Front National : un moyen simple de limiter sa nuisance

Publié Par Emmanuel Bourgerie, le dans Politique

Par Emmanuel Bourgerie.

Meeting du Front National le 1er mai 2012

Meeting Front National 1 mai 2012 credits Blandine Le Cain (CC BY 2.0)

Marine Le Pen a réussi un exploit politique : transformer un parti de réactionnaires poujadistes en une machine de guerre politique qui attire un électorat de plus en plus large. Il y a bien des raisons d’être inquiet de la montée fulgurante du Front National, et toutes sont plus ou moins pertinentes, mais il y a une critique que l’on entend pour ainsi dire jamais.

Le programme du Front National n’est pas juste un ramassis de poncifs anti-économiques populistes, c’est aussi un texte inquiétant pour quiconque est préoccupé par les idées de séparations des pouvoirs et de respect des libertés dans une démocratie. Il n’est pas étonnant donc que la majorité de la classe politique se contente de les dénoncer comme anti-républicains. Non seulement ils n’osent pas avouer qu’au fond, le Front National n’est que la version « hardcore » de leurs propres idées, mais aucun élu ne serait prêt à restreindre les pouvoirs dont il jouit pour garantir que quiconque de « non républicain » ne puisse en abuser dans le futur.

Bien plus qu’anti-républicain

Quelle est la seule façon de s’assurer que le Front National ne ferme les frontières françaises au commerce international ? Une fois que l’on accepte l’idée que le gouvernement peut régenter le commerce, instaurer des tarifs, interdire les produits d’une certaine provenance, quelle est la garantie que Marine Le Pen, au pouvoir, ne pourrait pas utiliser ce même pouvoir pour couper la France du reste du monde et fermer toutes nos routes d’échange ? Le pouvoir d’aller micro-gérer le commerce est le même pouvoir que celui de nous ostraciser. Ce n’est qu’une question de degré d’application du même outil.

De même, comment peut-on s’immuniser contre les alchimistes monétaires qui, aveuglés par l’idée que la richesse d’une nation provient de l’argent et non l’inverse, pourraient transformer la France en désastre inflationniste ? Lorsque l’on passe son temps à critiquer l’indépendance de la banque centrale européenne, et que l’on rêve d’une planche à billets aux ordres du gouvernement, peut-on ensuite critiquer le Front National pour vouloir, finalement, défendre la même idée ?

Peut-on sincèrement s’opposer à la volonté du Front National de drastiquement réduire l’immigration, lorsque leur argument est qu’il faut préférer « les talents qui permettront le rayonnement de notre de pays et l’innovation » ? Ce n’est, encore une fois, rien d’autre qu’une application très stricte de mesures déjà en place, et d’une logique qui est déjà ancrée dans les cerveaux du reste de la classe politique. Si l’on croit que l’immigration non qualifiée est une menace pour l’économie française (ce qu’elle n’est pas), Marine Le Pen ne fait que poursuivre cette idée jusqu’à sa conclusion logique, et ne fait que durcir des outils législatifs déjà présents.

Désarmés face au FN

Malheureusement, n’attendez pas de la part des politiques beaucoup plus que des vagues condamnations et des insultes vides de sens. Difficile en effet de critiquer une formation politique qui veut utiliser les pouvoirs des institutions existantes pour appliquer des idées qu’au fond vous êtes bien incapables de critiquer. La classe politique n’est absolument pas intellectuellement armée pour lutter contre le Front National, puisque ce n’est rien d’autre que la caricature d’elle-même.

Le seul rempart contre le Front National est de s’assurer que, dans l’éventualité où il accède au pouvoir, ce pouvoir soit restreint au point d’empêcher toute nuisance, et que le gouvernement ne puisse s’octroyer de nouveaux pouvoirs avec un vote simple de l’assemblée nationale. En d’autres termes, faisons en sorte que Marine Le Pen, même si elle était élue, soit limitée à des gesticulations et des réformes marginales. Le problème est que pour ce faire, il faudra convaincre des oligarques dont l’ego, et accessoirement le salaire, dépendent directement de ce pouvoir et leur demander de scier la branche sur laquelle ils sont confortablement installés. S’il y a une critique du Front National que vous n’entendrez jamais de leur bouche, c’est la suivante :

Personne, élu(e) ou non, ne devrait posséder le pouvoir de mettre en œuvre ce que le Front National promet de faire.

Sur le web

  1. C’est exactement cela : «Marine Le Pen ne fait que poursuivre cette idée jusqu’à sa conclusion logique»

    Le Front National n’est que la conclusion logique des idées des partis qui se sont succédés au pouvoir : le jacobinisme (État fort et centralisé).

    1. Le propre de la malédiction française, c’est le bonapartisme, qui n’est qu’une forme de tyrannie de la majorité.

    2. René de Sévérac

      Xavier, vous avez raison !
      L’UMPS veut participer (si peu que ce soit) au Village Clobal dont rêve l’Amérique (et Attali).
      Le FN (épaulé par son aile socialiste -attention, je ne parle pas du club d’Holland’ouille) préfere une approche « jacobine » où le rêve d’exister en tant que Nation prospère et harmonieuse faisant envie au monde comme par le passé. Bref, refaire le monde harmonieux de nos pères !
      Si on doit se casser la gueule (ce qui n’est pas exclus), ce sera avec panache.
      Quand on voit nos « enfants » sur la place de la République préparant le Grève Générale …
      on ne peut que s’inquiéter !

  2. Poncifs, présupposés et traitement discriminatoire,voilà ce que comporte cet article qui prétend vouloir interdire à un parti de mettre en oeuvre son programme.
    Il faut donc rappeler que notre pays a une Constitution et un régime de contrôle de la légalité des lois et des décrets. Qu’il est soumis à des textes ou conventions supra-nationaux. De sorte que le gouvernement FN ne pourra pas appliquer ses réformes dans leur aspect le plus radical.
    Ce qui fait qui si (ce que je ne crois pas), le FN prenait le pouvoir, il pourrait par exemple durcir les conditions d’immigration et d’acquisition de la nationalité, mais pas stopper l’immigration et supprimer l’acquisition de nationalité. En matière monétaire, le processus d’abandon de l’euro serait long et complexe, et ne serait en fait possible que si par ailleurs l’Europe s’effondrait sous les coups de plusieurs pays en révolte.
    Discrimination en effet puisque l’auteur ne dit rien sur la vacuité des programmes des autres partis, dont le PS et LR qui sont eux en échec total et fortement déconsidérés dans la population.
    C’est à force vouloir sinon supprimer en tout cas ignorer le peuple qui ne pense pas comme il faut que ces partis favorisent et font le lit du FN.

  3. Remplacez Front National par Parti Socialiste, et c’est tout aussi vrai. C’est bien la critique de l’auteur, mais comme tous les pseudo intellectuels français auto proclamés, ce n’est qu’une analyse critique, où sont les propositions ? Dire au malade que ce remède ne lui convient pas, voire qu’il peut être néfaste, ne le guérit pas pour autant.

  4. La force du FN tient uniquement à la nullité confirmée depuis 4 ans déjà du PS et des gauchistes en tous genres qui ont décidé de se limiter à profiter de la pagaille qu’ils ont eux-mêmes instituée, pour créer et s’attribuerimpunément une multitude de vrais-faux emplois factices . Elle est donc normale et voulue par le personne politique en place.

  5. « Le seul rempart contre le Front National est de s’assurer que, dans l’éventualité où il accède au pouvoir, ce pouvoir soit restreint au point d’empêcher toute nuisance, et que le gouvernement ne puisse s’octroyer de nouveaux pouvoirs avec un vote simple de l’assemblée nationale ».
    Je crois que vous déraillez. On adapte pas les institutions en fonction du résultat d’élection. vous êtes sur la pente savonneuse du totalitarisme. De plus, ce que vous écrivez pourrait très bien s’appliquer au PS, nous en avons l’exemple tous les jours.

  6. le FN ne sera jamais au pouvoir en france ; si ça en prenait le chemin , droite gauche et tout autre parti se tiendraient par la main ( pour une fois ) pour lui barrer la route ….tout en lui piquant quelques idées ….

    1. Tous contre le fn … vive la démocratie
      Comme avoir 2 députés dans l’assemblée représentant 25% des électeurs.
      Quel politique dégueulasse, et ces français qui acceptent tout ça. C’est moche.
      Respectez l opinion des autres, sans les exclure ce serait peut être ça la démocratie.

  7. La démocratie variable…. Après des années de médiocrité consternante des socialistes de droite et de gauche. La bonne blague. Le FN c’est l’arrosseur arrosé : une population lobotomisée au socialisme à qui on propose un socialisme qui marcherait cette fois-ci.

  8. Pipeau. CE parti doit être interdit. Le reste c’est de la flute pour naze BOBO.

    1. tellement démocratique….. Aller Suzette interdisons tous ce qui te dérange. !

  9. Juste deux petites remarques. Votre conclusion est aussi vraie avec le Front de Gauche, le PS, le Modem, l’UDI et une grande partie de LR. Ensuite, tout n’est pas à jeter car parfois, le FN s’attaque à des causes. Exemple: cela ne sert à rien de faire venir des immigrés tant que notre problème du Chômage, créé et entretenu par l’État, ne sera pas résolu

    1. ben si , ça sert à en faire d’éventuels électeurs ps….

      1. Quand on voit ce que ça a donné en Ile de France, il y a de quoi pleurer
        http://www.contrepoints.org/2016/04/13/247010-le-dangereux-appauvrissement-de-lile-de-france

    2. « cela ne sert à rien de faire venir des immigrés tant que notre problème du Chômage, créé et entretenu par l’État, ne sera pas résolu »

      @Stéphane B : Et comment comptez-vous résoudre le problème du chômage ? En supprimant la liberté des propriétaires et employeurs d’inviter des immigrés ? Autrement dit : vous comptez lutter contre le chômage en rendant l’État encore moins libéral / en l’autorisant à bafouer encore plus de libertés ?

      Je suis néanmoins d’accord avec vous pour dire que dans le programme du FN  » tout n’est pas à jeter  » :

      Les frontistes veulent censurer les opinions « non patriotiques » cependant cet aspect incontestablement antilibéral est fortement contrebalancé par le fait que les frontistes sont toujours en première ligne pour défendre la liberté d’expression des opinions « politiquement incorrectes » ou « racistes. »

      Autrement dit : Quand les frontistes veulent par exemple que l’État censure tel ou tel rappeur qui a une dent contre la France, ils sont clairement antilibéraux, mais quand les frontistes sont en première ligne pour défendre la liberté d’expression des Zemmour et compagnie, les libéraux se doivent de reconnaitre que, dans ce cas précis, les frontistes sont comme eux, c’est-à-dire qu’ils défendent la liberté. C’est de cette façon qu’on agace le plus les frontistes : en reconnaissant qu’ils ont raison quand ils défendent la liberté d’expression.

      1. Ouvrir davantage la possibilité d’entreprendre, taxer moins, baisser les garde fous sur le CDI, réduire le volet social qui pénalise fortement entreprises comme salarié(e)s et faire en sorte qu’une personne (ou un couple) qui ne souhaite pas travailler ne puisse pas avoir un reste à vivre équivalent à des personnes qui bossent.

        Oui, chacun doit pouvoir employer qui il veut mais à condition que la société (donc nous vu que c’est l’État qui paye) ne paie pas pour ceux ne désirant pas travailler. A chacun d’assumer !

      2. En général, pour les rappeurs en question, il s’agit clairement d’appels au meurtre ou à la violence contre les flics et/ou les français. La censure des appels au meurtre me semble être une limite tout à fait convenable à la liberté d’expression, même pour un libéral.

    3. « …cela ne sert à rien de faire venir des immigrés tant que notre problème du chômage… »

      Ce qu’il faut c’est n’avoir aucune politique d’immigration du tout : l’État ne doit ni faire venir des étrangers ni les empêcher de venir (sauf ce qui concerne la criminalité).

      La politique du FN est une politique d’immigration raciste et/ou xénophobe qui ne prétend en rien résoudre les causes profondes du chômage en France.

      1. José ,

        …Il faut donc appliquer cette merveilleuse politique libérale ( c’est l’immigré qui choisit le pays de réception et le pays de réception n’a rien à dire au niveau suzeraineté ) à tous , et je dis bien à tous les pays du monde …cad , ens gros et en détail , que José propose de supprimer les frontières nationales , les états , les nations , les états nations , les fédérations , confédérations et autres machins qui gèrent les ensembles nationaux actuels , pour les remplacer , manifestement par un gloubi boulga dirigé par qcq comme l’ONU…

        1. Non, une politique libérale n’a pas besoin d’être appliquée au monde entier pour être appliquée dans un pays. Ce n’est pas parce que d’autres pays sont liberticides qu’il faut que la France soit liberticide. Ce n’est pas parce que d’autre pays sont protectionnistes qu’il faut que la France soit protectionniste. Ce n’est pas parce que d’autres pays se tirent une balle dans le pied qu’il faut que la France se tire une balle dans le pied.

          1. Ben un peu quand même. Quand on vous déclare la guerre, vous avez intérêt à la faire aussi, même si la guerre, ceymal.

            1. Antonin ,

              Exact , le guerre , c’est pas bien , quand on la déclare à mon pays et que l’en envoie des troupes pour le conquérir , je dois accepter cette décision de l’état étranger et ne pas résister …car ce n’est pas parceque d’autres pays sont belliqueux que je dois être belliqueux …Bref , les pays qui ont résisté à l’Allemagne nazie , aux Japonais en 1940 , aux américains pendant les guerres du golfe etc , etc , avaient fondamentalement tort…

            2. Parce que, bien sûûûr, le libre commerce, le libre échange de biens et services, la libre circulation de personnes pacifiques, c’est la guerre.

              ok

              1. oh, on peut toujours gloser sur la notion de guerre économique…

                1. La vache de guerre économique qui laisserait circuler librement les personnes, les biens et les services…

                  1. ah bah non, c’est plutôt la paix économique comme cas de figure. Mais ça c’est comme la Paix dans le Monde, ça n’existe pas.

                2. La guerre économique on la perd quand on devient riche ou quand on devient pauvre ? J’ai comme l’impression que l’ennemi a déjà infiltré l’assemblée nationale.

        2. Quel culot ce José, venir défendre une politique libéral sur un site libéral, il fallait oser !

  10. Le rempart contre le FN, c’est d’instruire les citoyens, entre autres des choses économiques, et de leur donner le sens critique nécessaire à juger par eux-mêmes et le pouvoir de résister à des pressions minoritaires, voire majoritaires, quelles qu’elles soient. Ca n’est donc pas le pouvoir potentiel d’un parti en particulier qu’il faut dénoncer, mais l’absence de pouvoir de l’individu pour protéger ses libertés.

  11. @Stéphane B : Rien à redire. 🙂

    1. (concernant le second message)

  12. « Le seul rempart contre le Front National est de s’assurer que, dans l’éventualité où il accède au pouvoir, ce pouvoir soit restreint au point d’empêcher toute nuisance, et que le gouvernement ne puisse s’octroyer de nouveaux pouvoirs avec un vote simple de l’assemblée nationale. »

    La chose a déjà été faite en Pologne, avec la tentative de verrouillage du conseil constitutionnel polonais. Et pourtant, il ne s’agissait pas de l’extrême droite. Et le gouvernement légitimement élu a réagit à hauteur de la manipulation. Ce qui a conduit nos bons démocrates européens à hurler de dépit.

    Je constate qu’un vert libéral reste dans le clan et les agissement des Vert : http://www.breitbart.com/london/2016/04/12/greens-want-ban-referendums-europe-direct-democracy-threatens-eu/

    Interdire les référendums gênants ? J’ai bien l’impression que le mouvement libéral est en train d’attirer à lui tous les ennemis des majorités…

  13. Le Fn, c’est pas forcément ma tasse de thé, mais en bon républicains démocrate, je respecte le vote des français, plus de 30%, qui votent pour lui.

    De quel droit ce mr Bourgerie se permet-il de les traiter comme il fait?

    Ah oui, excusez-moi, il est très intelligent et sait ce qui est bien ou pas, et les partis qu’il adore, que ce soit PS, LR, PC, ils ont tous fait preuve de très grande honnêteté, compétence, désintéressement, mis la France sur la paille et importé les guerres de religion sur notre territoire.

    Alleluia, merci de si bien nous éclairer, pauvres crétins qui devront demain voter.

    1. +1 La pastèque a encore frappé (vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur).
      Bourgerie veut des lois à géométrie variable à voter la veille de l’investiture.
      Et il parle de liberté…

  14. Pourquoi limiter la soit disant nuisance du Front National, car est ce que les socialistes et les Républicains ne sont t’ils pas nuisant ?
    Une aberration cet article.

    Justement ce Monsieur devrais écrire sur les nouveaux mouvements qui vont dans le sens que veulent les Français.

    MR Emmanuel Bourgerie devrait revenir en France et vivre ce que les Français vivent afin de prétendre à une analyse de la politique Française.

  15. Le moyen simple de lutter contre le FN: que l’état régalien fasse son travail et ce dans le strict respect de l’état de droit…Tel une politique d’immigration à l’Australienne ou à la Canadienne,une politique criminelle proche de celle New-York( 275 détenus pour 100, 000 habitants contre 698 pour l’ensemble des USA),une poliqtique de défense à la Suisse…

  16. « Front National : un moyen simple de limiter sa nuisance »

    Lol, le FN n’a jamais provoqué UNE SEULE nuisance qui aurait pu m’importuner au cours de mon existence.

    J’ai arrêté de compter par contre le nombre de fois où les socialistes de gauche ou de droite m’ont fait les poches ou enlevé des libertés.

    Chacun combat les moulins à vent que son temps libre lui permet.

    1. @Ron : +1 à propos de l’emploi du mot nuisance.

    2. Exact , droite-gauche , même amour des lois liberticides !

  17. Il faut absolument lutter contre ce FN, qui depuis 30 ans, nous mène droit dans le mur… Oh wait…

  18. Jérôme Fourquet et Sylvain Manternach s’intéressent à la dynamique électorale qui a permis au Front national d’arriver en tête au premier tour de ces élections régionales. Selon les auteurs, lors de ce scrutin c’est avant tout la gauche dans son ensemble qui a été sanctionnée, même si ce revers électoral a été quelque peu estompé par la tripolarisation du paysage politique. Retrouvez leur analyse dans les notes JÉRÔME – Régionales 2015 (1) : vote FN et attentats / Régionales 2015 (2) : les partis, contestés mais pas concurrencés (http://urlz.fr/3oo8 / http://urlz.fr/3oo9 ).

  19. Alors Mr Bourgerie avez-vous lu ce que répondent ces braves lecteurs sur votre article. Je n’ai rien à rajouter ils ont tout dit et je ne dirai pas mieux et vive la démocratie. Pas la vôtre bien sur !

  20. « Le Front National n’est pas juste un ramassis de poncifs antiéconomiques populistes, c’est aussi un texte inquiétant pour quiconque est préoccupé par la séparation des pouvoirs et le respect des libertés dans une démocratie ».

    Remplacez « Front National » par Parti Socialiste et « texte » par politique gouvernementale et vous avez la réalité du moment. C’est la charité qui se fout de l’hôpital.

    Pour ma part je mets ces 2 partis dans un périmètre nauséabond….

  21. Comment E. Bourgerie peut-il traiter de la démocratie,sachant qu’il est un ex ELLV? Parti composé pour l’essentiel de militants d’extrême gauche. C’est à dire de militants plus portés vers un régime totalitaire que vers la démocratie. Un parti de profiteurs du système. C. Duflot et E. Cosse ayant largement profité du Conseil régional d’IDF. C. Duflot avec la loi allur a contribué a produire 150000 chômeurs dans le bâtiment. Voilà pour les verts. Quant à la contribution d’E. Bourgerie c’est le triomphe des idées creuses. Comme celles de toute l’extrême gauche, dangereuses et nauséabondes. Quant au FN , son ascension dans l’opinion publique est le fruit des politiques désastreuses qui sont menées depuis 40 ans. Chômage, endettement de la France, fiscalité confiscatoire, atteinte aux libertés individuelles, atteinte à la liberté d’entreprendre,à la liberté d’expression, immigration massive , islamisation de la France, insécurité et attentats islamistes sur le sol Français. Avec un tel bilan, comment ne pas comprendre que l’exaspération des Français les conduisent à voter FN. Beaucoup sachant que les solutions proposées par le FN ne sont pas bonnes, mais le faisant surtout par rejet de cette classe politique composée pour l’essentiel de hauts fonctionnaires. C’est cette nomenklatura qui tient le pays depuis 40 ans,avec l’aide des médias subventionnés, et qui se gave sur le dos de ceux qui produisent la richesse. Elle est responsable du déclin de la France et du sang qui a coulé sur notre sol.

  22. Et pourquoi ne pas interdire la gauche ? ce serait bien plus efficace, étant donnée que ce sont les idéologies promues par la gauche qui détruisent la France depuis les années 70…

    Pour le FN est de plus en plus fort ? Tout simplement parce que les gens n’en peuvent plus du politiquement correct, les gens n’en peuvent plus de la religion antiraciste, de la moraline multiculturelle que l’on nous sert dans tout les médias, ils n’en peuvent plus que l’on trouve des excuses aux délinquants au noms des droits de l’homme, d’avoir à financer toutes les idioties du moment, des taxes qui explosent pour payer tout et n’importe quoi sans oublier la démolition de l’éducation nationale par les enragés de mai 68.

Les commentaires sont fermés.