Ne manquez pas le séminaire d’études libérales le 18 septembre prochain

Le séminaire d’études libérales francophone se tiendra cette année sur Zoom le samedi 18 septembre de 9 h 30 à 17 h EDT (15 h 30 – 21 h 30, heure de Paris).

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Freedom by Guillermo Varela (Creative commons) (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ne manquez pas le séminaire d’études libérales le 18 septembre prochain

Publié le 14 septembre 2021
- A +

Un événement organisé par le séminaire francophone d’études libérales

Le séminaire d’études libérales est une aventure intellectuelle sur une journée qui donne aux participants l’occasion d’explorer la tradition libérale classique et les fondements d’une société libre.

En prenant part au séminaire d’études libérales, vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage sur les idées libérales classiques dans des domaines tels que l’économie, la philosophie, la politique, le droit et les politique publiques avec une équipe de conférenciers composés des meilleurs experts et universitaires.

Le séminaire d’études libérales francophone se tiendra cette année sur Zoom le samedi 18 septembre de 9 h 30 à 17 h EDT (15 h 30 – 21 h 30, heure de Paris). Il sera résolument tourné vers la question de la crise pandémique et ses conséquences : les conférenciers et les participants viendront de toute la francophonie pour réfléchir ensemble aux fondements d’une société libre dans un contexte post-pandémique.

Le séminaire est ouvert à tous et ne nécessite pas une connaissance préalable des sujets abordés. Il s’adresse principalement aux étudiants de Baccalauréat et de Maîtrise.

L’inscription est gratuite !

N’attendez plus, inscrivez-vous en remplissant le formulaire d’inscription :

9 h 30 – 10 h 30 – Pourquoi devons-nous rouvrir nos frontières pour faciliter la sortie de crise ?
Vincent Geloso, Professeur assistant d’économie à l’Université George Mason

 

Est-ce que l’immigration doit être réduite suite à la pandémie ? Selon Vincent Geloso, la réponse est non. En fait, non seulement il est impossible de blâmer l’immigration pour la pandémie mais celle-ci nous permet aussi de mieux résister aux crises futures.

 

10 h 45 – 11 h 45 – Quelles seront les conséquences des plans de relance de l’économie ?
Nathalie Janson, Professeur associé d’économie à Neoma Business School

La pandémie a conduit à légitimer davantage d’intervention dans l’économie étant donné que la plupart des gouvernements prenaient la décision d’arrêter une partie des activités économiques. Pour accompagner ces décisions, la politique monétaire des banques centrales est plus que jamais à domination fiscale. Quelles seront les conséquences de cette séquence interventionniste sur l’économie et surtout comment s’en sortir ?

 

13 h – 14 h – Faut-il réinventer le capitalisme après la pandémie ?
Steve Ambler, économiste, Professeur associé à l’UQAM

La pandémie a conduit à un rôle accru des gouvernements, allant jusqu’à l’arrêt forcé de secteurs entiers de production. Maintenant, plusieurs décideurs parlent de « reconstruire en mieux » après la pandémie ou carrément de « réinitialiser » le système économique, avec l’augmentation permanente de l’intervention des gouvernements. Est-ce qu’il faut les prendre au sérieux ? Quels en sont les dangers ?

 

14 h 15 – 15 h 15 – Comment rembourser la dette COVID ?
Renaud Brossard, Directeur de la Fédération Canadienne des contribuables au Québec

Au cours de la dernière année, le Québec a mis fin à 5 ans de budgets équilibrés, le Canada a presque doublé sa dette, et il n’est pas le seul. À travers le monde, la situation financière de nos gouvernements a changé à la suite des conséquences de la COVID-19. Alors que nos ceux-ci sont à l’heure des choix, quel sera l’impact sur les jeunes générations et pourquoi une réduction des dépenses est-elle la clé pour éviter le pire ?

 

15 h 30 – 16 h 45 – Devrait-on introduire un revenu universel de base pour faciliter la sortie de crise ?
François-Xavier Oliveau, essayiste et chercheur associé à GenerationLibre
Vincent Geloso, Professeur assistant d’économie à l’Université George Mason

Alors que les conséquences économiques de la crise pandémique continuent à se faire ressentir, l’idée d’un revenu universel de base est au cœur de l’actualité. Suite à l’introduction de la prestation canadienne d’urgence qui s’y apparente, un parti fédéral canadien envisage de la généraliser. Le revenu universel est-il un outil permettant d’assurer des libertés effectives à chacun ? Permet-il une meilleure protection face aux mutations profondes de notre économie à l’heure du numérique ? Est-il souhaitable ? Est-il réalisable ?

Pour répondre à ces questions, nous recevrons l’économiste et homme d’affaires François-Xavier Oliveau (pour) et l’économiste Vincent Geloso (contre).

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Tadd Wilson. Un article de la Foundation for Economic Education

En dépit de ce qui est enseigné dans la plupart des universités, les idées libérales essentiellement classiques de l'économie de marché libre et du gouvernement limité ont remporté le test de base de toute doctrine : bat-elle la meilleure alternative ? La preuve en est évidente, qu'il s'agisse de l'effondrement de l'économie planifiée de l'ancienne Union soviétique ou de la réduction du secteur public dans des pays aussi variés que l'Estonie, la Nouvelle-Zélande et la ... Poursuivre la lecture

Par Matt Hampton. Un article de la Foundation for Economic Education

 

Depuis des années, certaines personnes qui s'opposent à la censure sur les médias sociaux affirment que c'est à l'État d'y mettre fin. D'autres ont fait valoir que le marché libre est une meilleure solution que l'État, malgré le problème posé par des entreprises qui déforment le discours public.

La semaine dernière, l'achat de Twitter par le PDG de Tesla, Elon Musk, est l'exemple parfait pour illustrer que des acteurs privés peuvent apporter des c... Poursuivre la lecture

Depuis le retrait de la vie politique d’Alain Madelin, les libéraux sont orphelins d’un homme politique de premier plan. David Lisnard sera-t-il celui-là ?

Force est de constater la montée en puissance du maire de Cannes depuis plusieurs mois.

Tout d’abord, le président de Nouvelle Énergie n’a pas hésité à signer la tribune collective « Le libéralisme, ce mot interdit en France » parue dans Le Figaro le 22 avril. Certes, des hommes politiques ont pu se revendiquer du libéralisme par ignorance ou, plus souvent, par opportunisme, ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles