Reconnaissances
À propos Articles
Reconnaissances
Vincent Debierre a un doctorat en physique et conduit aujourd'hui ses recherches au Max Planck Institut für Kernphysik à Heidelberg. Il a commencé à prendre conscience pendant sa thèse de l'étendue de l'influence de croyances pseudo-scientifiques, voire d'idéologies hostiles à la science et à l'humanisme, au sein des universités. Il co-anime le podcast "Liberté académique".
0 followers

Articles

Le terme de « wokisme » s’est imposé dans l’espace public pour décrire, du point de vue de leurs détracteurs, un ensemble de comportements et de mouvements militants d’une certaine gauche, laquelle se réclame fermement de l’anti-racisme, l’anti-sexisme, la lutte contre les discriminations, préjugés, etc. Un texte récemment publié par le collectif RogueESR (l’acronyme ESR signifie : Enseignement Supérieur et Recherche) ambitionne de trancher dans le vif en plaçant l’usage du terme dans son contexte. D’après ledit texte, le « wokisme » est un «... Poursuivre la lecture

Par Vincent Debierre.

Voilà donc le triptyque. Cette nouvelle gauche intellectuelle n’est pas, ou plus, seulement rendue technophobe par son anti-capitalisme, elle est également acquise, et, ce profondément, aux grilles de lectures identitaires, et récuse avec application les avancées scientifiques qui mettent à mal sa vision du monde. Beaucoup voient dans ces développements, les deux derniers en particulier, une inversion idéologique totale[1. Crudo, Laurent Bouvet : "Si la gauche, c’est ça, alors il n’y a plus de gauche", Causeur (23... Poursuivre la lecture

Par Vincent Debierre.

Mon troisième axe de développement concerne un continent particulièrement sous-exploré dans le débat public francophone. Tentons en ouverture une lecture "dialectique" du rapport entre la philosophie des Lumières, empiriste, raisonnante, libérale (au sens de Locke, Voltaire et Mill), et l’activisme politique de gauche. Il faut sans doute commencer par quelques notes historiques.

Nonobstant la vision des Lumières habituelle en France, ses principaux philosophes se sont prononcés avec enthousiasme en faveur d... Poursuivre la lecture

Par Vincent Debierre.

En première ligne des tendances réactionnaires de la gauche contemporaine, la technophobie côtoie l’obsession identitaire. Celle-ci est sans doute, parmi les trois principales tendances analysées ici, celle qui reçoit le plus d’attention étonnée dans les médias[1. É. Dupin, ‘Comment la ‹‹ pulsion identitaire ›› divise la gauche’, Slate (26/01/2017) (cit. on p. 3) ; Crudo, ‘Laurent Bouvet : ‹‹ Si la gauche, c’est ça, alors il n’y a plus de gauche ››’, Causeur (23/07/2018) (cit. on pp. 3, 7, 8).].

La peur et ... Poursuivre la lecture

Par Vincent Debierre.

Commençons par le plus facile. Une partie importante de la gauche contemporaine est caractérisée par une forte hostilité aux technologies[1. Pinker, Enlightenment Now: The Case for Reason, Science, Humanism and Progress (Viking, 2018) (cit. on pp. 1, 2) ; R. Gross and N. Levitt, Higher Superstition: The Academic Left and its Quarrels With Science (Johns Hopkins University Press, 1994) (cit. on pp. 1, 2, 6, 8) ; Mahler, ‘Écologie : vérités et fariboles’, Le Point (13-06-2019) (cit. on p. 2) ; Moatti, Technophobie, ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles