Conférence en ligne « L’impact de la crise sur la liberté » mardi 15 février

Une conférence en ligne avec Mathieu Slama, auteur d’« Adieu la liberté »,publié ce 20 janvier 2022, aux Presses de la Cité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conférence en ligne « L’impact de la crise sur la liberté » mardi 15 février

Publié le 25 janvier 2022
- A +

Une conférence de l’Institut Libéral, depuis la Suisse

Une conférence en ligne est organisée avec Mathieu Slama, qui est essayiste et enseigne la communication politique. Son nouveau livre Adieu la liberté a été publié le 20 janvier 2022, aux Presses de la Cité. La conférence en ligne aura lieu mardi 15 février, à 20 heures.

Pour Mathieu Slama, la crise de la Covid-19 a révélé un nouveau totalitarisme soft soucieux du safe. En cause, une gestion de crise cherchant non pas le bien commun, mais le bien-être de chaque citoyen – au prix de toutes ses libertés. Pour l’auteur, l’éclipse de démocratie qu’aura engendré le Covid-19 n’est pas un commencement mais au contraire l’aboutissement d’un mouvement déjà ancien qui a préparé à l’abdication volontaire en chaque citoyen de la première des libertés : celle de penser et de dire ce qu’il pense.

Par ailleurs, il s’inquiète de la disparition de notre modèle de société dans laquelle la liberté était le principe supérieur à tous les autres, une société des droits, une société où la Constitution protège les citoyens de l’arbitraire du pouvoir. Ce modèle qui était le nôtre avant la crise risque de laisser sa place à une société du soupçon et de l’arbitraire, soit un régime plus autoritaire dans lequel la morale remplace le droit et où l’ordre est la condition de la liberté. Un régime qui trie les bons des mauvais citoyens, qui institue un ordre moral qui se substitue au cadre légal, un régime qui instaure une nouvelle méthode de gouvernement, celle du chantage à la liberté. Avec ce nouveau modèle, nous abandonnerions cette idée simple et belle que le pouvoir est au service des citoyens, et non leur souverain.

 

Après la présentation, vous aurez l’occasion de poser vos questions à l’intervenant.

 

Lien pour s’inscrire à la conférence du mardi 15 février 2022

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La crise du covid a amené des restrictions des libertés.

La question qui se pose est de savoir pourquoi celles-ci ont été soutenues par une partie non négligeable de la population. Contrepoints s'est entretenu avec Samuel Fitoussi, auteur d'une note pour l'Institut Sapiens sur les erreurs de gestion systémiques pendant la crise sanitaire. Il a étudié l’économie à Cambridge et à HEC.

 

Contrepoints : Irresponsables par nature : vous revenez sur la séquence ahurissante des auto-attestations, dont les plus fervents défe... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

Illustration de personne portant un masque anti covid
10
Sauvegarder cet article

The Atlantic, vénérable mensuel fondé au XIXe siècle, a récemment fait paraître un article d’Emily Oster qui a largement défrayé la chronique : dans « Let’s declare a pandemic amnestie » (déclarons une amnistie pour la pandémie), l’auteur tente d’aligner quelques arguments en faveur d’un pardon général pour tous ceux qui, pendant la pandémie, ont pris les décisions – y compris les plus farfelues  – au motif essentiel que chacun a cru faire du mieux qu’il a pu avec le peu d’informations dont il disposait.

L’article, sobrement chapeauté ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles