La « Nouvelle Lettre » fait peau neuve !

Lecture indispensable pour tout militant libéral, la « Nouvelle Lettre » est disponible en ligne.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
Liberty By: Zepfanman.com - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La « Nouvelle Lettre » fait peau neuve !

Publié le 24 septembre 2022
- A +

Excellente surprise pour cette rentrée : La Nouvelle Lettre, publication libérale animée par l’infatigable Jacques Garello dans le cadre de l’Aleps depuis 1981, fait peau neuve. Branchée sur l’actualité comme sur la défense des principes authentiques du libéralisme, La Nouvelle Lettre s’attache à offrir au lecteur un son de cloche différent de l’ensemble de la presse subventionnée.

L’ambition de Jacques Garello à travers cette publication est transparente : il s’agit de montrer que le programme libéral est une alternative crédible aux différentes formes de socialisme et d’interventionnisme populaire au sein des élites françaises.

 

Défendre le libéralisme aujourd’hui

Malgré l’alternance entre droite et gauche, l’État ne cesse de grossir, et les extrémismes dominent la scène politique d’aujourd’hui : « Voilà pourquoi le temps du libéralisme revient naturellement : chaque fois que les idées les plus stupides et les plus destructrices dominent le débat public, ceux qui rappellent la réalité et le bon sens sont à nouveau écoutés. « C’est du fond de l’abîme que jaillit la lumière » (Milton) » rappelle M. Garello.

Pour sortir de l’erreur, la subsidiarité et la diversité doivent inspirer les libéraux, et La Nouvelle Lettre  se veut un point de rencontre essentiel entre militants pour faire bouger les choses : « Je tiens à ce que la Nouvelle Lettre soit plus que jamais un élément de motivation et de soutien pour des cercles de réflexion et de communication, pour des forums des libertés, pour des réunions publiques. » espère Jacques Garello.

Jacques Garello est l’auteur d’un essai essentiel, Vaccin libéral, dans lequel il pose les pistes d’un programme politique applicable du libéralisme. Il a également animé un séminaire sur le sujet et poussé une tribune signée par des dizaines d’intellectuels libéraux parue dans Le Figaro le 26 avril dernier, à la veille du premier tour de l’élection présidentielle.

Lecture indispensable pour tout militant libéral, La Nouvelle Lettre est disponible en ligne.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Occident semble avoir accéléré son déclin dans une espèce de folie autodestructrice rarement égalée.

Les sociétés occidentales subissent les conséquences de la scandaleuse gestion de la pandémie de covid de leurs dirigeants politiques et souffrent d’une inflation des prix, auto-infligée par leurs propres sanctions contre la Russie.

C’est dans ce contexte qu’il faut lire le dernier livre de Olivier Piacentini, La Chute Finale : l’Occident survivra t-il ?.

 

Ce déclin ne date pas d'hier

Comme l’explique avec b... Poursuivre la lecture

Trois bonhommes Monopoly, l'un se couvrant les yeux avec ses mais, le deuxième les oreilles et le dernier la bouche
2
Sauvegarder cet article

Un article de La Nouvelle Lettre

 

Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé : loi de la jungle, vol organisé, égoïsme débridé, inégalités croissantes, victoire de l’avoir sur l’être, société de consommation, concurrence sauvage, obsession de la rentabilité, etc. Il est facile de réfuter ces attaques : la réalité est autre.

Il y a mieux à faire : il est temps d’appliquer les vrais principes libéraux. Pourquoi préciser les « vrais » principes ? Parce qu’il est dit beaucoup de choses ridicules et menson... Poursuivre la lecture

Depuis 2017, la France semble constamment agitée par des crises inédites.

De la jacquerie des Gilets jaunes à la pénurie énergétique en passant par la pandémie, la guerre aux frontières de l’UE ou l’urgence environnementale, le citoyen vit dans une atmosphère d’apocalypse permanente, certainement entretenue par intérêt politique.

La sensation est tellement étouffante qu’on en oublie les problèmes structurels majeurs du pays que ces conjonctures tendues ne cessent pourtant de mettre en évidence. Pointer ces problèmes, proposer de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles