Pour Ségolène Royal, Najat Vallaud-Belkacem serait la « beurette » de service du gouvernement

Publié Par Contrepoints, le dans Politique

Par le Parisien libéral.

Merci, Ségolène Royal ! Quel magnifique et triste aveu. Relisez cette dépèche AFP, chaque mot vaut son pesant d’or.

L’ex-candidate PS à l’Élysée Ségolène Royal a estimé que la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, ne « serait peut-être pas là » si elle s’appelait « Claudine Dupont », avant de déclarer « qu’elle ne se reconnaît pas » dans ces propos cités par l’hebdomadaire Le Point. « Elle s’appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là. Elle doit assumer son identité et en être fière« , a déclaré Ségolène Royal, citée par Le Point dans un portrait de Mme Vallaud-Belkacem, également ministre des Droits des femmes. « J’ai toujours voulu des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi », a ajouté, selon l’hebdomadaire, Mme Royal, dont Najat Vallaud-Belkacem a été l’une des porte-parole à la présidentielle de 2007 et la primaire de 2011. Mme Royal ajoute que la ministre, née au Maroc en 1977, doit « accepter d’être là pour ça », d’après Le Point daté du 26 juillet.

Ou, comme le résume Lyon Mag, « Selon Ségolène Royal, Najat doit sa réussite à ses origines ». Notons déjà que si un ténor de la droite ou du centre avait prononcé de tels propos, nul doute que la Terre entière de la planète victimaire lui serait tombée dessus. Certes, Najat Vallaud-Belkacem s’y connait en racisme (cf. Najat Belkacem chahutée sur l’esclavage sur Lyon Capitale), mais là, l’affaire Royal montre de quel bois se chauffe la gauche socialiste française.

Quel aveu sur la réalité de l’idéologie de gauche… Les socialistes ne voient pas des individus libres et capables de s’accomplir par eux-mêmes. Ils voient des membres de castes, plus ou moins discriminés, à qui il faut accorder des droits, afin de gérer des rentes de situation comme la victimisation. Les propos de Royal sont très clairs : elle dit explicitement qu’elle donne la priorité à une femme au nom arabe, que les ouvriers, les jeunes, la diversité, c’est du pareil au même (une clientèle) et que Najat Vallaud-Belkacem ne sera jamais autre chose pour elle, avant tout, qu’une native du Maroc.

En même temps, les minorités ethniques et religieuses étaient prévenues.

Éric Zemmour, écrivait, dans son Mélancolie Française que la France poursuit secrètement un rêve impérial : « Si vous n’êtes romain, soyez digne de l’être« . Zemmour pense que la matrice républicaine (et laïque) peut intégrer, comme Rome a intégré des peuples différents. Il pense aussi que le projet de la gauche socialiste n’est pas de mettre en œuvre cette matrice républicaine.

Camille Bedin, Secrétaire nationale de l’UMP en charge de l’égalité des chances, moins pessimiste que Zemmour, a écrit dans Pourquoi les banlieues sont de droite que « les jeunes des quartiers portent en eux des valeurs « de droite » : loin d’être des supporters de l’égalitarisme et de l’assistanat, ils font preuve d’une inextinguible soif de liberté et de réussite individuelle, d’une volonté de voir leur travail et leur mérite reconnus, d’un besoin de transmission familiale, culturelle, religieuse. Enfin, ils ne sont pas dupes d’un État-providence, à leurs yeux inefficace. »

Certes, les choses sont complexes, tout le monde a une origine. On sait bien qu’en France, la politique est traversée par des clans : les Corréziens, les natifs de Tunis, ceux du Maroc, les Bretons, les Corses, etc. C’est là où on voit à quel point le PS, comme l’UMP d’ailleurs, a en réalité besoin du parti de la fille à papa de Saint-Cloud. Quand cette dernière défend une minorité, l’individu de type Européen, ni femme, ni arabe, ni gay, ni franc-maçon, la gauche, elle, peut du coup s’attribuer d’autres minorités.

C’est pourquoi les centristes, libéraux démocrates ne peuvent pas être surpris par les propos de Ségolène Royal. Ils sont d’une triste banalité pour qui connaît le mode de fonctionnement de la gauche et ses associations anti-racistes. C’est aussi pourquoi les libéraux, qui pensent que les gens sont avant tout des individus libres et non pas des pions au sein de ce qui serait « la société », proposent d’en finir avec l’idéologie anti-raciste et de reconnaitre que le communautarisme est, de fait, le mode de fonctionnement normal de la France.

Quant aux arabes, quelle que soit leur condition sociale, ils feraient mieux de se détourner, électoralement parlant, d’une gauche qui les méprise autant qu’elle dit les cajoler, à moins qu’elles préfèrent continuer à se voir materner par un État nounou qui les préfère pauvres, démunis et dépendants.

À quand un socialisme de l’excellence, plutôt qu’un socialisme de rentes, et une république de d’excellence, plutôt qu’une république ploutocrate ?

—-
Sur le web.

Lire aussi : Lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Laisser un commentaire

  1. L’abscence de condamnations des elites socialistes me laisse pantois et surtout circonspect car si le pen avait dis ca , on aurait eu droit a la tv non stop. A croire que le racisme est bien planque au ps
    casse toi pour de bon…

  2. Je suis ancien cadre du PS et je confirme.
    Nous etudions scrupuleusement les profils et origines des membres afin de faire emerger des personnalites porteuses de voix.
    Certains voient rapidement les benefices qu’ils peuvent en tirer et s’engouffrent dans notre strategie, gagnante a court terme mais suicidaire a long terme pour le pays.
    J’ai quitte le parti, mon parti, pour cette raison.
    J’etais trop ecoeure.
    Les liberaux et le Centre ont un discours plus juste mais peu apporteur de voix…pour l’instant.
    Un jour viendra ou les immigres comprendront le mepris du PS a leur egard en les prenant uniquement pour des bulletins de vote.

    1. Yvan, et les autres socialistes: Vous vous trompez (ou trompiez en ce qui vous concerne). Vous croyez manipuler les musulmans et musulmanes en leur donnant des postes aux quels ils ne peuvent pas prétendre par leurs uniques compétences. Vous croyez de cette manière vous en faire des affidés. Mais vous vous trompez. C’est vous qui allez devenir dépendant d’aux, de leurs voix (si les musulmans de France n’avaient pas voté à 94% pour Hollande au second tous il ne n’aurait pas été élu). Quant à la personne en cause dans l’intervention de Royal, ne la sous estimée pas, elle a la double nationalité franco marocaine (et n’est pas « seulement » née au Maroc) et a occupé des fonctions importantes, nommées directement par le Roi du Maroc au sein du conseil des marocains de l’étranger (ce qui est d’ailleurs la preuve que la porte parole de la France se considérait comme Marocaine jusqu’aux dernières élections). Lisez cet article:http://24heuresactu.com/2012/05/30/najat-belkacem-sa-majeste-le-roi-du-maroc-et-la-repression/

    2. félicitations pour ta lucidité et ton courage à mettre en conformité tes actes et tes convictions . Je sais combien il est douloureux de quitter une formation politique,une famille dont on ne supporte plus les reniements et les contradictions.

  3. Il n’y a qu’à voir le boulet Harlem desir qui ne représente rien si ce n’est le pique assiette bouffant sur le dos de la « diversité ». Les électeurs ne voient qu’à travers leurs politiques et qu’à travers la lorgnette, la petite, par exemple, il n’y a qu’à voir la définition de la laïcité pour pas mal d’entre eux : « l’acceptation » des musulmans mais sous joug catholique. Les politiques poussent à la guerre civile et à l’émergence de « merah » ou de « Breivik ». Une bonne relecture de la loi de 1905 ou de la constitution, notamment, le préalable, devrait normalement les éclairer.

  4. Les propos de Mme Royal n’ engagent que Mme Royal…
    Comment pouvez-vous en conclure que le PS tout entier-voire la gauche tout entière-est sur la même longueur d’ondes? Plus grosse est la ficelle, et mieux ça passe…

    1. Tout le PS ne pense pas comme elle? J’ai vu personne au PS condamner ces propos, pourtant. Alors qu’il ne se gênent pas quand ça vient d’ailleurs sur l’échiquier politique.

      Je suis bien obligé d’en déduire que, même s’ils ne sont pas d’accord, en tout cas ça ne les choquent pas trop.

      En attendant, l’article ne dit pas « les propos de Mme Royal montrent que toute la gauche est sur la même longueur d’onde », mais « les propos de Mme Royal sont symptomatiques de la gauche ». Il y’a une grande différence.

      Dans votre lecture de l’article, vous avez inversé la cause et la conséquence. Vous devriez être plus attentif.

  5. déçu du socialisme j ai neammoins voté holland, pour son integrité et son charisme.. mais vraiment la.. madame segolene royal, je vous autorise a me trainer en justice, mais vraiment plus nulle, arriviste, idiote et plus con que vous.. c est vous que le parti socialiste aurait du virer.. honte , j ai honte pour la france et pour tout ceux qui croit a la tolerance et a l egalité des races?? vous etes une merde politicienne.. rien d autre. Je reste socialiste de coeur, vous vous ne l etes pas..

  6. Les journalistes devraient plutôt s’inquiéter de ces massacres en live en Syrie et s’en offusquer au lieu de chercher la petite bête dans un article d’un canard mal rapporteur . Ouvrez les yeux sur ce génocides et laissez les politiques régler leurs comptes.

  7. raz le bol des ségoléne, valérie, guillaume et consorts, l’ heure de fermer vos gueules a largement sonné, vous faites honte à ce que je crois de la gauche, m. le Président le ver est dans le fruit méfiez vous

  8. tout dépend de la manière dont on prend les choses…
    l’article n’est pas faux dans son analyse ( bien que très excessif) mais à la limite, ce n’est pas le problème…
    a- t-on oublié l’extrême violence des émeutes en banlieue en 2005 qui ont embrasé la france?
    c’est un fait incontestable qu’il y a beaucoup moins d’enfants issus des quartiers populaires ( où l’immigration est concentrée) qui peuvent émerger, à coté des autres blancs de souche.
    on cherche très bêtement à opposer royal et vallaud-belkacem.
    mais cette dernière a soutenu royal à la primaire et elle a fait partie de sa garde rapprochée jusqu’au bout…
    najat vallaud belkacem sait très bien qu’elle a été choisie pour ses compétences bien sûr mais aussi pour ses origines.
    je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ce qu’elle assume ceci; de représenter un modèle, un ‘exemple pour beaucoup de jeunes issus de la diversité.
    où est le mal si elle a les compétences? et elle les a.
    sarkozy et royal avaient compris cela en 2007. avec dati, yade, etc…
    à tous ceux qui critiquent, je me demande bien ce qu’ils feraient, eux, à la place des politiques…car il s’agit de faire évoluer les esprits, et surtout, surtout de montrer aux banlieues qu’on peut réussir…
    et après les émeutes, il y avait peut-être urgence, non?
    alors OK, c’est un peu volontariste…
    mais faut bien faire quelquechose, non?

    1. Vous sous-entendez presque qu’il n’y a pas de « blancs de souches » dans les quartiers populaires, c’est très étrange.

      On ne cherche pas à opposer Royal et Belkacem, mais à pointer du doigt un comportement inacceptable, et très présent à gauche. A savoir le fait de voir les gens comme des pions dans de grands groupes, et à leur nier toute individualité. Le fait que pour la gauche, l’individu n’existe qu’au sein d’un groupe social et n’a pas de droits en dehors de celui-ci.

      Alors c’est les compétences qui ont fait choisir Belkacem? Ce serait étrange, ça en ferait la seule ministre sur 34 pour qui se serait le cas. Mais, les faits nous prouvent que ‘est pas le cas.

      Les banlieues ne vous ont pas attendues pour se rendre compte qu’elles pouvaient réussir, par contre, ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée de les aider un peu en retirant les barrières monumentales qu’on

      1. A mis à l’entrée du marché du travail.

        Malheureusement, ce n’est pas dans le programme de la gauche. Ni dans celui de la droite. Du coup, je crois que des émeutes, il y’en aura d’autre avant que les choses commence à bouger en France.

    2. Pour répondre à la dernière question, à la place de nos politiques, je trouverais des gens capable et désireux de réduire le poids de l’état, et de finir ce que la révolution à commencer, à savoir l’abolition des privilèges.

  9. quant à s’entourer d’ouvriers, d’exlus, de jeunes issus des diversités, c’est vous qui voyez le mal partout…
    ces catégories de personnes sont plus en difficulté que les autres.
    royal, quand elle a relevé heuliez dans sa région, a associé tout le monde. les ouvriers de l’entreprise, les responsables syndicaux, etc…tous disent à quel point elle a été clean, honnête avec eux.
    royal n’a pas le cynisme décrit dans l’article.
    sa démarche était tout à fait sincère dans le fond.
    et pour ceux qui ont suivi heuliez, ils le savent très bien…

    1. « quant à s’entourer d’ouvriers, d’exlus, de jeunes issus des diversités, c’est vous qui voyez le mal partout… »

      Sauf que Royal vit très grassement des impôts payés par ces catégories qu’elle ne côtoie que pour les campagnes électorales ou pour amuser la galerie. Feindre d’avoir de l’empathie pour les pauvres pour mieux les mépriser et se revaloriser, c’est plutôt répugnant comme procédé, mais c’est ce que beaucoup de « degôches » pratiquent sans honte.

  10. Beaucoup de gens de banlieues ont compris qu’ils étaient la cible d’une rente électorale. Il n’y a qu’à voir les nuées de militants socialistes qui poussent les gens à s’inscrire sur les listes électorales et à voter PS sans même leur expliquer pourquoi.Vous comprenez, ils sont trop cons pour comprendre la politique française.

    Allez, on vote pour le PS le parti antiraciste. La diversité c’est so exotic…