Conférence en ligne « L’impact de la crise sur la liberté » mardi 15 février

Une conférence en ligne avec Mathieu Slama, auteur d’« Adieu la liberté »,publié ce 20 janvier 2022, aux Presses de la Cité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conférence en ligne « L’impact de la crise sur la liberté » mardi 15 février

Publié le 25 janvier 2022
- A +

Une conférence de l’Institut Libéral, depuis la Suisse

Une conférence en ligne est organisée avec Mathieu Slama, qui est essayiste et enseigne la communication politique. Son nouveau livre Adieu la liberté a été publié le 20 janvier 2022, aux Presses de la Cité. La conférence en ligne aura lieu mardi 15 février, à 20 heures.

Pour Mathieu Slama, la crise de la Covid-19 a révélé un nouveau totalitarisme soft soucieux du safe. En cause, une gestion de crise cherchant non pas le bien commun, mais le bien-être de chaque citoyen – au prix de toutes ses libertés. Pour l’auteur, l’éclipse de démocratie qu’aura engendré le Covid-19 n’est pas un commencement mais au contraire l’aboutissement d’un mouvement déjà ancien qui a préparé à l’abdication volontaire en chaque citoyen de la première des libertés : celle de penser et de dire ce qu’il pense.

Par ailleurs, il s’inquiète de la disparition de notre modèle de société dans laquelle la liberté était le principe supérieur à tous les autres, une société des droits, une société où la Constitution protège les citoyens de l’arbitraire du pouvoir. Ce modèle qui était le nôtre avant la crise risque de laisser sa place à une société du soupçon et de l’arbitraire, soit un régime plus autoritaire dans lequel la morale remplace le droit et où l’ordre est la condition de la liberté. Un régime qui trie les bons des mauvais citoyens, qui institue un ordre moral qui se substitue au cadre légal, un régime qui instaure une nouvelle méthode de gouvernement, celle du chantage à la liberté. Avec ce nouveau modèle, nous abandonnerions cette idée simple et belle que le pouvoir est au service des citoyens, et non leur souverain.

 

Après la présentation, vous aurez l’occasion de poser vos questions à l’intervenant.

 

Lien pour s’inscrire à la conférence du mardi 15 février 2022

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une conférence de l’Institut Libéral, depuis la Suisse

 

Léonard Burnand y dirige depuis 2012 l'Institut Benjamin Constant. À ce titre, il est associé à la publication monumentale des Oeuvres complètes et préside le comité de rédaction des Annales Benjamin Constant. Sa biographie de Benjamin Constant vient d'être publiée aux Éditions Perrin.

Benjamin Constant, ou la Liberté faite homme.

Vous voulez en savoir davantage sur la vie et l'œuvre de ce libéral réputé ? Cette conférence est pour vous ! Dans sa biograp... Poursuivre la lecture

La campagne électorale est enfin terminée, en laissant derrière elle un goût amer.

Il nous a été demandé de choisir entre douze, puis deux nuances de socialisme débridé et irresponsable. Quelle tristesse !

D’un autre côté, cette parenthèse dans la vie politique nous aura permis de savourer une trêve plus que bienvenue dans les bombardements incessants de mesures liberticides et infantilisantes qui frappaient le pays depuis deux ans. C’est toujours ça de pris.

Le bilan est cependant d’une détresse abyssale : absolument auc... Poursuivre la lecture

l'inflation
0
Sauvegarder cet article

Par Jonathan Bydlak.  Un article de Reason

 

Les avis divergent pour savoir qui est à blâmer pour l'inflation. C'est le président. C'est l'ancien président. Les chaînes d'approvisionnement. La Russie. Les entreprises.

Avec une inflation de 8,5 %, il est important de comprendre d'où vient la faute. Et avec des problèmes sous-jacents allant des effets économiques liés au Covid-19 et des décisions prises par les banques centrales aux politiques adoptées par les récentes administrations présidentielles et à l'interconn... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles