Comment acheter ce qui vous rapporte de l’argent

Voici quelques exemples de projets dans lesquels vous pouvez dépenser votre argent et qui sont susceptibles de générer un retour sur investissement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 4
money-photo-9 by CafeCredit.com(CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Comment acheter ce qui vous rapporte de l’argent

Publié le 9 octobre 2022
- A +

Par Austin Petersen.

Un vieux dicton est toujours d’actualité : il faut dépenser de l’argent pour en gagner.

La première fois qu’il reste de l’argent sur votre compte après avoir payé vos factures est un sentiment formidable. Vous êtes en sécurité financière ! Vous pouvez acheter une nouvelle PlayStation, ou verser un acompte sur un véhicule. Vous pouvez aller voir un spectacle ou sortir pour un très bon dîner, peut-être même faire plaisir à vos amis.

Le problème avec les deux premiers exemples est que vous achetez des biens qui se déprécient ; en ce qui concerne les deux derniers, le plaisir que vous éprouvez ne durera pas plus longtemps que le repas ou le spectacle. Vous avez dépensé de l’argent qui ne vous sera pas rendu.

Il n’y a rien de mal à dépenser de l’argent pour se divertir, bien sûr, ou pour ce que nous voulons. Nous le faisons tous, et pratiquement chaque jour. Mais ce n’est pas la seule façon de dépenser de l’argent.

Il est facile d’oublier que vous pouvez acheter ce qui vous rapporte réellement de l’argent. Il existe un nombre surprenant de façons de le faire, et c’est plus facile que vous ne le pensez.

Cela peut être aussi simple que d’acheter un actif dont la valeur s’est historiquement maintenue ou accrue au fil du temps, comme des armes à feu, de l’or ou des œuvres d’art. Ou cela peut être aussi complexe que d’acheter une entreprise entière. Vous pouvez même prendre des objets qui traînent et trouver des moyens de les rendre rentables au lieu de ne rien faire, comme une machine à coudre par exemple.

Voici quelques exemples de choses dans lesquelles vous pouvez dépenser votre argent et qui sont susceptibles de générer un retour sur investissement.

 

Les distributeurs automatiques

Les distributeurs automatiques ne sont pas bon marché.

L’achat d’un appareil neuf peut coûter entre 3000 et 7000 dollars. Mais vous pouvez généralement trouver de bonnes affaires en ligne, souvent pour seulement 1200 dollars. Le plus difficile sera de trouver un bon emplacement pour l’installer. Vous devrez partager une partie de vos bénéfices avec le propriétaire de l’endroit choisi. Et bien sûr, vous devrez payer pour le réapprovisionnement et l’entretien.

Il est également important de penser aux besoins des personnes aux alentours. Fixez vos marges bénéficiaires à un taux confortable, et choisissez un emplacement avec un bon trafic piétonnier. Il existe des centaines de tutoriels en ligne pour savoir comment démarrer. YouTube est votre ami (bien que je préfère aujourd’hui Rumble). Vous pouvez généralement démarrer une entreprise de distributeurs automatiques pour environ 2000 dollars. Utilisez vos bénéfices pour acheter d’autres distributeurs automatiques et construire votre empire !

 

Imprimantes 3D

Ce coupon vous permet d’obtenir une imprimante 3D géniale pour seulement 100 dollars. Je l’ai utilisé pour en acheter huit. Bien sûr, il y a une courbe d’apprentissage, et le filament (plastique) utilisé pour usiner des articles coûte environ 20 dollars pièce ; mais vous pouvez faire beaucoup de produits avec un seul de ces rouleaux de filament. Ce que vous fabriquez, et vous pouvez en fabriquer beaucoup, vous pouvez le vendre en ligne ou en personne. Le coût de fabrication d’un article varie, mais en général, il peut vous coûter jusqu’à 2 dollars en matériaux et électricité. Selon la nature de l’objet, vous pouvez le vendre 15 dollars ou plus. C’est une marge bénéficiaire incroyable. Il suffit d’être disposé à apprendre l’utilisation du logiciel et du matériel. Il m’a fallu moins d’un an pour devenir bon dans ce domaine. J’ai dépensé entre 1500 et 2000 dollars en fournitures et filaments. J’ai gagné facilement 5 fois ce montant. En raison des obstacles techniques, ce marché n’est pas encore saturé car la plupart des gens ne prendront pas le temps d’apprendre à utiliser une imprimante, ils veulent juste l’article que vous fabriquez. La plupart des objets que vous imprimez sont disponibles gratuitement sur Thingiverse.com. Assurez-vous simplement que l’article indique qu’il est disponible pour un usage commercial, sinon vous devez obtenir une autorisation.

L’impression à la demande était autrefois coûteuse, longue et difficile à rentabiliser. Aujourd’hui, c’est le contraire qui est vrai. Il n’a jamais été aussi facile, rapide et économique de concevoir vos propres produits et de les expédier à vos clients.

Mon arme secrète est Printify. Le service ne coûte pas cher, mais la qualité des articles est fantastique. Vous pouvez télécharger votre design et mettre votre article en vente rapidement. Définissez vos marges bénéficiaires en fonction du pourcentage que vous souhaitez obtenir. Je vous recommande d’obtenir une carte de crédit professionnelle avec un programme de remboursement et de l’utiliser pour tous vos achats. Vous récupérez ainsi de l’argent que vous auriez dû dépenser de toute façon.

 

Achetez des actions à dividendes

Je ne suis pas conseiller financier et il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel avant de s’engager dans une stratégie d’investissement.

Cela dit, j’aime les actions à dividendes. Je préfère les ETF (exchange-traded funds), car ils représentent un panier de différents leaders du secteur et ont tendance à être un peu plus sûrs qu’une action directe. Mais de nombreuses actions donnant droit à des dividendes peuvent devenir une source de revenus une fois que vous avez investi suffisamment.

Et pourquoi ne pas utiliser les bénéfices de votre distributeur automatique ou de votre imprimante 3D à cette fin ? Mais même si votre action ou votre ETF ne rapporte pas de dividendes, le marché offre une hausse considérable, avec un rendement annuel moyen de 7 % après inflation (mais pas en 2022).

La clé pour être un bon investisseur est de lier la valeur perçue d’une entreprise, c’est-à-dire le cours de l’action, aux biens ou services réels qu’elle offre. Si une entreprise offre une valeur solide et réelle, un produit que les gens aiment et peuvent utiliser, ou un service que les autres ne peuvent pas concurrencer, alors elle peut constituer un bon investissement.

 

Tout est question d’état d’esprit

Cela devrait suffire pour vous aider à réfléchir aux différentes façons de dépenser votre argent pour en gagner. Et ce n’est probablement pas aussi difficile que vous le pensez.

La vérité, c’est que l’entrepreneuriat est accessible à tous. Tout ce qu’il faut pour le faire efficacement, c’est une passion pour la création de valeur, de l’imagination, de l’initiative, la capacité de faire face à l’incertitude et au risque, un peu de capital et, par-dessus tout, la capacité d’identifier et de servir les besoins des autres.

Cela peut sembler un défi de taille, mais une fois que vous aurez acquis le bon état d’esprit, vous serez étonné par toutes les opportunités qui se présenteront à vous. Et le mieux, c’est qu’une fois que vous l’aurez fait, vous ne vous contenterez pas de gagner un peu d’argent supplémentaire pour vous-même, vous améliorerez la vie de tous ceux qui vous entourent, car l’esprit d’entreprise est le moteur d’une société prospère.

Lawrence Reed de FEE a observé :

« Une société sans entrepreneurs est une société de stagnation et de déclin, de monotonie et d’appauvrissement, de bureaucrates et de paperasserie. Parce que les entrepreneurs sont des agents de changement consommés ».

Alors la prochaine fois qu’il vous restera un peu d’argent sur votre salaire, pensez à le dépenser dans quelque chose qui vous en rapportera. Cela pourrait être le premier pas que vous ferez dans un tout nouveau monde.

 

Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Pourquoi entreprendre ou acheter des actions ? C’est prendre de gros risques de perdre son argent. En France, si tu investis et que ça se passe mal, tu perds tout ; si ça se passe bien, c’est l’État qui encaisse. Alors pourquoi prendre un risque pour que l’État encaisse ?
    Aux USA, si ça se passe bien, celui qui a investi encaisse. C’est pour ça que l’économie est dynamique. C’est pour ça qu’il y a Amazone, c’est pour ça qu’il y a google,…. Et c’est pour ça que nos polytechniciens préfèrent pantoufler chez Thales, Airbus, Vinci, Total, etc, pour encaisser mes millions d’euros par an plutôt que de créer une entreprise.

    • Il est toujours facile de se plaindre, mais pour le coup il y a un certain nombre de mécanismes fiscaux mis en place en faveur de l’entrepreneuriat :
      – remploi avec différé de fiscalité (150 0 b ter pour les amateurs de fiscalité)
      – surtout le PFU, qui a mis fin aux délires confiscatoires de Hollande sur les revenus du capital
      – mettre les actions de son entreprise dans un PEA ou PEA-PME pour réduire plus encore la fiscalité
      – encouragement des actions gratuites
      – initiative Tibi pour encourager la prise de risque par les investisseurs institutionnels. Ce dernier point est essentiel car ce n’est pas de start-ups que manque la France mais de jeunes sociétés qui grossissent. Aujourd’hui lever des fonds important en France est quasi impossible et des fonds étrangers sont présents au capital de toutes les licornes. Toutes. A la fois tant mieux, mais c’est un révélateur de l’incapacité des investisseurs français et européens à financer de très gros tickets, à la différence des US en particulier.

      Tout cela ne fait pas de la France un paradis de l’entrepreneuriat, ne rêvons pas. On préfèrerait que l’État laisse tranquille les entrepreneurs au lieu de les aider (mal), certes. Mais on est loin de l’enfer.

      Sur la détention d’actions, c’est assez peu un sujet fiscal (pourquoi si peu de PEA alors qu’ils ont une fiscalité imbattable ?) mais un sujet d’éducation financière. Pareillement, entre PEA, assurance-vie et PFU, on peut très facilement se protéger de la fiscalité confiscatoire. Mais encore faut-il avoir envie d’investir. Et alors qu’acheter des actions est au final une marque de confiance dans le capitalisme, même sur Contrepoints, on entend bien plus parler d’achat d’or que d’actions. Il y a une révolution culturelle à mener. Pas (juste) fiscale.

      On est jamais mieux servi que par soi-même, je remets ici un article que j’ai écrit sur ce sujet de comment placer son argent.

  • On ne comprend pas trop l’intérêt de ce texte, qui semble être une traduction automatisée d’un texte déjà pauvre à l’origine. On y trouve des « conseils » proches de ceux fournis par des influenceurs sur Facebook et, plus étonnant, des liens d’affiliation permettant à l’auteur de finir ses fins de mois.
    Contrepoints manque-t-il si désespérément de contenu ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance », lisent Virgile et Dante au-dessus de la porte de l’Enfer.

Une recommandation similaire pourrait être adressée à ceux qui cherchent, dans un monde où l’inflation est élevée, à placer intelligemment leur épargne. Il est communément admis qu’il est préférable de ne pas conserver de liquidités trop importantes lorsque la valeur de la monnaie s’érode rapidement. Pourtant, dans le même temps, investir son épargne en période d’inflation peut se révéler hasardeux.

En effet, la créatio... Poursuivre la lecture

inflation immobilier
3
Sauvegarder cet article

Une crise ne devait jamais se produire. Pas après la Grande Modération des 30 dernières années. Mais la plupart des actifs sont sur le point de chuter.

Depuis plus de 100 ans, l’immobilier a baissé lors des périodes comme celles-ci, où l’inflation surpasse les taux d’intérêts et les force à grimper.

Le graphique ci-dessous (source) donne l’indice des prix de l’immobilier en France, en fonction du revenu des ménages.

 

 

Vous pouvez observer trois périodes de chute des prix pour l’immobilier... Poursuivre la lecture

Avec une inflation qui avoisine désormais les 6 % en France, les ménages voient la valeur de leur argent s'éroder à une vitesse accélérée. Il faut remonter au début des années 1980 pour trouver des taux d’inflation comparables.

La mauvaise nouvelle est que cette hausse des prix ne va pas nécessairement s’accompagner d’une hausse des salaires. Les négociations se feront au cas par cas selon les secteurs. Seuls certains salariés bénéficieront de revalorisations salariales.

Préserver son pouvoir d’achat passe aussi par une meilleur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles