Voici qui sont les morts du covid en France

Une analyse par âge des cas et des morts de Covid en France. En bonus un fact checking des propos de Véran.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
covid-19 by Prachatai(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Voici qui sont les morts du covid en France

Publié le 4 décembre 2021
- A +

Par François Jolain.

Nous pensons tous avoir la réponse à cette question : ce sont les personnes âgées de plus de 60 ans qui meurent majoritairement du covid en France. Oui, mais en détail ?

Un flou au niveau de l’information

Aussitôt, on tombe dans le vide. On aurait pourtant besoin de plus d’informations pour mieux juger la stratégie du gouvernement. Combien de jeunes de moins de 30 ans sont morts du covid ? Combien sont-ils hospitalisés chaque jour en France ? Quel est l’âge moyen des morts du covid ?

En fait, ce timide « plus de 60 ans » semble être un voile posé par les médias. La seule information autorisée à être diffusée.

Que révèlent les données sur les morts du covid ?

Dans cette vidéo, nous allons analyser les données de Santé Publique France pour connaître précisément l’impact du covid par tranche d’âge.

Par exemple, dans cette vidéo, vous allez apprendre que 126 personnes de moins de 30 ans sont décédés du covid en France depuis mars 2020.

La vaccination forcée chez les jeunes a donc permis de sauver au mieux des dizaines de vies. Alors que dans le même temps, elle est la cause de problèmes cardiaques. Ce qui a d’ailleurs obligé la HAS à retirer le vaccin Moderna pour les moins de 30 ans.

Bonus : le calcul de probabilité Véran

En bonus, nous allons revenir sur le passage à l’Assemblée d’Olivier Véran le 3 novembre 2020. Il décrivait un hôpital rempli de jeunes sur le point de mourir. Nous allons calculer la (très faible) probabilité de ce qu’a vécu le ministre durant cette visite.

En effet, la probabilité de tomber sur une personne de moins de 29 ans est de 1,8 %, sur une personne de moins de 39 ans elle est de 4,1 %. La probabilité de cumuler les deux est donc de 0,07 %…

Véran a donc eu moins d’un risque sur mille de se trouver dans une telle situation.

Tous les graphiques ainsi que le code générant ces graphiques sont disponibles sur codable.tv.

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • il est complètement azymuté

  • je retiens que, en gros les variants passent mais rien ne change vraiment sur les populations touchées ou à risque.

    von est que 120 morts chez les moins de trente ans justifie la vaccination obligatoire?

    MON OPINION est non, mais surtout je sais que ce n’est qu’une opinion..

    en outre pour moi 120 morts ne signifie rien.. ce qui compte pour envisager l’obligation c’est les morts « innocentes »..

    Plus généralement, si on regarde ce qui est obligatoire en France, ça ne repose pas sur un rationnel.. mais l’émotion..

    • D’un côté 120 morts pour la population en dessous de 30 ans. Cette génération compte environ 780000×30 personnes soit environ 23,4 millions. Avec 1 myocardite pour 5000 avec la vaccination, nous avons 4680 cas.

  • Pauvre Véran, il a du subir un sérieux lavage du cerveaux, il complètement oublier qu’il est médecin

    • M’étonnerait qui ait plusieurs cerveaux, il se pourrait même ne pas en avoir un entièrement fonctionnel ?

    • Diplômé en 2008, il rentre en politique en 2012. Cela doit donc bien faire une bonne dizaine d’années que Véran n’a pas vu un patient …

  • Eclairant, merci, elle est donc là la réalité dézopito!

  • Le seul mort qui compte vraiment est le système sanitaire et hospitalier français. Et là, il y a de quoi s’inquiéter à le voir agoniser, et il est difficile de croire que le covid ne joue qu’un rôle mineur dans l’accélération récente de cette agonie.

  • Deux bémols dans cette façon de voir:
    1) les données disent « morts du covid » alors que nous savons tous que certains sont « morts d’un cancer, par exemple, avec le covid », ce qui est un premier biais
    2) lors du pic du printemps 2020, les plus de 60 ans sont sur-représentés car beaucoup sont morts en Ephad par ingnorance/malveillance (au choix) dans la mesure où ces établissements sont devenus des mouroirs accélérés (pas de soins, pas de test des personnes en contact avec les personnes âgées.

  • Si 120 morts/an justifient une obligation d’injection de substances expérimentales, ainsi que des politiques vexatoires et discriminatoires, et la mise à disposition de nos données médicales à tout auxiliaire de l’état-démiurge; alors on est en droit d’exiger que toutes les activités de la vie quotidienne soient soumises à la diabolique trinité acte médical/ autorisation /pass électronique.

    Je ne déconne pas. Les accidents de la vie courante sont à l’origine de 5 millions de recours aux urgences et 20.000 décès/ an.
    20.000! Au secours Tonton Véran! Il faut les sauver, coûte que coûte!
    Il faut absolument imposer le port du casque dans les escaliers et sur la voie publique, instituer le permis d’échelle à point, bannir la natation (500 morts par an quelle hécatombe,) mettre les allumettes hors la loi, arracher les dents des chiens, limiter l’usage des outils de jardinage aux professionnels assermentés, etc.
    Bref, pour ne pas mourir, ne vivons plus.
    Merci la sciensse.

  • Quand un astéroïde s’écrase sur Terre dans un film, c’est sur New-York.

    Quand un avion s’écrasait, c’était sur les pompes de Roger Gicquel. (Avant l’invention des élastiques qui les maintiennent maintenant en l’air).

    Quand un patient meurt – pardon éternue – du Covid, c’est dans les bras de Véran.

    • Autre possibilité: c’est peut être à sa simple vue que les patients ont un arrêt cardiaque.

      • Si vous êtes habitués des films d’horreurs, voir le diable fait plutôt rigoler.. Même si il n’a pas de cornes(faut demander à sa femme) ou des pieds fouchus.. En tout cas, il n’a pas trompé son maître, Lucifer, il est vraiment mauvais.

  • Alors, je n’ai pas vu la vidéo, je ne regarde jamais les vidéos, les morts avait déjà un pied dans le tombe avant que veran mette le deuxième ?
    Ce qui m’inquiète, la grippe est toujours inquiétante, elle, pas de grippe l’année dernière, comment ont t ils pondu un vaccin pour cette année ?

    • Je vous résume parce que je vous aime bien : un informaticien s’est amusé avec les chiffres des hospitalisés Covid publiés par Santé Publique France et en a fait des courbes de répartition du nombre d’hospitalisés selon les âges (moins de 10 ans, moins de 20 ans etc).
      Au final, il y a tellement peu d’hospitalisés jeunes que la probabilité de tomber sur un moins de 30 ans en ouvrant la porte d’une chambre dans un hôpital lambda est de 1,8 et celle d’un moins de 40 ans est de 4,7. Véran dit avoir croisé les 2, cette probabilité tombe à 0,0-je-ne-sais-plus, en clair on ne va pas dire qu’il ment mais on va le penser très fort. C’est ce jour-là pour mémoire qu’il a dit aux parlementaires « c’est ça la réalité et si vous ne voulez pas la voir, sortez d’ici… » alors qu’ils étaient « chez eux », c’est donc à lui de sortir s’il n’est pas content…

  • Merci pour cet article et cette vidéo édifiante. Dire qu’il suffirait de passer cette vidéo à la télé à partir de chiffres officiels pour arrêter tout ce cirque…

  • « Sortez d’ici! », un grand moment de l’histoire de la démocratie française. Avec la banalisation des conseils de défense, l’effacement du Parlement, la corruption du Conseil constitutionnel, des mensonges comme on respire… et surtout des électeurs qui vont voter pour que tout ça continue.

    • Effectivement, cet épisode a montré une fois pour toute deux éléments très préocuppants:
      – L’assemblée n’est qu’une chambre d’enregistrement des décisions gouvernementales, c’est à dire du président.
      – Les députés actuels sont ignares et ne connaissent même pas leur rôle. A une autre époque le ministre qui aurait osé parler comme ça aurait été reconduit hors de l’assemblé sous les quolibets de tous les députés, y compris ceux de sa majorité !

  • Dans tout ce dégobillage, icelui des dégobilleurs, j’ai appris que nous sommes codés pour que les plus vieux d’entre nous partent statistiquement d’abord… l’issue suivant une courbe en cloche… en fait quelque soit le ministre. Mais à regarder plus loin, quelque soit le pays considéré sur cette terre, la cloche est sensiblement de la même trempe, l’heure de l’angélus pouvant néanmoins être quelque peu différée selon le ministère du culte local. St François priez pour nous!

    • Hari Seldom (Fondation d’Isaac Asimov) savait qu’un « mulet » pouvait réduire ses prévisions statistiques à néant.

      Le « mulet » (c’est le nom qu’il se donne lui-même) est un personnage doté de pouvoirs personnels importants dont l’arrivée est imprévisible.

      Comme il savait que l’arrivée d’un tel personnage était elle-même statistiquement certaine mais imprédictible quant à la date de son arrivée, il a créé une seconde Fondation à l’écart de la première pour corriger le tir.

      Où est la Seconde Fondation qui nous protège des mulets ?

      • L’idée qu’il faudrait une « Fondation » ou une autre organisation bien collectiviste pour nous protéger, et que notre sens critique individuel ne pourrait le faire, est pour le moins dérangeante.

        • Oui.

          En l’occurrence, ce qui m’intéresse n’est pas ce qu’il faut faire mais le long chemin vers la raison, et l’idée que la volonté individuelle n’est rien par rapport à la logique économique et sociale (sauf perturbateurs aux conséquences néfastes).

          De même, Van Vogt invente le socialisme idéal fondé sur la raison dans le monde des non-A. C’est utopique, et cela montre où se situe le problème.

  • 120 morts de moins de 30 ans.
    1200 morts de moins de 50 ans.

    Un age médian qui s’approche des 85 ans et est supérieur à l’age moyen au moment du décès en 2019.

    La réponse à cette terrible menace pour les jeunes : les forcer à prendre un traitement plus ou moins préventif, appelé « vaccin » pour des raisons marketing, et dont les tests par Pfizer montrent que sur l’échantillon vacciné et l’échantillon non-vacciné (pendant une terrible pandémie, donc) la mortalité « toute causes » (pour prendre en compte les effets de prévention mais aussi négatifs potentiels du vaccin) est indistinguable statistiquement (mais légèrement plus forte chez les vaccinés si ont veut pinailler).

    On rajoute des confinements qui pourrissent surtout la vie des actifs en détruisant leur gagne pain et en accumulant une dette qui équivaudra à plein de taxes futures et des retraites inexistantes. Plus un pass sanitaire qui ne pourrit surtout la vie que des jeunes (et n’a produit de « boost » à la vaccination que chez les moins de 25 ans, de façon assez logique)…

    Une chance que Macron et Véran aient moins de 50 ans, sinon on aurait pu croire à un complot des « vieux » pour se venger sur les jeunes d’une maladie qui (comme toutes, en fait) atteint de façon disproportionnée les plus de 70 ans !

    • C’est la vengeance de la grippe espagnole qui atteignait plus les jeunes de 20 à 35 ans. Les plus vieux étaient un peu protégés, peut-être par les anticorps dus à l’épidémie dite de grippe russe en 1889-1890.

  • « la probabilité de tomber sur une personne de moins de 29 ans est de 1,8 %, sur une personne de moins de 39 ans elle est de 4,1 %. La probabilité de cumuler les deux est donc de 0,07 %… »

    1) Je ne sais pas comment l’auteur « croise » ces données, mais ce qu’on peut remarquer, c’est qu’une personne de moins de 29 ans est aussi une personne de moins de 39 ans . La probabilité de cumuler les deux est donc de 1,8 %, et pas 0,07 %…
    Le « croisement » consistant à multiplier la probabilité des « -29  » par la probabilité des « -39 » conduit à un résultat absurde.

    2) La vaccination des personnes, quel que soit leur âge, ne sert pas seulement à protéger ces personnes mais aussi les autres, car elle freine la propagation de l’épidémie. Il ne faut donc pas compter uniquement le nombre de morts de moins de 29 ans, mais aussi le nombre (indéterminé) des personnes de tout âge qui sont mortes de la covid par le fait que l’épidémie les a atteintes, et qui ne l’auraient pas été si plus de personnes (dont les moins de 29 ans) avaient été vaccinées.
    La manipulation des chiffres n’est pas chose si simple…

    • Relisez l’article! Et excusez-vous !

    • Un peu d’algo mathématique, d’analyse informatique (du datascientisme en ultra basique pour un informaticien), calculs effectués par informatique, donc pas d’erreur possible dans les additions et autres opérations basiques, et le tour est joué.
      Votre mauvaise foi quant à la description littéraire du résultat montre que votre ouverture d’esprit quant à un problème ne semble pas aller très loin. Vous devez être de ceux qui pensent comme Véran : cet été il y a eu 96% des nouveaux cas qui étaient non vaccinés !…
      Un vaccin sert en priorité à se protéger soit-même, absolument pas les autres. Quant à l’aspect propagation, il y a encore pas mal de débats sur la question de savoir si vacciner (en masse) pendant une épidémie est bon ou pas ; à priori, ça n’est pas forcément bon d’après les expériences passées…

    • Je ne crois pas. Il y a deux événements liés, probabilité de rencontrer une personne de moins de 29 ans ET ensuite de rencontrer une personne de moins de 39 ans, soit 1.8%x4.1%=0.07%.
      Quant à l’effet sur l’épidémie la vaccination n’est pas très efficace dans les faits, on l’a vu en UK et Israël, et malheureusement pour les Allemands depuis 1 mois.

    • Les données, y compris celles de Pfizer communiquées au FDA et récemment rendues publiques montrent que les vaccins n’ont AUCUNE utilité de santé publique dans le cas du COVID.
      La mortalité totale n’est pas affectée par le vaccin, les contaminations sont aussi fréquentes (plus même, semble-t-il, après un certain temps, l’AED semble, malgré les dénégations insistantes -et suspectes- être en oeuvre). Certaines populations qui avaient un risque important face au COVID bénéficient (un peu) du vaccin, d’autres qui n’avaient pas de risques important initialement SOUFFRENT face au COVID du fait du vaccin.

      Les problèmes cardiovasculaires qui explosent en 2021 et que les « spécialistes » attribuent au stress face à la pandémie (ah bon, il n’y avait pas de stress en 2020?), le nombre de morts nés et de fausses couches qui explosent sur la deuxième partie de 2021 et qu’on attribue au « réchauffement climatique » (ah, bon il a commencé en avril 2021, faudra le dire au GIEC) montrent que les population qui ne craignent pas grand chose de la maladie ont beaucoup à perdre à être vaccinés, sans pour autant aider les personnes réellement à risque.

      Il n’y a qu’a voir comment les courbes de contaminations s’effondrent dans tous les pays dès que le vaccin est suffisement déployé… ah, on me dit à l’oreillette que c’est l’inverse !!! L’effet ‘santé publique’ est donc un mythe bidon servant juste à écouler les doses en stock après que tous les gens ayant un vrai bénéfice à en tirer ait été vaccinés ! (Et ils le savaient depuis le début : sur le site de la sécu en février/mars 2021 ils indiquaient bien que la vaccination réduisait les chances de mourir et d’avoir des formes graves mais n’empêchait pas d’attraper le COVID et de le transmettre).

  • Rien qu’à voir la tête de ce cher Olivier, on ferait demi tour dans une salle d’attente. Il existe malheureusement beaucoup de médecins sur les bancs de l’assemblée qui ont oublié ce que humanisme, patient et santé veulent dire. Il ment depuis le début ce brave homme mais rassurons nous il va se retrouver à l’OMS ou afin d’échapper à la justice

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Dans son dernier essai intitulé Adieu la liberté, l'essayiste Mathieu Slama observe que si l’État n’avait pas contraint les citoyens aux mesures sanitaires les plus liberticides, ce sont les citoyens eux-mêmes qui s’en seraient chargés, tant la panique qui s’est emparée des esprits était générale. Les confinements, couvre-feux, attestations dérogatoires, masques obligatoires et autres restrictions n’ont fait l’objet d’aucune vraie protestation en France. Nos voisins ne firent guère mieux. Une étude portant sur une dizaine de pays citée par l’... Poursuivre la lecture

Après la peste et toutes les pires pandémies qu’a pu connaître notre humanité, le monde a fini par revenir à la normale et continuer d’avancer. Les technologies sont passées par là, avec ce qu’elles représentent en termes de poids économique. Nul ne me contestera que de nombreux acteurs du secteur ont pu saisir dans cette pandémie une réelle opportunité de croissance… solutions pour le télétravail, solutions de surveillances de salariés, mise en place du click and collect, solutions sanitaire… solution de télétravail alternative : Netflix et ... Poursuivre la lecture

Une conférence de l’Institut Libéral, depuis la Suisse

Une conférence en ligne est organisée avec Mathieu Slama, qui est essayiste et enseigne la communication politique. Son nouveau livre Adieu la liberté a été publié le 20 janvier 2022, aux Presses de la Cité. La conférence en ligne aura lieu mardi 15 février, à 20 heures.

Pour Mathieu Slama, la crise de la Covid-19 a révélé un nouveau totalitarisme soft soucieux du safe. En cause, une gestion de crise cherchant non pas le bien commun, mais le bien-être de chaque ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles