Des arbres centenaires menacés par le « poumon vert » d’Hidalgo

Devant la levée de bouclier médiatique, la mairie de Paris a décidé de faire marche arrière.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2
tour-eiffel

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Des arbres centenaires menacés par le « poumon vert » d’Hidalgo

Publié le 3 mai 2022
- A +

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d’arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d’être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l’îlot de nature perdu dans l’océan de béton pourrait laisser la place à une « bagagerie », c’est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Des bureaux, des boutiques et un restaurant devraient remplacer l’espace vert si on en croit Philippe Khayat de France Nature Environnement Paris et de SOS Paris. De son côté, la mairie de Paris affirme qu’elle replantera près de 200 arbres pour compenser la disparition d’une vingtaine d’arbres aux abords de la tour Eiffel et 42 arbres dans le quartier en tout. La refonte du quartier promet en effet de transformer radicalement l’identité du lieu pour en faire « un nouveau poumon vert » et donner la priorité « à la végétalisation et aux mobilités douces. »

Ignorance de la démocratie locale

Lors d’une consultation publique en ligne lancée en 2021 des milliers de Parisiens se sont clairement prononcés contre le projet.

Plus récemment, c’est une pétition lancée par des associations et des particuliers, dont l’animateur Nagui, le journaliste Hugo Clément ou encore l’ancienne responsable du Medef Laurence Parisot qui a receuilli plus de 70 000 signatures.

Plusieurs voix locales s’indignaient que la mairie de Paris fasse la sourde oreille face aux manifestations de démocratie locale. Finalement, devant la levée de bouclier médiatique, la mairie de Paris a décidé de faire marche arrière. Seulement, les opposants au projet demeurent méfiants et la mobilisation ne faiblit pas.

Après l’échec cuisant d’Anne Hidalgo au premier tour de l’élection présidentielle, c’est maintenant son crédit écologique et démocratique qui est en train de s’évaporer au fur et à mesure des semaines. Le mouvement #saccageParis, en chœur avec l’opposition municipale, accuse régulièrement la municipalité de négliger la plus belle ville du monde et de mépriser l’avis des Parisiens qui voient leurs conditions de vie se dégrader.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Avatar
    jacques lemiere
    3 mai 2022 at 6 h 45 min

    bof…

    c’ets très parisien, les respect des arbres ce n’est pas ne pas couper un arbre..c’est de choisir. Et une ville est un espace où mes arbres sont comme des animaux domestiques.. des MILLIONS d’arbres sont coupés à paris ( à la campagne aussi ) … au stade « juvénile pourrait on dire…..

    ce qui m’ennuie beaucoup est que les gens commencent à penser au en france si on ne plante pas d’arbre il n’yaura plus d’arbres…
    NON… en france si tu ne fais rien sur un terrain tu te retrouves souvent avec une forêt…..

    et ce n’ets pas rien…on se retrouve avec des andouilles qui pensent que parce qu’ils ont planté un arbre en france!!!! ils diminuent le CO2 atmosphérique…

    planter des arbres vaut pour des sols vraiment dégradés… ou si vous faites de la sylviculture, vous désirez tel ou tel arbre….sinon la nature s’en charge très bien…gratuitement, sans émissions de CO2 , sans argent..ne rien faire..

    les frênes sont en train de crever et personne n’en parle…

    en quarante ans on aura perdu deux arbres majeurs du paysage orme et frênes..

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L'économie planifiée connaît un nouveau regain d'intérêt. Les défenseurs de la protection du climat et les anticapitalistes exigent que le capitalisme soit aboli et remplacé par une économie planifiée. Sinon, disent-ils, l'humanité n'a aucune chance de survie.

En Allemagne, un livre intitulé Das Ende des Kapitalismus (La fin du capitalisme) est un best-seller et son auteur, Ulrike Hermann, est devenue une invitée régulière de tous les talk-shows. Elle promeut ouvertement une économie planifiée, bien que celle-ci ait déjà échoué une foi... Poursuivre la lecture

Tempête dans un verre d’eau : certains proches de la maire de Paris, Anne Hidalgo, se lamentent de l’image que la série Netflix Emily in Paris renvoie au reste du monde.

Certes, les rues y sont propres, les gens courtois et les chambres de bonne grandes comme des lofts. Mais ce n’est pas la tromperie sur la marchandise dénoncée quotidiennement par #saccageparis qui est dans le viseur des édiles parisiennes.

Dans ses vœux, l’adjoint écolo @David_Belliard, en charge de la voirie, explique qu’il ne veut... Poursuivre la lecture

Le citoyen lambda a l'opportunité de se prononcer sur un projet d'arrêté posant une question très technique. S'il est pris, les lobbies antipesticides pourront clamer que le gouvernement est à la botte des betteraviers et du lobby des pesticides. Dans le cas contraire, ce sont les betteraviers qui risquent de prendre un bouillon.

(Source)

Le contexte

Le ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a mis en consultation publique jusqu'au 24 janvier 2022 un « projet d’arrêté autorisant provisoirement l'emploi de se... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles