green-energy-windmills-operating-loss/

    http://www.lesechos.fr/27/11/2012/lesechos.fr/0202413623497_les-eoliennes-allemandes-tournent-de-plus-en-plus-dans-le-vide.htm

    D’autres pays vont suivre ou ont déjà stoppés les frais. Mais pas en France. La situation décrite par le Canard confirme bien que les promoteurs éoliens se fichent totalement de produire de l’électricité. Il s’agit essentiellement de défiscalisation et d’optimisation fiscale à grande échelle. Avec l’appui des idiots utiles (les écolos) et la complicité des élus EELV:

    Panama Eoliens Papers dans nos campagnes.
    http://www.lecolocritique.fr/les-dernières-contributions/

    1. On ne va pas supprimer Foucart, ça ne se fait pas en démocratie. Alors faisons en un député. Il sera à peu près neutralisé.

  6. C’est très bien ça. Les Allemands ont fait des conneries avec le nucléaire et les éoliennes, mais ils ont une supériorité sur nous : ils commencent à le reconnaitre alors que nos ecolos à nous camperont encore sur leurs vieilles lunes dans 2 générations.

Les commentaires sont fermés.