Liberté économique : la France à nouveau mal classée

Publié Par Alexis Vintray, le dans Économie internationale

La version 2013 de l’Index of Economic Freedom vient d’être publiée. La France arrive 62e dans ce classement qui mesure la liberté économique dans le monde.

Par Alexis Vintray.

Un nouveau classement et une nouvelle confirmation de ce que vous pouvez lire sur Contrepoints : loin de souffrir de trop de libéralisme, la France est au contraire un des pays développés dans lesquels la liberté économique est la plus en danger. Selon l’Index of Economic Freedom publié chaque année par la Heritage Foundation et le Wall Street Journal, la France est ainsi le 62e pays au monde le plus libre économiquement, entre la Thaïlande et le Rwanda.

Le rapport 2013 sur l’indice de liberté économique couvre 185 pays et en classe 177 sur base de dix facteurs spécifiques de liberté économique (commerce, commerce international, fiscalité, taille du secteur public, monnaie, investissement, finance, droits de propriété, corruption et liberté du travail). L’ensemble de ces dix libertés offre ainsi une description empirique du degré de liberté économique d’un pays.

Si la position de la France s’est légèrement améliorée en 2012, c’est uniquement en raison de l’évolution positive d’un indicateur (investment freedom), dont on voit mal comment il pourrait évoluer autrement que négativement dans le futur avec Arnaud Montebourg au gouvernement. La France bénéficie également d’une grande liberté commerciale, permise par l’Union Européenne.

À l’inverse, le degré de fiscal freedom (poids de la fiscalité), classe la France dans les pires pays au monde :

Pire, la dépense publique met la France quasiment au plus bas, dans les repressed economies. Un indicateur intéressant car il représente le niveau réel auquel la fiscalité devrait être si on ne reportait pas la dette sur les générations futures :

De même, la liberté du travail en France est très en dessous de la moyenne mondiale et classe la France dans les repressed economies :

Le chômage connaît une croissance constante depuis près de deux ans, alors que la liberté du travail est au plus bas. Coïncidence ? Pas vraiment, puisque l’Index of Economic Freedom, fondé sur l’enquête et l’analyse des politiques économiques à travers le monde, a clairement démontré le lien entre liberté économique et prospérité. Une image suffit à le montrer : plus l’économie d’un pays est libre, plus son PIB est élevé.

Si l’on regarde l’Europe, on observe ainsi sans problème la limite entre l’Europe du Nord, plus libre et plus prospère, et l’Europe du Sud, moins libre et en crise :

Difficile de ne pas voir l’évidence : la France est plongée dans le marasme actuel, non qu’elle manque d’État, mais parce que l’État tue la liberté économique ! Un message que l’observation objective des faits montre chaque jour, mais que les dirigeants se refusent à entendre.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

    1. J’ai cherché en détail, les critères sont précisés dans le lien que j’ai mis sur investment freedom mais je ne sais pas exactement lequel de ces sous critères a évolué positivement (un de ceux à 10 points a priori). Je leur demanderai par mail si j’ai un moment

  1. J’ai toujours un problème avec ce genre d’indice à savoir que j’aimerai connaitre la corrélation entre cet indice de liberté économique et certains indices économiques (création d’entreprises, nombre de brevets, PIB, endettement, taux de chômage….)
    Malheureusement je ne trouve jamais ces bourbes, ni les bases de données permettant de les réalisés.
    Si quelqu’un sait où chercher, merci de me le faire savoir.

  2. Le point « property & rights » est largement plus mauvais dans tous les région hors des USA. Comme si les USA n’avaient pas de problèmes de contrefacon avec le mexique.

    difficile de croire ce genre de graphique d’un site trop bonimenteur des USA.