Claire Gallois écrit des bêtises énormes sur les jeux vidéos

Publié Par h16, le dans Sujets de société

Certains journalistes, comme Claire Gallois, feraient mieux de s’abstenir qu’écrire sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas du tout.

Par h16.

Une vague de dangereux plombiers mangeurs de champignons magiques et d’humains gobeurs de boules de gommes radio-actives a envahi les entreprises modernes : comme chacun le sait, les jeux vidéos (qu’ils soient PacMan, Mario ou Call Of Duty) transforment durablement les joueurs en pervers polymorphes. C’est ce que semble penser Claire Gallois, dans un article du Point dont la concentration de poncifs au paragraphe bat de nouveaux records.

C’est un peu le problème lorsqu’on pose une question idiote à une personne qui ne connaît absolument pas le sujet : elle tente d’y répondre. Comme je l’avais noté dans plusieurs articles précédents, c’est le syndrome du gros micro mou ; il provient de l’utilisation, par les journalistes, de gros micros mous qu’ils placent, assez sadiquement d’ailleurs, sous le nez de personnes dont l’avis péremptoire s’est forgé à l’aune de leur seul et unique entendement, sans la moindre connexion avec la réalité ni réflexion avec des personnes au courant. Le résultat, bien que régulièrement désopilant, n’en demeure pas moins une ruine pour le bon sens.

Et lorsqu’un journaliste s’auto-colle un gros micro mou sous le nez, cela revient à croiser les effluves : car cette fois-ci, c’est une journaliste pour magazine féminin, membre du jury Femina, dont l’âge laisse supposer la grande maîtrise des jeux vidéos, qui s’y colle et pondère brièvement leur impact sur la jeunesse, pour arriver rapidement à la conclusion que tout ceci est fort vilain et fort méchant, fermez le ban. Pour elle, pas de doute : la jeunesse moderne est en proie à une « dépendance grandissante », celle de la violence.

Pour ma part, j’ai noté une « dépendance grandissante » de certains à dire des sottises pour exister ; la politique et le journalisme sont d’ailleurs des terreaux fertiles pour cette honteuse dépendance (il n’est qu’à voir le rythme sans cesse accru avec lequel Montebourg sort de consternantes âneries pour comprendre que le pauvret ne pourra plus s’arrêter). Ainsi, puisque les jeux sont violents, la journaliste ne peut pas s’empêcher de faire un lien avec Andy qui bute sa famille à 16 ans. Elle ne peut pas imaginer louper l’exemple de Breivik qui, fan absolu de Call of Duty, colle parfaitement à sa fine analyse psychologique et comportementale de la société des jeunedojourdui. Il est fort probable que Breivik ait aussi joué à Tetris ; peut-on en conclure que ce jeu favorise l’empilement de cadavres ? Suit alors l’exemple de Merah (forcément adepte d’un jeu quelconque), puis d’un Russe givré qui bute ses collègues.

Comme la litanie d’exemple ne suffit pas à montrer que notre journaliste a bien potassé sa thèse, elle ajoute un petit couplet à base d’experts :

De l’avis unanime des psys et des éducateurs, la plupart des enfants qui abusent de leur console sont plus agressifs et renfermés que les autres.

De l’avis unanime de ceux qui ont fait un peu de logique, voilà encore une saillie consternante. Ici, évidemment, on présentera la corrélation comme causalité, dans ce sens « Enfants qui abusent de leur console » => « Enfants plus agressifs et renfermés que les autres. » La journaliste, pas très au fait de la logique de base, ni même de la différence subtile entre causalité et corrélation, ne peut pas, ne doit pas et ne fait pas la proposition pourtant tout aussi valide : « Enfants agressifs et renfermés » => « Abusent de leur console ». Pourtant, lorsqu’on est agressif, ou renfermé, on a par définition du mal à se faire des amis, on a du mal à trouver chez les autres un intérêt et le jeu vidéo est un exutoire, une forme de passe-temps privilégié puisque, précisément, il affranchit de toute une série de barrières sociales.

Call of Duty - Black Ops 2Du reste, la journaliste, toujours aussi remontée contre les méchants jeux vidéos auxquels elle ne capte manifestement rien, ne s’en tient pas à remarquer, le sanglot dans la voix, que toute cette violence est abominable et pas du tout bisou. Elle ajoute prestement une vraie proposition opérationnelle qui la classe immédiatement dans ces êtres méprisables qui, n’arrivant pas à se contrôler eux-mêmes, entendent contrôler les autres : ajoutons une bonne taxe bien vexante sur les jeux vidéos pour renflouer les caisses de l’État ! Proposition d’une étroitesse d’esprit assez phénoménale : pour soi-disant combattre la violence des jeux vidéos, créons une nouvelle violence de l’État par une bonne grosse taxe, violence qui sera en réaction compensée par une nouvelle frustration (économique) chez les joueurs, frustration dont n’importe qui sait (et même les experts psys et éducateurs !) qu’elle est mère de toutes les violences.

Bravo Claire Gallois, voilà une façon intelligente de résoudre le non-problème que tu t’es posée toute seule comme une grande ! Merci, mais on aurait souhaité que tu te passes de réfléchir sur ce sujet, il te dépasse.

Il te dépasse parce que justement, ce que tu racontes est faux. Ce sont des mythes.

Par exemple, les joueurs moyens (dont 47% sont des femmes) sont plutôt plus âgés que ce que tu penses (30 ans), et jouent depuis plusieurs années (12). Ils n’ont pas tous tourné berserk, bizarrement. Comme ils sont aussi très, très, très nombreux, il y a de fortes chances que les tueurs aient joué à des jeux vidéos. Comme, du reste, il y a de forte chance que les tueurs portent des montres, utilisent des slips et des chaussettes, et se déplacent en voiture, voire en bus. Faut-il interdire le bus ? Je suis pour.

Par exemple, les statistiques fédérales américaines montrent que les crimes des jeunes sont à un plus bas de 30 ans. Les recherches ont démontré que les personnes condamnées pour des crimes violents sont celles qui consommaient moins de médias (jeux vidéos compris) que la moyenne de la population avant de commettre leurs crimes. Accessoirement, le fait de faire porter les soupçons sur les jeux vidéos accroît le sentiment d’ostracisation de ceux qui pratiquent et sont, au départ, renfermés, ce qui aggrave le problème au lieu de le résoudre.

Du reste, le principe du « Les jeux vidéos violents sont la cause de la violence chez les jeunes » est exactement le même raisonnement que « Le porno sur internet augmente le nombre de viols ». La réalité est… inverse : ainsi, depuis les années 70, à partir desquelles la pornographie est devenue de plus en plus accessible, le nombre de viols a diminué de façon spectaculaire (85% de moins). Ce résultat est d’autant plus notable que le degré de sous-déclaration du viol a diminué au cours de cette même période. Et ce n’est pas qu’une corrélation, puisque l’économiste Todd Kendall, en comparant le degré de diffusion d’internet dans les États américains et la diminution des viols, a constaté que la diminution des viols a été beaucoup plus rapide dans les États à forte diffusion d’internet. Dans son étude, une augmentation de 10% de l’accès à internet correspond à une diminution supplémentaire de 7,3% du nombre de viols. On notera que ce qui est vrai pour la pornographie l’est aussi pour la violence au cinéma. Comme par hasard…

Bref : Claire Gallois, tu te plantes. Tu te plantes de causalité, tu te plantes d’analyse et ta remarque initiale sur les jeux vidéos, passe-temps qui peut se révéler mortel, est de la pure sottise.

—-
Sur le web

  1. Normal que Claire Gallois soit inquiète : http://www.youtube.com/watch?v=G_CLPIE9N5U. Rien de tel qu’une bonne taxe dans la figure pour calmer les joueur !

    1. Si vous aviez creusé votre recherche, vous auriez trouvé que cette vidéo n’est qu’un gag, ou « hoax »…

      http://www.youtube.com/watch?v=Akh3B4GeF-o&feature=fvsr

      Celle-là, par contre, est bien réelle, faut-il pour autant, je cite, « une bonne taxe dans la figure » pour calmer les joueurs ?

      1. Détendez-vous ! Un peu de second degré ne peut nuire, de temps en temps 😉

  2. par contre il n’y a pas de « s » à jeux vidéo, ça fait un peu désordre…

    1. Toujours aussi bon H16, grâce à vous j’apprend à répondre à ceux qui reprennent bêtement ce genre d’avis.

  3. Bref encore une arnaque montée par les conservateurs pour justifier des mesures liberticide et anti gosses! Moi qui croyaient qu’ils avient muris et étaient sortis de l’age du « non?Peut-être que je me plante…

  4. Une démolition en règles ! La liberté s’obtient au prix d’une vigilance éternelle. Malheureusement, les imbéciles tirent tous azimuts par les temps qui court. Pas facile de suivre…

  5. Merci pour ce passage au marteau-pilon de tous les poncifs à la con qu’on entend trop souvent.

    Si les films violents, le porno et les jv rendent par magie les gens violents et que les gens y ont de plus en plus accès, pourquoi les taux d’homicide sont sur la pente descendante depuis des décennies ?

  6. Très très contre-article. La partie sur le porno & internet m’était inconnue et vraiment intéressante, bien vu.

    1. T’façon j’l’est toujours dit… L’eau ça fait rouille è_é x)
      Et sinon Merci pour cette réponse a Claire Gallois… Son article m’avais particulièrement fait rire… Perso je joue au JV depuis mes 3 ans et en 15 ans j’ai encore tuer ni agressé personne… Bref la connerie des « non-initiés » sera toujours aberrante…

  7. Tout simplement : merci. Du fond du coeur.

  8. Cher journaliste, savez vous que je vous tient en ma plus haute estime pour avoir publié un article etablissant enfin la véritée ? 😉

    Gros bisoux sur la fesse pour cet article bien construit et surtout VRAI !

    1. En un mot, merci 🙂

    2. C’est pas très sympa d’insulter H16 de journaliste.

      1. 😉

  9. Est-ce le début d’une campagne pour détruire l’industrie du jeux vidéo en France comme cela a été fait pour l’automobile ?

    Atari (ex-Infogramme) : 305 millions d’euro de CA (siège à Lyon)
    Ubisoft : 971 millions de CA des filiales partout dans le monde (siège à Rennes)

    Total de l’industrie du jeu en France : 2.7 milliard d’euro

    C’est insupportable ! il faut absolument détruire tout ça le plus possible !

    Des gens qui innovent et qui gagnent de l’argent !

    1. Très bon article, très bien écrit, et en plus sans utilisé la moindre vulgarité vous avez réussis a décrire parfaitement la bêtise dont elle fait preuve, comme quoi journaliste professionnel ne veux pas forcément dire professionnelle du journalisme.

    2. Ce n’est pas les profits qui rendent les choses meilleurs. Sinon partant de se principe on vend beaucoup de diesel donc le diesel c’est bien. Mais comme vous je souhaiterai qu’on les laisse tranquille ou interdisons tout les loisirs car ils peuvent tous perturber un faible pourcentage de la population mondiale Sinon je pense que les personnes qui s’attaquent aux jeux vidéo s’en arguments devraient se trouver une autre cible. J’ai la trentaine, j’ai grandi avec les jeux vidéo et je suis pourtant devenu un adulte « normal ». J’ai joué à tout type de jeux et je n’ai jamais tué personne ni cambriolé des banques, volé dans les air, casser les murs avec mes points et autres fait que j’ai réalisé en jouant. Pire encore je joue parfois à des FPS ou à des GTA-like et malgré que j’étais armé pour ma profession je n’ai tiré que sur des cible en papier. J’ai deux jeunes enfants qui ont tout deux des consoles qu’ils utilisent deux à trois fois par mois plus quand ils sont en vacances. Mais il ne me vient pas à l’idée de les laisser jouer avec des jeux qui ne leurs sont pas destinés ni à regarder certains de mes jeux, certains parents devraient en faire autant même surtout lorsque l’on voit la communauté COD ou GTA jeux déconseillé au moins de 18 (et qui devrait tout simplement être INTERDIT au moins de 16 ans à mon avis) Bon jeux à tous

  10. Mais pas du tout du tout!!!
    Elle a raison!!!!! Ce n’est pas parce que vous vous jouez, faites partie de la communauté « gamer » que vous n’avez pas de problemes qu’il faut penser que tout le monde peut jouer sans problèmes!!! C’est comme la cigarette ou le join, certain utilisateurs n’auront jamais de problèmes mais d’autres vont descendre aux enfers!!!

    1. Soit c’est du second degré soit vous n’avez pas lu l’article.

    2. ortell: « certain utilisateurs n’auront jamais de problèmes mais d’autres vont descendre aux enfers!!! »

      Il reste à prouver que la même personne coupée du monde, isolée va plus « descendre aux enfer » avec les jeux vidéos qu’en dépression à tourner chez elle et ruminer sa haine du monde qui l’a totalement rejetée et oubliée.

      Via les chats et les communautés même un inadapté social peut nouer des contacts avec les jeux vidéos et vivre une sorte de vie sociale. Un taré remplis de haine et qui joui de la violence n’a pas besoin des jeux vidéos bien au contraire.

  11. Le pire est que cette femme est membre d’un jury dont la renommée n’est plus a faire… Avoir été nominé par cette femme doit donner à réfléchir parce que le niveau de son argumentation est à peu près le même que celui de marine (je remplace « gamer » par « arabe » ça donne mohamed merah est arabe donc les arabes sont dangereux….) Enfin bon, ça prouve que toute les couches de la société sont menacées par la connerie…..

  12. Peu importe les raisons, l’essentiel étant de justifier une taxe de plus.
    L’Etat est aux abois, c’est bientôt l’hallali.

  13. Bittorent is helping you
    No Tax

  14. Je suis d’accord avec cet article de h16. Mais la mère Gallois sent le troll pas frais en manque d’amour. Donc référez vous a la règle 14 d’internet les amis : n’argumentez pas avec les trolls, c’est leurs donner raison.

  15. Bel article H16.

    C’est bien connu, Jack the Ripper, Billy the Kid, Charles Manson, François Ravaillac et Staline jouaient aux jeux vidéo.

  16. Comme si une taxe allait dissuader de faire des jeux vidéo. En vérité les taxes n’ont jamais empêcher de boire ni de fumer, ce serait la même chose avec les jeux vidéo. Nos totalitaires en herbe le savent très bien, comme toutes les mesures sécuritaires, on prend un parano de service pour justifier ce qui n’est qu’une manière de récolter plus d’argent. Le motif sanitaire et sécuritaire n’a rien à voir là-dedans, c’est du vernis.

  17. On dirait du Segolene royale dans son fameux « ras le bol des bebes zappeurs ».

  18. D’ailleurs je me demande si Civilisation (I-V) n’est pas la cause de la vague de socialisme constructiviste qui nous submerge ?

    Une vraie drogue ce truc… je ne peu pas m’empêcher… au secours …

    1. Tiens ? Un drogué de Civ (meilleur jeu de tous les temps), comme moi 😉 Le constructivisme : une affaire de gamins mal élevés qui n’ont pas pu ou su devenir adultes…

  19. Je trouve cette assertion sur la pornographie et viol totalement ridicule ! Et en plus d’être ridicule, elle est dangereuse ! Ca participe à l’entretien de croyances FAUSSES selon lesquelles les hommes violent par besoin sexuel irrepréssible, alors que le viol fait partie de la culture patriarcale dans laquelle nous baignons tous !
    En plus, vous critiquez Claire Gallois, certes son article est ridicule et anti-scientifique, mais vous ne faites pas mieux avec vos soi-disant corrélations ! Une corrélation ne signifie pas un lien de causalité ! n’importe qui ayant fait un tout petit peu de math sait ça ! Je vous signale que depuis les années 70, le nombre de voitures a beaucoup augmenté, pourtant on ne prétend pas que plus y a de voitures moins y a de viol ! C’est ridicule de lier la baisse des viols à l’augmentation de la consommation de pornographie, et non pas aux luttes féministes pour que le viol soit reconnu comme un crime et puni (luttes non terminées d’ailleurs, il y a encore du travail, la preuve).

    1. « la culture patriarcale dans laquelle nous baignons tous ! »

      Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah 😀
      Toujours le mot pour rire, ces socialos!!!

    2. Certes, tout le monde ayant fait un minimum de math sait que la corrélation n’entraîne pas un lien de causalité, mais manifestement Mme Gallois ne le sait pas. Il ne critique en rien, juste constate son ignorance qui en soit est plutôt détestable à partir du moment où elle fonde une partie de son argumentation sur une base logique qui en réalité n’existe pas. C’est discréditant surtout au vu des titres prestigieux qu’elle assure. Manifestement pas tous mérités au vu de la qualité de son argumentation.
      Quand au fait de considérer que plus il y a de voitures, moins il y a de viol, c’est intéressant comme hypothèse. Cependant, en l’occurrence, l’auteur de l’article que vous avez commenté, n’établit pas un lien fortuit entre deux choses sans aucun points communs (encore que sait t’on jamais des viols sont commis dans des voitures), mais entre des choses présentant une logique concrète : Montrez de plus en plus aux gens qu’une autre façon de faire l’amour est possible et qu’un respect de la femme en face (parce que oui Madame la pornographie c’est respectueux tout du moins face au viol) est tout à fait possible, voire préférable et vous arriverez à un résultat fort louable. Je ne nie pas que ça soit lié aux combats féministes d’avant-gardes, mais souffrez que j’élargisse ma réflexion et que je n’attribue pas à un fait une réaction globalisée.

      1. la pornographie, respectueuse et « anti-viol »? Heu… Combien de viols on montre dans la pornographie ? Un indice: plein. La pornographie participe grandement à la culture du viol. Il ne faut pas non plus la diaboliser car la culture en général participe à entretenir l’idée que le viol fait partie de la sexualité normale (que les femmes disent toujours non et que c’est normal de les forcer un peu, qu’elles disent non mais pensent oui, ou que les hommes ont des « pulsions », ou autres conneries). Mais la majorité de la pornographie est fortement misogyne.
        Je ne vois pas selon quelle logique la pornographie diminuerait les viols. Les hommes ne regardent pas un porno pour se dissuader de commettre un viol. Ce ne sont pas des chiens en rut. J’ai une bien meilleure estime des hommes… Je crois qu’ils sont tout à fait capable d’agir comme des êtres humains normaux et de ne pas forcer une femme parce qu’ils ont « trop envie ». En plus, quand on voit le nombre de viols mis en scène dans le porno, et également que les violeurs reproduisent parfois des scènes de pornographie sur leurs victimes, ça fait réfléchir.

        Dire que la baisse des viols est corrélés à l’augmentation de la pornographie, ça a L’AIR plus logique que de dire qu’elle est corrélée à l’augmentation de l’obésité infantile (par exemple). Mais ça ne l’est pas. Une corrélation n’implique aucunement un lien de causalité, c’est une des premières choses que l’on apprend en statistiques.

        1. l’elfe: « Je ne vois pas selon quelle logique la pornographie diminuerait les viols. »

          Acte par procuration exactement comme les films classique. Diminution de la tension sexuelle ou du fantasme en l’occurrence.

          Coté films on est inondé de gros dur qui canardent toute la journée et les sociétés sont pourtant de moins en moins violente, de même le porno reste dans le domaine du fantasme et de la fiction. D’une part les vrais viols sont assez minoritaire (pas trop vu pour ma part) d’autre part une majorité sont des fictions et reconnues comme telle et troisièmement coté réalisme les vidéos amateur prise à la maison font un énorme tabac.

          l’elfe: « Ce ne sont pas des chiens en rut. »

          http://g33k.sur-la-toile.com/article-7846-L-homme-pense-au-sexe-5000-fois-par-an.html

          Un type normal mais en manque depuis 6 mois et qui ne se masturbe jamais passe sa journée à voir un objet sexuel dans chaque truc vaguement féminin qui passe devant lui et il serait capable de ce taper le premier thon qui l’allume un peu dans un endroit discret.

          Vos conjoints sont bien dressé pour vous tenir le bon langage bien respectueux (et pour cause, sinon c’est ceinture) mais derrière la politesse et les codes de mise dans une société il y a une vie et nous ne somme pas pareil devant la sexualité. Ce n’est pas parce que vous avez envie de baffer votre patron ou que votre amant fantasme sur des trucs qui ne vous plaisent pas qu’il va y avoir passage à l’acte.

  20. J’aurais jamais cru pouvoir dire ça un jour ici mais … Merci 😀

  21. Mais c’est vrai que les jeux vidéos font des abrutis à forte dose, en particulier car les fonctions cognitives et les compétences manuelles utiles pour remporter la partie sont quasi-nulles.

    1. Toi t’as pas joué à Portal.. NI à Portal 2.. Ni aux trentes six millions de jeux de réflexions parfois totalement ardus en terme de réflexion qu’il existe.
      Faut pas oublier que les jeux-vidéos c’est pas COD, BF et basta hein. C’est une famille de jeu qui comptent des milliers de jeu de tout les styles. Et contrairement à ce qu’on pense, les compétences manuelles sont très importantes. Certes c’est pas les compétences requises pour sculpter une tête de dragon dans un bout de bois, mais essayer donc de jouer à des jeux d’agilité et de réflexes, les compétences manuelles c’est la vie.

    2. Tu serais pas de la famille de la journaliste Gallois ? C’est héréditaire cette manie de parler de sujet qu’on connait pas quitte à passer pour un con-vaincu chez vous non ? ….

  22. Un article très bien écrit. Précis, objectif, piquant quand il faut, du grand art. Merci

  23. Si j’ai bien compris le sens de l’article, le jeu vidéo violent engendre la douceur et le porno évite le viol ? La thèse est intéressante !

  24. Cette Gallois doit faire partie des journalistes qui ont eu leur carte dans une boîte surprise ; c’est comme pour d’autres sujets médiatisés : on va farfouiller tout et n’importe comment sur internet, on mélange le tout et déballe ce qu’on pense avoir compris en négligeant la nécessité de vérifier les sources… le journalisme devient un métier sale avec ces incapables au détriment de ceux qui font leur métier avec professionnalisme dans le domaine

Les commentaires sont fermés.