L’État américain est en train de détruire le 4 juillet

Pour vraiment honorer la fondation de l’Amérique, les Américains devraient  commencer à agir comme des Américains : déclarer leur indépendance en tant qu’individus.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3
Photo by Camylla Battani on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’État américain est en train de détruire le 4 juillet

Publié le 4 juillet 2022
- A +

Par Dan Sanchez.

Il semble que l’économie américaine en difficulté va mettre un frein aux célébrations du 4 juillet cette année.

Le Wall Street Journal a rapporté jeudi dernier :

« Dans toute l’Amérique, les feux d’artifice du 4 juillet ne seront pas tirés le 4 juillet. »

Certaines villes et communes reprogramment leurs spectacles pyrotechniques de la fête de l’Indépendance en raison d’une pénurie de feux d’artifice ou de travailleurs.

Et comme le révèlent de nombreux médias, les repas seront beaucoup plus chers que l’année dernière. Le Washington Examiner rapporte :

« Le coût d’un barbecue du 4 juillet devrait être supérieur de 17 % à celui de l’année dernière, selon une enquête sur le panier de consommation réalisée par l’American Farm Bureau Federation. C’est un chiffre qui dépasse l’inflation générale, puisque les prix sont en moyenne 8,6 % plus élevés qu’il y a un an, selon l’indice des prix à la consommation. Cela représente également un revirement majeur par rapport aux petites économies pour la fête que la Maison Blanche de Biden a honteusement vanté en 2021 – s’attirant les moqueries des commentateurs. »

Il sera plus difficile de célébrer l’anniversaire de l’Amérique lorsque le rêve américain sera sur la corde raide. Mais ce sera un bon moment pour réfléchir à la façon dont nous nous sommes retrouvés dans cette situation difficile.

Le 4 juillet est le jour de l’indépendance de l’Amérique. Il marque notre séparation de l’Empire britannique : un État qui, à travers « une longue suite d’abus et d’usurpations » (selon les termes de notre déclaration d’indépendance), s’était montré destructeur des droits individuels des Américains. Selon le credo libéral classique des fondateurs de l’Amérique, c’était inacceptable, car le seul but légitime d’un État est de protéger les droits individuels des adminstrés.

Aujourd’hui, l’État américain bafoue les droits des Américains à un point tel que les anciens dirigeants britanniques paraissent bienveillants en comparaison. Surtout depuis la montée du Covid-19, les attaques due l’État contre la liberté et la propriété se sont transformées en une guerre totale contre la production et donc contre nos moyens de subsistance.

Ils ont bloqué d’énormes pans de l’économie et enfermé des millions de familles chez elles.

Une expansion massive des dépenses publiques a fait passer une grande partie de la richesse du pays du contrôle privé au contrôle public.

La Réserve fédérale a mené une guerre contre l’épargne et l’investissement sain, et donc une guerre contre la formation durable de capital.

L’administration Biden a découragé le travail avec des dépenses de relance et a étranglé la production d’énergie avec des réglementations.

Et en utilisant l’argent de nos impôts pour entraîner l’ensemble du monde occidental dans une guerre économique mondiale avec la Russie en raison de l’invasion de l’Ukraine, le gouvernement américain a aggravé une situation terrible et durable : il a provoqué l’effondrement du commerce des denrées alimentaires et des fournitures d’énergies.

Comme a prévenu Elon Musk en 2020, « si vous ne fabriquez rien, il n’y a rien ». Si vous interdisez aux entrepreneurs d’ouvrir des magasins et aux travailleurs d’aller travailler, il y aura moins de biens. Si vous interdisez aux industries nationales d’importer de la nourriture et du carburant, il y aura moins de nourriture et de carburant. Si vous n’avez pas assez d’énergie pour produire des biens de consommation de transport, il y aura moins de biens de consommation. Etc.

Aucune mesure de relance financée par la création monétaire de la Réserve fédérale ne changera cela. Un électrochoc ne fera pas travailler plus dur un prisonnier s’il est menotté. Vous ne pouvez pas non plus stimuler une économie enchaînée vers la prospérité.

Maintenant, comme résultat inéluctable, il y a beaucoup plus de billets de la Réserve fédérale pour beaucoup moins de biens qu’il n’y en aurait eu autrement. Et c’est pourquoi les prix augmentent.

Mais ils n’augmentent probablement pas autant qu’ils le devraient pour refléter pleinement la plus grande rareté, en raison de la menace permanente de répression contre les prix abusifs (comme l’économiste Walter Block l’a récemment soutenu ici sur FEE.org). Et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles il existe des pénuries chroniques et généralisées.

Les Américains ont trahi l’héritage de nos pères fondateurs en abandonnant les droits pour lesquels ils se sont battus à une tyrannie bien pire que celle qu’ils ont renversée, pour la fausse promesse d’abondance, de sécurité et de santé fournies par l’État. C’est pourquoi, en ce jour de l’Indépendance, ils ont moins de liberté à célébrer et, par conséquent, moins de biens et de services pour le faire.

Pour vraiment honorer la fondation de l’Amérique, les Américains devraient commencer à agir comme des Américains, déclarer leur indépendance en tant qu’individus et réclamer leur liberté de coopérer les uns avec les autres pour produire, fournir et prospérer.

Sur le web

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Vibhu Vikramaditya.

L'annulation de l'arrêt Roe v. Wade est une décision historique qui confirme le principe le plus élevé d'une république. Une république naît de la liberté d'association, de la même manière que les individus se regroupent pour former une famille, que celles-ci se regroupent pour former une communauté et que les communautés se regroupent pour former une société.

Dans une situation idéale de gouvernance fondée sur la loi, ceux qui donnent la loi et ceux qui la respectent doivent être les mêmes, car ce n'est ... Poursuivre la lecture

Aux États-Unis comme ailleurs, la novlangue corrompt de plus en plus le langage. Sous l’impulsion de la mouvance woke, on s’efforce de complètement redéfinir des mots afin d’excuser leurs pires exactions.

On croyait le secteur de l’économie protégé de ces inepties. C’est grandement sous-estimer la stupidité des politiciens…

En effet, selon les définitions classiques, les États-Unis sont entrés en récession après un second trimestre de croissance négative du PIB. Ce fut le cas depuis des décennies, y compris sous la présidence de... Poursuivre la lecture

Par Julien Pomarède.

« Régénérée », « revitalisée », « ressuscitée » : les adjectifs ne manquent pas pour qualifier le retour de premier plan de l’OTAN depuis le début de l’agression de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022.

L’idée d’une renaissance de l’OTAN tire sa crédibilité d’un constat simple. Après deux décennies d’errements dans le bourbier afghan, l’Alliance retrouve sa mission historique : dissuader une attaque conventionnelle d’un État tiers – qui plus est de l’ancien ennemi, la Russie – contre ses membres.

<... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles